ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Galerie Photos   

Within Temptation @ Halle Tony Garnier, Lyon, France – 24/04/2014


L’avis du photographe :

On dirait bien que Within Temptation a changé de division : grande salle et gros show qui, de part les éléments de décors au caractère industriel, peuvent rappeler la scénographie de Rammstein, si ce n’est qu’à Lyon, contrairement à d’autres dates apparemment, nous n’avons pas eu le droit à la pyrotechnie. Les projecteurs braqués en permanence sur Sharon Den Adel, on voit bien que c’est la chanteuse qui porte le groupe. Pour les guitaristes il faut attendre leurs (courts) solos pour une mise en lumière, et il suffit d’être du mauvais côté de la scène pour ne pas arriver à temps pour profiter du moment (d’où l’intérêt de visionner les shows sur YouTube pour anticiper). Il y a une longue avancée de scène et si cela offre une excellente proximité avec les musiciens qui la pratiquent, ça rallonge aussi sacrément les déplacements d’un côté à l’autre. Mais un peu de sport, c’est toujours bon pour la santé !

Notes techniques :

Appareil utilisé :

2x Nikon D700

Objectifs utilisés :

Nikon 16-35 f/4.0
Nikon 24-70 f/2.8
Nikon 70-200 f/2.8

A voir également :

Galerie photos Delain à Paris.
Galerie photos Within Temptation à Paris.
Galerie photos Delain à Lyon.



Laisser un commentaire

  • Franchement, je viens sur radio metal tous les jours, à chaque fois qu’il y a des photos de concert, je me jette dessus, c’est toujours canon. Merci Spaceman!

    [Reply]

  • La reprise quasi mot pour mot de la remarque que j’ai faite dans mon article sur le concert de Paris, concernant Sharon en lumière alors que les musicos sont toujours dans l’ombre sauf pour les solos, c’est du hasard ou bien…?

    [Reply]

    Spaceman

    Sans déconner… On ne va pas me soupçonner de ne pas avoir été présent sur place pour constater les choses par moi-même tant qu’on y est ? 😉 En tant que photographe la première chose que je traque c’est la lumière. Donc ça aurait été un comble de ne pas avoir noté cette caractéristique dans le jeu de lumières (en tout cas sur les trois premiers morceaux) qui m’a donné (un peu) de fil à retordre et qui explique pourquoi il y a moins de clichés des musiciens. Et je ne penses pas encore être assez demeuré pour ne pas être capable d’exprimer par moi-même une idée aussi simple. Donc, je ne sais pas comment tu as formulé la chose dans ton article et si c’est si similaire, mais oui ça ne peut être que du hasard !

    Bah je posais juste la question, parce que c’est troublant quand même. Pour l’article, faut pas chercher loin, tu cliques sur mon pseudo (7ème paragraphe du chapitre « Within Temptation »). 😉

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3