ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

YOB – Our Raw Heart


Depuis leurs débuts en 1996, les Américains de Yob se sont distingués par leur doom lumineux et dévastateur où se rejoignent avec une harmonie désarmante le sludge le plus bilieux et les envolées psychédélisantes les plus illuminées. Mené par le prolifique Mike Scheidt (Lumbar, Vhöl), ce trio venant tout droit d’Eugene dans l’Oregon était attendu au tournant : en effet, son dernier album, le brillant Clearing The Path To Ascend, sorti en 2014, a retentit bien au-delà des limites du petit monde du doom – où ils s’étaient déjà taillé une place de choix avec les classiques que sont devenus The Illusion Of Motion ou The Great Cessation – ou même du metal en général, terminant dans les cimes de bien des classements de fin d’année, celui du légendaire Rolling Stone américain compris. Alors que Scheidt nous annonçait dès fin 2016 travailler sur de nouvelles compositions, l’année 2017 a été pour le moins agitée pour lui et le groupe, s’ouvrant sur un lit d’hôpital où il a été cloué des mois par une grave maladie intestinale qui a failli lui coûter la vie, et se terminant sur l’enregistrement d’un nouvel album, Our Raw Heart, sorti il y a quelques semaines.

Marqué par sa genèse éreintante, dès les premières notes triomphantes d’« Ablaze », le disque s’annonce comme celui d’une renaissance. Après avoir frôlé la dissolution, traversé des mois de convalescence et de doutes, et vécu toutes les métamorphoses internes qu’imposent de telles épreuves, les Américains opèrent un retour tout en puissance, proposant des passages lourds et orageux n’ayant rien à envier à Atma, leur album de 2011. Mastodonte de 75 minutes, Our Raw Heart est composé de pas moins de sept titres dont la longueur sinueuse, les chatoiements et les répétitions hypnotiques s’inscrivent dans la continuité des efforts précédents du trio. En effet, « The Screen », qui a été choisi pour annoncer l’album, ne doit pas nous induire en erreur avec son riff à la Morbid Angel martelé à l’infini et sa dimension massive et monolithique : Yob s’illustre toujours dans les évolutions subtiles, les lentes montées en puissance et les aspirations éthérées. Entre la mélancolie lumineuse et sereine d’un « Beauty In Falling Leaves » où s’exprime à plein sa verve émotionnelle qu’on avait entendue par le passé dans « Marrow » ou « The Great Cessation », de même que chez leurs compatriotes de Pallbearer, et la furie du très metal « Original Face » où hurlements et solos finissent par se succéder dans un véritable maelstrom, la palette des Américains frappe une fois de plus par son étendue et la richesse de ses nuances.

Après Clearing The Path To Ascend, c’est un nouveau voyage riche en contrastes que propose le groupe, peut-être moins le récit d’une maladie que celui d’une expérience transformatrice : la transformation imposée au corps de son chanteur, dont la voix a gagné un voile et une intensité supplémentaire au fil des épreuves, celle qui a parcouru le groupe, forcé de réinventer ses manières de travailler, mais aussi la transformation des victoires et des peines qui ont émaillé ce processus douloureux en art. La catharsis a toujours été au cœur de Yob : titre presque programmatique de l’un de ses premiers albums, c’est une alchimie que l’on retrouve tout au long de la discographie touffue du groupe, teintée de questionnements existentiels, des combats contre la dépression de son leader, et toujours animée par une remarquable soif de lumière. Ainsi, la longue traversée que représente Our Raw Heart, parfois éreintante, mettant parfois la patience de l’auditeur à rude épreuve, parfois déchirante, à l’image du diptyque « In Reverie »/ « Lungs Reach » où on entend un long passage ambiant anxieux enchâssé dans près d’un quart d’heure de doom tourmenté, s’achève sur un titre éponyme éblouissant d’espoir dont les douces mélopées psychédéliques soignent comme un baume. Trouvant la vulnérabilité au milieu de la puissance et vice-versa, le doom à fleur de peau de Yob est, avec Our Raw Heart, plus évidemment thérapeutique que jamais – pour ses auditeurs pas moins que pour ses auteurs.

Chanson « Our Raw Heart » en écoute :

Chanson « The Screen » en écoute :

Album Our Raw Heart, sorti le 8 juin 2018 via Relapse Records. Disponible à l’achat ici



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3