ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Ce qu'ils en pensent    Interview   

Mat Bastard (ex-Skip The Use) : « Les metalleux sont beaucoup plus tolérants qu’on ne le croit »


A l’occasion de la sortie de son premier album solo prévue pour le printemps, on s’est dit que le contexte était idéal pour parler metal et musique au sens large avec Mat Bastard. Car le chanteur devenu célèbre avec Skip The Use, groupe qui a cessé ses activités fin 2016, est un grand fan du genre et n’a pas sa langue dans sa poche lorsqu’il s’agit d’évoquer ce style qui lui est cher.

Un genre musical que l’on retrouve d’ailleurs sur certains passages de ce nouvel album. « C’est difficile d’évoquer tout ça avec des mots tant il y a différentes influences » nous expliquera l’artiste au cours de cet entretien où il nous fera écouter sur son portable des extraits de chansons de ce premier essai qui, c’est vrai, propose aussi bien des plages pop – comme le prouve son premier single More Than Friends – , funky, rock dur voire même metal prog’ (si si croyez-nous sur parole !).

Véritable bête de scène et personnage désormais incontournable du paysage rock français, Mat Bastard donne ci-dessous son point de vue sur Gojira, un groupe dont il est éperdument amoureux, et partage également sa vision de Pantera, Iron Maiden et beaucoup d’autres groupes. Cet entretien évoquant de nombreux sujets différents, et détaillant plus spécifiquement le rapport particulier qu’entretient Mat Bastard au style, il nous a paru plus pertinent de faire partager son discours au discours direct à la manière d’une tribune.

Lire l’interview…



Ce qu'ils en pensent    Interview   

Dédo cherche à détendre l’atmosphère


dedo1Ce n’est pas tous les jours que des personnalités affichent leur passion du metal et c’est encore moins courant quand une personnalité a une image de marque qui est directement associée à ce style musical. Pourtant c’est le cas de Dédo, humoriste révélé par le Jamel Comedy Club, qui n’hésite pas à faire référence au metal dans ses sketchs – le nom de son dernier spectacle s’intitule par exemple ‘Killing Joke’ en référence au célèbre groupe anglais – en revendiquant son appartenance à la communauté metal.

A l’occasion de son passage au Transbordeur de Villeurbanne ce vendredi 30 septembre, nous avons discuté avec lui pour comprendre la manière dont il perçoit le metal et sa communauté. L’occasion de parler de son parcours personnel vis-à-vis du style et en quoi ce dernier est important pour lui. Et puis, c’est important de le signaler si vous avez besoin d’être encouragé pour lire cette interview de Dédo qui intervient dans le cadre de la rubrique ‘Ce qu’ils en pensent’ où nous donnons à des personnalités la possibilité de partager leur opinion sur le metal, grâce à cet entretien vous saurez également quelle a été la réaction de Jamel lorsque Dédo lui a fait écouter du Sepultura !

Lire l’interview…



Ce qu'ils en pensent    Interview   

Medoc et Moguri : un peu de crête dans le monde du Jeu Vidéo


Ce n’est pas souvent que Radio Metal a l’occasion de discuter avec des confrères de la télévision – il faut dire qu’entre le monde du metal et la télévision, c’est une histoire compliquée. Mais la télé n’est pas qu’un éternel robinet à purin, c’est aussi de petites chaines qui, avec des moyens limités essayent de proposer des programmes sincères que l’on ne verrait pas sur les grosses chaines de la TNT. Des chaînes comme Nolife, la télé spécialisée en musique japonaise et en culture geek.

Mickey Guevara – que vous pouvez retrouver notamment dans l’émission God Save The Punk – est allé discuter de punk avec Medoc et Moguri (photo) qui cumulent les fonctions de journalistes jeu vidéo et d’amuseurs au sein de la chaîne.

