ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Conférence De Presse   

Blind Guardian : session d’écoute sur le Rhin


Pour célébrer la sortie de The God Machine, le nouvel album studio de Blind Guardian attendu pour début septembre, Radio Metal a été invité par Nuclear Blast pour une listening session, à Cologne, le 12 juillet. Ce nouvel album arrive sept ans après Beyond the Red Mirror (2015) et trois ans après l’album symphonique concept Legacy Of The Dark Lands (2019), lui-même suivi par une longue tournée post-Covid.

Rendez-vous nous fut donné sur un bateau, le MS Rheinland, avant de lever l’ancre pour une croisière sur le Rhin. Hansi Kürsch nous a expliqué que le Rhin était riche de légendes et de mythes qui avaient nourri l’imaginaire de Blind Guardian depuis ses débuts. Et nous sommes sur leurs terres, puisque nous sommes au sud de Krefeld d’où le groupe est originaire. Un retour aux sources, en somme, pour un album que le groupe a paradoxalement présenté comme un nouveau départ.

Lire l’interview…



Conférence De Presse    Studio Report   

Meshuggah ouvre les portes de sa cathédrale


Découvrir un nouvel album de Meshuggah, c’est toujours la garantie de plonger dans un univers inconfortable et hostile, quasi extraterrestre, mais aussi, pour certains, étrangement fascinant. C’est plus que jamais le cas du nouvel album Immutable que nous avons pu découvrir en avant-première à l’occasion d’une session d’écoute. Pas de doute, dès que « Broken Cog » commence, on reconnaît les codes des Suédois et ce martellement rythmique caractéristique. On comprend vite comment le terme « immuable », traduction du titre de l’album, peut s’appliquer à la musique de Meshuggah.

Pourtant, très vite le morceau prend une tournure plus malsaine qu’agressive, bien aidée par la prestation vocale susurrée incarnée de Jens Kidman. Ainsi Meshuggah décline sa marque de fabrique sous des formes diverses tout au long de l’album, que ce soit lors de la longue instrumentale « They Move Below » que le groupe considère comme son « Orion », d’un « Black Cathedral » aux relents de black metal amputé de sa batterie ou d’un « Past Tense » final purement ambient. La dynamique – enfin, une conception toute personnelle de celle-ci, pour un groupe qui joue toujours autant sur la répétition rythmique et polyrythmique – et une expérience d’écoute immersive sont les maîtres mots d’Immutable.

A l’issue de l’écoute, le batteur Tomas Haake a pris une petite heure pour répondre aux questions des journalistes. Nous vous rapportons ci-après une sélection d’extraits pertinents sur la conception de ce nouveau méfait, réaménagés et réorganisés en thématiques par nos soins.

Lire la suite…



Conférence De Presse    Interview   

Sabaton : la fleur au fusil


Alors que les variants continuent à se multiplier, les frontières à se fermer et les restrictions sanitaires à rendre la vie morne et insipide, il faut être particulièrement optimiste – ou particulièrement opiniâtre – pour organiser une listening session réunissant les représentants de la presse metal européenne comme si de rien n’était. C’est pourtant bien la mission a priori impossible mais réussie avec brio par Sabaton et Nuclear Blast le 22 novembre dernier.

Pour la Team France, menée par Olivier Garnier, le trajet est plutôt court. C’est en effet à Bruxelles que nous attend le groupe, et plus précisément, heavy metal option histoire militaire oblige, au Musée Royal de l’Armée. La pandémie étant, qu’on le veuille ou non, toujours bien présente en Europe (et plus spécifiquement du côté du Bénélux), la première étape en arrivant sur les lieux consiste à effectuer un autotest pour identifier les éventuels porteurs asymptomatiques du virus. Un résultat positif se traduisant par une mise à la porte automatique et immédiate, l’opération s’avère plus stressante qu’un test de grossesse après un accident de pilule – une analogie qui risque de laisser de marbre les lecteurs de ces colonnes, mais à laquelle nombre de lectrices pourront sans doute s’identifier. À notre connaissance, aucun journaliste présent ce jour-là n’a été testé positif, et les invités sont donc gracieusement autorisés à tomber le masque pour le reste de la journée.

