ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

ZZ TOP A LA HALLE TONY GARNIER DE LYON


Artiste : ZZ Top
Lieu : Lyon (France)
Salle : Halle Tony Garnier
Date : 08-07-2008
Public : 4 500 personnes environ


ZZ Top : la légende sur scène !

C’est sur une intro électro-indus (si si !), alors que les lumières de la salle ne se sont pas encore éteintes, que le concert de ZZ Top démarre. Cette musique d’intro est entraînante et originale…surtout pour un concert de rock sudiste ! A la fin de la mise en bouche, le noir se fait dans la salle. L’entrée des ZZ Top est irréelle. Pour ceux qui ne le savent pas, le groupe est composé de 3 membres. Et force est de constater que leur charisme n’est pas proportionnel à leur nombre ! Lorsque les musiciens sont entrés sur scène, il s’est passé quelque chose de magique. Comme si ces artistes emplissaient l’espace de leur aura. En fait le public venait de comprendre : les légendes étaient là.


Billy Gibbons, une star.

Tout au long du concert, on a pu mesurer à quel point les 3 musiciens sont faciles. ZZ Top c’est avant tout ça : une facilité, une décontraction particulière. Comme une force tranquille. Pourtant : qu’est-ce que ça envoie ! Imaginez un set qui démarre par « Got Me Under Pressure » ! Un morceau rentre dedans au possible qui est capable de faire taper du pied un passant situé à 1 km de la salle ! Une claque magistrale pour débuter. Billy Gibbons (Guitare/chant) et Dusty Hill (Basse/ch?urs), les barbes toujours aussi longues, sont fidèles au poste. Lorsque l’on évoque l’aspect irréel du concert, cela est aussi dû à leur look si particulier. La barbe des 2 musiciens n’y est pas pour rien évidemment. D’ailleurs c’est un mélange de souci de barbe (oui c’est vrai !) allié à un long collier forcément problématique qui a failli faire rater à Billy son solo sur LE solo à ne pas louper justement : celui de « Gimme All Your Lovin » ! Il faut regarder les photos de Billy et Dusty, lunettes de soleil, casquette à l’envers et lunettes d’aviateurs ( !) sur ladite casquette pour comprendre le concert auquel le public lyonnais a assisté. Sur ce show nous n’étions plus en France. Nous étions au fin fond du Texas avec tout ce que cela comporte comme symbole.


Franck Beard : simple et efficace.

A la batterie, Franck Beard est très efficace. Le batteur paraît plus timide que ses deux acolytes. Au début du concert on a vraiment l’impression qu’il se fiche éperdument de la foule…Mais en fait le spectateur se rend vite compte que c’est plutôt dans le registre de l’application qu’il faut comprendre le jeu de scène de Beard. Franck Beard est un métronome et l’expression « faire le job » lui convient en conséquence parfaitement.


Dusty Hill, bassiste de ZZ Top.

ZZ Top n’insiste pas trop sur le décor. Le charisme des artistes est, il est vrai, particulièrement fort. Les quelques blagues de Billy, sa classe naturelle (l’homme porte bien le cigare sur scène!), son jeu de scène en osmose avec son bassiste et le côté éminemment bluesy du Top suffisent amplement. On regrettera tout de même le peu d’utilisation de l’immense écran géant derrière la scène ainsi que des plates-formes visuelles présentes derrière Billy. Dommage d’avoir utilisé ces éléments si peu. Surtout quand on imagine ce qu’aurait pu en faire le groupe. Les images d’archives sur les titres de fin étant une idée originale qui donnera des regrets aux spectateurs soucieux d’en prendre également plein la vue…autant que plein les oreilles ! Les lumières étaient, pour leur part, mises en avant mais réellement et uniquement sur les tubes qui passent sur la bande FM. Et la setlist me direz-vous ! Et bien l’on a eu droit à une avalanche de bombes dont les très bon « Tush » et « Just Got Paid ». Mais que dire du fantastique triptyque « Gimme All Your Lovin », « Sharped Dressed Man » et le magique « Legs » ? Et bien on peut dire que les frissons étaient de sorties, tout simplement. Les solos de Billy étaient toujours parfaits. Et Dusty Hill assure sur son instrument fétiche mais aussi sur les ch?urs. Car oui les amis, pour comprendre la musique du Top il faut s’intéresser aux ch?urs qui sont très importants. Et là Dusty est très fort car c’est lui qui les assure seul grâce à une voix toujours juste et souvent aiguë. ZZ Top n’a pas besoin de 15 000 choristes : Dusty est là et fait le métier seul.


Le charisme : soit on l’a, soit on l’a pas !

Au bout d’1 heure 10 de show, les musiciens s’éclipsent. Que c’était bon…mais que c’était court ! Heureusement 4 chansons seront exécutées en rappel dont l’énorme « La Grange ». Cette chanson fut agréablement rallongée. Par contre le coup de la rupture de temps en plein milieu de la chanson ne fera pas l’unanimité au sein du staff de Radio Metal ! Le concert se termine sur « Jailhouse Rock », reprise d’Elvis Presley, qui clôt le concert sur une notre très boogie. Le Top salue trop brièvement son public. Les lumières tardent à se rallumer…mais malheureusement c’est bel et bien terminé. Le show fut un petit peu court quand même.


Un vrai bon concert.

Le combo venu d’El Paso a vraiment assuré et à mis un bon coup de pied groovy au c** du public. Ce dernier était d’ailleurs très éclectique. Oui c’est sûr : la légende du blues rock ne sera jamais égalée dans son domaine. A revoir impérativement.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3