Lire l’interview…



Ce qu'ils en pensent    Interview   

Parler metal avec Gérald De Palmas


« Bonjour à tous, Je vous rappelle la venue de Gérald De Palmas lundi 13 octobre matin à Lyon […] Merci de me dire si vous souhaitez une interview avec l’artiste. »

Lorsque l’on a reçu ce mail qui intervient dans le cadre de l’actuelle tournée française de Gérald De Palmas, on a pensé à vous et on s’est dit qu’interroger l’artiste sur le metal pouvait s’avérer intéressant. Qu’il connaisse ou pas ce style musical n’était d’ailleurs pas le plus important puisque le principe de la rubrique « Ce Qu’Ils En Pensent » est justement d’avoir un regard extérieur sur le style, une opinion personnelle.

Alors même si Gérald De Palmas n’est pas spécialiste de metal, au cours de cet entretien l’auteur/compositeur de « Sur La Route » (également interprète de « J’en Rêve Encore » et de pléthores d’autres tubes pop/rock) a gentiment accepté de jouer le jeu et d’évoquer son amour pour les Black Crowes ou son respect pour AC/DC. Vous noterez aussi que durant cette conversation spontanée d’une petite dizaine de minutes Gérald De Palmas évoque de lui-même le Hellfest, ce qui tend à prouver que le festival de l’enfer est aujourd’hui une marque qui a largement dépassé la sphère du metal en termes de rayonnement.

Lire l’interview…



Ce qu'ils en pensent    Interview   

Les Fatals Picards et la démocratisation du metal


Le metal est-il vraiment un style si subversif et underground que cela à l’heure actuelle ? C’est la question centrale abordée au cours de cette entrevue avec les Fatals Picards, groupe de rock parodique, réalisé pour notre rubrique Ce Qu’Ils En Pensent à l’occasion de leur venue à Lyon le 4 mai dernier.

Il faut bien l’avouer, il n’y avait pas grand risque de naviguer dans l’inconnu avec ces musiciens quant à leur appréciation du metal. Sans surprise, leur regard sur notre registre musical est plus que bienveillant et leur analyse, de leur point de vue décalé, sur la manière dont il survit, certes en marge mais peut-être mieux que les autres styles, est pertinente.

Lire l’interview…



Ce qu'ils en pensent    Interview   

Entretien avec Corbier : on n’a pas trouvé plus décalé


Nous avons rencontré François Corbier à l’occasion de sa venue à Lyon pour plusieurs concerts. Et on ne peut pas dire que le personnage ne soit pas tel que l’on peut se l’imaginer, à savoir drôle, bon enfant, insolent, pitre. Par exemple, lors du déjeuner qui s’est tenu quelques minutes avant cette interview dans un restaurant situé à proximité des studios, François Corbier n’hésitera pas à accoster nos voisins de table à propos de leur tenue vestimentaire ou à demander un fruit en guise de dessert. « Un fruit…? » demandera le serveur interloqué. « Oui oui, un fruit… » insistera Corbier. Le serveur : « Très bien donc vous voulez la carte des desserts ? ». Réponse : « Non non je veux un fruit. Vous savez ce qui pousse dans les arbres ?! ». Sa première phrase en entrant dans nos studios étant également « Si on ne me sert pas un café, je me casse ! » (à noter qu’il n’a finalement réclamé qu’un verre d’eau au cours de l’interview).

Ajoutons à cette liste l’adjectif « déroutant », tant sa répartie peut être déstabilisante, son discours désarmant et ses vannes inattendues. Qui plus est, il est peut-être la personne la plus hermétique à notre style musical à laquelle nous ayons eu personnellement affaire directement en cinq ans d’activité. Ses propos à ce sujet pourront paraître extrêmement vexants et manquant d’ouverture d’esprit. Néanmoins, et Corbier insistera là-dessus à plusieurs reprises, il ne s’agit que de son ressenti par rapport à ses propres affinités musicales. Ressenti qui n’a, par ailleurs, pour fondement qu’un a priori qui ne lui donne pas envie de se forcer pour aller plus loin. Bref, ce n’est pas son truc.

