ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Yngwie Malmsteen – Blue Lightning


Yngwie Malmsteen. Pour certains, évoquer le nom du guitar-hero suédois revient à scander « génie », pour d’autres « mégalomanie ». Il y a évidemment une certaine extravagance chez le personnage, qui s’exprime autant par sa permanente que par un jeu de guitare virtuose, inspiré de la musique classique et qui lui a valu d’être associé à un style qu’il a ainsi façonné, le « néoclassique ». Pour autant, l’inspiration de Malmsteen ne se résume pas à une formation classique : le blues a toujours occupé une partie de sa culture musicale, c’est même par là qu’il a commencé, et c’est justement là que Blue Lightning intervient. Le dernier opus du guitariste a pour dessein de livrer un vibrant hommage au blues rock, quitte à bousculer certaines idées préconçues sur sa personnalité artistique, ou à bousculer certains standards du genre…

Lire la suite…



Chronique   

S.U.P. – Dissymmetry


Groupe culte de la scène death française, S.U.P. (pour « Spherical Unit Provided ») a une histoire qui ne ressemble à aucune autre, résolument liée à celle de son frère siamois Supuration. Recomposition des mêmes membres – Thierry Berger, Frédéric Fievez et les frères Loez – autour d’une même base death et d’une même approche très cinématographique de thématiques flirtant souvent avec la SF, S.U.P. se distingue par l’idiosyncrasie de son death metal qui sous le vague terme d’avant-gardiste convoque riffs ultra-lourds, atmosphères glaciales presque indus et cold wave mélancolique, là où Supuration serait un peu plus conventionnel. Projets jumeaux donc, qui depuis le début des années 90, évoluent en parallèle, jusqu’à la dernière décennie, où Supuration semblait avoir repris le dessus. Mais pour le plus grand plaisir des fans qui n’osaient plus espérer que quelques performances live, S.U.P. est enfin de retour, et offre à Hegemony, sorti en 2008, un lointain descendant, Dissymmetry : 10 titres pour faire oublier plus de 10 ans d’attente. Dès les premières minutes d’écoute et le premier coup d’œil à la pochette, l’auditeur est plongé dans un monde à la fois inconfortable et familier : le quatuor reprend exactement où il nous avait laissés.

Lire la suite…



Chronique   

Eluveitie – Ategnatos


Les suisses d’Eluveitie auront pris davantage de temps qu’à l’accoutumée pour nous livrer leur nouvel album metal intitulé Ategnatos, le mot celtique pour signifier « renaissance ». L’engouement autour du groupe mastodonte du folk-metal a justifié la réédition l’an dernier de son succès Slania (2008) pour l’occasion des dix ans de l’opus. Le groupe avait mentionné l’intention de retourner en studio, ce qu’il a fait en octobre dernier. En termes de méthode de travail, Ategnatos suit l’élan d’Evocation II: Pantheon en étant véritablement le fruit d’un effort collectif, les neuf membres ayant composé ensemble à l’Université des Arts de Zurich. Avant la recomposition du groupe suite aux départs d’Anna Murphy, Ivo Henzi et Merlin Sutter, seul Chrigel Glanzmann avait la mainmise sur l’essence des compositions. La conception même d’Ategnatos rejoint ainsi l’idée de renouveau. Le terme va plus loin puisqu’il évoque la renaissance à l’aune de l’acceptation de sa condition, des « archétypes » qui nous définissent et qui forment la vie elle-même. Ategnatos prend en outre une dimension réflexive sur la société actuelle, perçue par Eluveitie comme la réalisation d’une prophétie catastrophique.

Lire la suite…



Chronique   

Periphery – IV: Hail Stan


Quoi qu’on en dise, Periphery est désormais l’un des poids lourds de la scène metal contemporaine. Depuis son premier opus sobrement intitulé Periphery (2010), le groupe emmené à l’origine par Misha Mansoor a multiplié les efforts avec une régularité sans failles jusqu’à tout rafler avec Periphery III: Select Difficulty (2016) (Top 25 dans le Billboard 200, grammy pour le titre « The Price Is Wrong », des millions de streams). Le groupe a même démultiplié son activité, que ce soit par des projets annexes tels qu’Haunted Shores puis l’électronique Four Seconds Ago, les divers cours donnés par les musiciens qui se rejoignent lors du Periphery Summer Jam et surtout la fondation de leur propre label, 3DOT Recordings. En somme, Periphery a une approche tentaculaire de la musique. Il a en outre toujours recherché une forme d’innovation, que ce soit sur le plan sonore, technique ou celui de la production, parfois avec succès (l’EP Clear en 2014), parfois de manière plus timorée avec des redites, à l’instar de Periphery III. Periphery IV: Hail Stan est un autre animal. Il est le premier album réalisé sous 3DOT Recordings, ce qui a pour conséquence l’absence de la moindre entrave. Periphery s’est mis en quête de la liberté la plus totale.

Lire la suite…



Chronique   

Devin Townsend – Empath


Devin Townsend est, et ce depuis longtemps maintenant, incontestablement synonyme de créativité dans la scène metal, justement parce qu’il a su en partie s’en extraire sans la rejeter totalement. La vision débridée de la musique de l’artiste a été dernièrement plébiscitée lorsqu’on constate le succès des lives au Royal Albert Hall (2015) ou plus récemment Ocean Machine (2018). Pour autant, Devin Townsend avait l’impression d’être limité par les carcans d’un groupe de metal progressif, ce qui l’a amené à mettre un terme au Devin Townsend Project et à se concentrer sur un nouvel opus en solo. Empath peut se présenter sous la forme d’un défi que s’est lancé l’artiste : mélanger une pléthore de styles de musique et tout de même réussir à créer un ensemble cohérent. En réalité, Devin Townsend veut insister sur la nécessité d’observer les choses selon divers points de vue, d’appréhender les réflexions qui nous sont extérieures. Ainsi, grâce à un travail gargantuesque de production et d’écriture, Empath est une réalisation complètement ouverte, une ode à l’anti-compartimentation.