Lire l’interview…



Conférence De Presse    Studio Report   

Amorphis dévoile son Halo


Jamais deux sans trois, comme on dit. Après Under The Red Cloud (2015) et Queen Of Time (2018), le groupe Amorphis, le producteur Jens Bogren et l’illustrateur Valnoir ont refait équipe pour donner naissance à Halo, que nous avons pu écouter en avant-première. Un album dans la continuité… et la rupture. La continuité parce qu’on reconnaîtra immédiatement la patte des trois acteurs, autant sur le plan sonore que visuel. Ceux qui avaient été emportés dans l’univers des deux précédents albums ne seront clairement pas dépaysés, avec un accent mis sur l’idée de contraste comme le suggère d’emblée la pochette. Rien que « Northward » en ouverture ne laisse que peu de doutes, avec son introduction qui se met doucement en place, ses mélodies et riffs conquérants et sa structure dynamique qui fleure bon le progressif.

Lire la suite…



Conférence De Presse   

Helloween : les clés du nouvel album


Ce qu’Helloween a accompli avec la tournée Pumpkins United et qu’il poursuit désormais sous la forme d’un album n’a aucun équivalent. En 2016, après quinze années d’un line-up stable, les citrouilles ont décidé qu’il était temps de faire la paix avec son histoire et de convier Kai Hansen et Michael Kiske à la fête, respectivement vingt-sept et vingt-trois ans après leurs départs. Un line-up entériné après près de trois ans de tournée pour faire de Helloween une entité à sept têtes représentant les trois époques de son histoire.

C’est sous cette forme et dans cette idée qu’a été conçu l’album Helloween : que ce soit les échos aux Keepers Of The Seven Keys d’« Out For The Glory », le Helloween plus moderne de « Cyanide », le mélange des époques de « Robot King », les futurs tubes live que sont amenés à devenir le très mélodique « Best Time », le plus rock n’ roll « Mass Pollution » ou le heavy « Indestructible », sans parler du monument « Skyfall » qui, du haut de ses douze minutes, fait honneur à la tradition des longues chansons à tiroirs du groupe.

A l’occasion de deux sessions de conférence de presse d’une heure trente chacune, les sept membres de Helloween (Michael Weikath, Markus Grosskopf, Andi Deris et Sascha Gerstner le premier jour, Kai Hansen, Michael Kiske et Daniel Löble le second jour) se sont prêtés au jeu de la discussion pour présenter l’opus et nous raconter sa conception, et plus encore. Vous retrouverez ci-après le compte rendu de ces trois heures d’échanges, sélectionnés et arrangés par nos soins, et découpés par thématiques.

Lire l’interview…



Conférence De Presse    Studio Report   

At The Gates partage son cauchemar


« L’avènement d’un nouveau At The Gates ». Tomas Lindberg n’y va pas par quatre chemins pour décrire le nouvel album The Nightmare Of Being. La vérité est qu’At The Gates renoue avec l’ambition de ses premiers albums mais avec l’expérience et l’expertise qui leur permettent aujourd’hui de la concrétiser. Ayant pu écouter l’album en avant-première, on ne peut qu’acquiescer : la puissance de leur précédent album To Drink From The Night Itself se conjugue avec de riches arrangements et des élans progressifs, que ce soit avec l’ambiance lugubre du morceau éponyme, le king crimsonien « Garden Of Cyrus », les parties instrumentales et orchestrales d’un « The Fall into Time » épique ou le krautrock de « Cosmic Pessimism ».

At The Gates a placé la barre plus haut que jamais auparavant. Tomas Lindberg et le plus discret Martin Larsson n’étaient pas peu fiers de présenter leur nouveau méfait aux journalistes lors d’une série de conférences de presse. Nous vous en rapportons ci-après un condensé réarrangé par thèmes pour rentrer dans la conception d’un album qui assurément fera date dans la carrière d’At The Gates et marquera l’année 2021.