Il n’aurait donc à part ça pas grand chose à dire sur cette musique, mais en revanche son observation sur les raisons de l’affection que lui porte pourtant le public metal du fait de son statut « de mec bizarre dans cette émission » (vous voyez de quelle émission il parle, n’est-ce pas ?) ou sur la place que peut ou ne peut pas avoir ce style dans la culture française.

Nous n’avons pas parlé que de metal avec Corbier. Aujourd’hui chansonnier, il ne joue pas la carte de la nostalgie, par conséquent son passé au Club Dorothée ne lui semble pas être un sujet intéressant à aborder : « La nostalgie, c’est très agréable mais ça ne fait pas un public de chansonnier ». Néanmoins, ce passé ne peut être complètement occulté, puisque pour de nombreuses raisons évoquées dans cette longue interview, il lui nuit.

Lire et écouter cette interview…



Ce qu'ils en pensent    Interview   

Amélie Nothomb explique sa passion pour Tool


Samedi dernier, nous sommes allés à la rencontre d’Amélie Nothomb qui était de passage à la librairie Decitre-Ecully, dans la banlieue de Lyon, pour dédicacer son dernier ouvrage sorti chez Albin Michel, « Tuer Le Père ». L’écrivaine était d’ailleurs accompagnée de sa sœur, Juliette Nothomb, et de Tom Verdier qui dédicaçaient également leurs derniers livres respectivement intitulés « La Vraie Histoire De La Femme Sans Tête » et « Lucie Dans Le Ciel ».

« Pourquoi parler littérature sur Radio Metal ?! » vous demandez-vous actuellement, la bouche grande ouverte, devant votre écran. Eh bien, tout simplement parce qu’Amélie Nothomb écoute du metal et a déclaré dans nombre d’interviews apprécier tout particulièrement le groupe Tool. Ce qui est également le cas de Tom Verdier cité plus haut puisque ce dernier a même consacré un chapitre au combo américain dans « Lucie Dans Le Ciel » et nous confiera en face-à-face savourer « la puissance mystique et la richesse musicale » de Tool.

Ainsi il nous paraissait intéressant d’accorder, dans les colonnes de Radio Metal, la tribune suivante à Amélie Nothomb pour qu’elle nous explique sa passion pour le célèbre groupe de metal atmosphérique qu’est Tool. Ses propos, dont vous pouvez également savourer l’audio ci-dessous, interviennent dans le cadre de la rubrique « Ce qu’ils en pensent » où nous donnons à des personnalités la possibilité de faire partager leur sentiment sur notre style musical fétiche.

Lire la suite…



Ce qu'ils en pensent    Interview   

On refait le metal avec Philippe Manœuvre !


« Le metal est un genre quasi mort »

Nous sommes en décembre 1997 et cette phrase est tirée d’un papier de Philippe Manœuvre dans le magazine Rock & Folk. En effet, la citation ci-dessus est présente dans la chronique de l’album Reload, un des opus les plus critiqués de Metallica. Vous pouvez d’ailleurs savourer la chronique en question sur ce lien* et vous attendre à un concours spécial sur le sujet dans les prochaines minutes… Philippe Manœuvre a sorti l’année dernière un nouveau livre intitulé Le Rock Français. Le critique musical, rédacteur en chef du magazine Rock & Folk et ancien membre du jury de la « Nouvelle Star » sur M6 était de passage à Lyon pour une rencontre/dédicace (voir la vidéo en fin d’article !) avec ses aficionados. Une bonne occasion de discuter metal avec l’un des plus grands critiques rock français encore en activité.

Voici les principaux thèmes abordés lors de cet entretien littéralement immanquable : le metal d’aujourd’hui, l’importance du Hellfest (il y sera d’ailleurs !), Slipknot et la drogue, le magazine Rock Hard et beaucoup d’autres choses. Quand on passe dix minutes dans un taxi qui relie la Fnac Bellecour à la Gare de la Part-Dieu en compagnie de Philippe Manœuvre, on ne perd pas son temps. Cette conversation, nous vous la proposons ci-dessous à l’écrit mais également en streaming.

Car pour beaucoup d’entre nous, Philippe Manœuvre c’est avant tout une voix…

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3