Lire la suite…



Chronique   

Vltimas – Something Wicked Marches In


Après le retour discographique d’Aura Noir l’an dernier, le guitariste Rune Eriksen (ex-Mayhem) semble avoir clairement décidé de revenir au premier plan de la scène extrême, cette fois avec une toute nouvelle formation, en privilégiant les atmosphères lugubres qui ont fait sa force. Vltimas fait ainsi office de super-groupe de black/death, Rune étant accompagné de l’ex-Morbid Angel David Vincent et de Flo Mounier, batteur de Cryptopsy. Produit par Jaime Gomez Arellano (Mayhem, Paradise Lost, Orange Goblin), Something Wicked Marches In est le premier opus d’une formation au bagage extrême conséquent. De quoi largement allécher.

Lire la suite…



Chronique   

Cellar Darling – The Spell


Certains s’inquiétaient du split qui a sévi chez Eluveitie en 2016, impliquant la chanteuse Anna Murphy, le batteur Merlin Sutter et le guitariste et bassiste Ivo Henzi. Au final, tout semble se résoudre : Eluveitie continue sereinement son chemin et ses anciens membres ont trouvé un moyen plus adéquat de s’exprimer à travers Cellar Darling. Le trio a sorti son premier album il y a deux ans, intitulé This Is The Sound et qui contenait ce qu’on escomptait de la part des musiciens : une mélange entre instruments folk, chant mélodique, passages plus heavy et de petites touches progressives. Sans surprise, The Spell reprend la même formule mais de manière plus débridée, motivée par son concept.

Lire la suite…



Chronique   

Nostromo – Narrenschiff


Cela faisait plus d’une décennie que certains rêvaient secrètement d’un retour de Nostromo au sein de la scène musicale. Les Genevois semblaient ne pas avoir anticipé l’impatience de les voir à nouveau fouler les planches, jusqu’à motiver le Hellfest à les inviter pour leur édition 2017, à l’instar de Gojira pour une tournée. Emporté par l’élan, Nostromo décide alors de se reformer officiellement, à condition d’associer aux concerts des nouveaux enregistrements. L’EP deux titres Uraeus sorti l’an dernier nous laissait juger de l’état de forme du groupe et a eu pour principal effet de renforcer la période d’expectative. Le nouvel EP de six titres intitulé Narrenschiff réalisé avec le nouveau batteur Max Hänsenberger, fondé sur La Nef Des Fous du poète Sébastien Brant, y met un terme. Nostromo rattrape le temps perdu à une vitesse effroyable.

Lire la suite…



Chronique   

Pensées Nocturnes – Grand Guignol Orchestra


Si la Norvège est incontestablement la spécialiste du black metal AOC, la France peut se targuer à l’inverse de regorger de projets singuliers, atypiques, voire franchement bizarroïdes. Ainsi Pensées Nocturnes, projet d’un seul homme, Vaerohn, propose depuis 2009 du « déglingué black metal de ver en vice », pour reprendre sa propre définition. En effet, après son premier album, Vacuum, qui relevait essentiellement du DSBM, Pensées Nocturnes a accumulé les recherches et les hybridations, piochant autant dans le néoclassique que dans la musette, la musique de cabaret, et le black metal toujours, mais aussi, au-delà de la musique, dans le grotesque, le grand-guignol, et un certain art du chaos, pour aboutir, dix ans et cinq albums plus tard, à Grand Guignol Orchestra. Sorti une fois de plus chez Les Acteurs De l’Ombre, le disque est sous-titré « Boucherie dans le cirque, une pièce sanglante en 10 actes » – tout un programme. C’est l’occasion pour Pensées Nocturnes de nous rappeler que depuis le Ça de Stephen King et John Wayne Gacy, les clowns ne font plus rire personne, certes, mais aussi de mettre à profit ses premières expériences scéniques, le projet s’étant métamorphosé en groupe à l’occasion de quelques dates l’année dernière. Prêts pour le spectacle ?

Lire la suite…



Chronique   

Buckcherry – Warpaint


Buckcherry est un groupe aux aspirations plutôt simples : « se connecter avec les gens, mener la fête et offrir une soirée qu’ils ne pourront pas oublier », selon les dires du frontman Josh Todd. Depuis 1999, les Californiens pratiquent un hard rock avec pour seul objectif de marquer l’auditeur par ses refrains catchy et une forme de piquant dans les paroles, à l’instar des hits « Lit Up » et « Crazy Bitch ». Warpaint est le huitième album du groupe, le premier avec le producteur Mike Plotnikoff (All That Remains, Halestorm), le premier également depuis les départs du guitariste lead Keith Nelson et du batteur Xavier Muriel, faisant de Josh Todd le seul membre fondateur encore en activité dans le groupe. La philosophie de Warpaint ne détonne pourtant pas vraiment avec le reste de la discographie de Buckcherry : il s’agit de ne pas trop se projeter, d’être honnête et de vivre l’instant présent. Dans ce sens, Warpaint se tient parfaitement.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Dana Fuchs @ Massy
    Slider
  • 1/3