Lire l’interview…



Conférence De Presse   

Michael Schenker raconte Immortal


La réputation de Michael Schenker en tant que guitariste n’est plus à faire, et en tant que grand bavard non plus ! Alors quand le musicien convie un panel de journalistes à investir virtuellement le studio de son acolyte Michael Voss pour écouter en avant-première Immortal, son nouvel album sous la bannière du Michael Schenker Group – le premier depuis 2008, même si dans les faits, l’album suit plutôt l’esprit du Michael Schenker Fest –, puis faire la causette, forcément on s’attend à de longues réponses. Mais si on ajoute à ça la fierté évidente de Michael Schenker, les péripéties du projet et le fait que celui-ci ait pour vocation, ni plus, ni moins, de célébrer cinquante ans de carrière, c’est bien simple : on n’arrête plus le guitariste.

Voilà pourquoi nous vous proposons un compte rendu au discours direct de la majeure partie de la conférence de presse, celle où Michael Schenker nous conte le récit de la conception d’Immortal avec quelques détours sur sa carrière et sur des réflexions philosophiques. Un récit qui sera complété ultérieurement par le biais de l’interview en tête à tête téléphonique que nous avons réalisée avec le musicien.

Lire l’interview…



Conférence De Presse   

Amaranthe : récit d’un confinement au studio


On ne vous apprendra sans doute rien en vous faisant remarquer que nous vivons depuis mi-mars dernier une période un peu particulière. Au-delà des changements que la mise en quarantaine d’une bonne partie de la population mondiale a entraînés dans la vie de tous les jours, ce sont aussi les hobbys et les passions qui en ont pris un coup : salles de concert désespérément vides, festivals annulés, sorties d’albums décalées pour cause d’inactivité des lignes d’impression de CD et de vinyles… Si la situation est difficile pour les amateurs de musique, pour qui six mois sans concert s’apparentent à un séjour forcé en cure de désintox, elle l’est forcément encore plus pour ceux qui comptent sur les ventes de disques et surtout sur les tournées pour payer le loyer et mettre au moins des nouilles sur la table.

Heureusement, la technologie – qui, quoi qu’on en dise, a aussi des vertus – aura permis, pour de nombreux groupes, de sauver les meubles et de maintenir un contact avec les fans et la presse, que ce soit grâce à la démocratisation des concerts en ligne ou la promotion par visioconférence. C’est le cas d’Amaranthe, groupe moderne par excellence, qui a pu présenter à peine sorti de studio, (presque) comme si de rien n’était, son dernier bébé à la presse internationale par écrans interposés. Business quasiment as usual pour les Suédois, donc, avec cette session d’écoute virtuelle de leur sixième album, Manifest, suivie d’une conférence de presse qui ne l’est pas moins et dont nous vous faisons un bilan ci-après.

Lire l’interview…



Conférence De Presse    Le Son D'Histoire   

Deftones : White Pony, vingt ans après


Certains albums, s’ils font du bruit lorsqu’ils sortent, prennent avec le temps une ampleur que pas grand monde, auteurs inclus, avait pu anticiper. Dans l’histoire récente du metal et plus largement du rock, White Pony des Américains de Deftones est l’un d’entre eux. À sa sortie, il captive immédiatement un public plus large que jamais avec l’incontournable « Change (In The House Of Flies) », et par la suite, il se révèle un tournant majeur pour le groupe et ouvre des horizons pour toute une génération de jeunes musiciens. Il reste son plus grand succès à ce jour, tant en termes de ventes que d’estime : proverbial album de la maturité, il fait passer la bande de Sacramento de groupe de nu metal constamment comparé à ses petits camarades de Korn ou Sevendust à entité unique à l’besthétique singulière.

Pour fêter les vingt ans de l’opus, sorti le 20 juin 2000, le groupe a décidé d’organiser une conférence de presse virtuelle, contexte oblige. Trois de ses membres, Chino Moreno (voix, guitare), Abe Cunningham (batterie) et Frank Delgado (claviers, platines), ont donc répondu de chez eux, qui avec son café, qui avec sa bière matinale, aux questions de journalistes du monde entier. L’occasion idéale pour revenir sur la genèse de l’album et pour se replonger dans une époque charnière. L’occasion aussi de glaner quelques informations sur le futur du groupe, entre la réédition de White Pony et le prochain album qui se profile…

Lire l’interview…



Conférence De Presse   

Le Motocultor passe la troisième vitesse


Le Motocultor va fêter, du 14 au 16 août prochains, sa neuvième édition. Malgré les obstacles, le fest a su se faire un nom et est parvenu années après années à se professionnaliser pour proposer aujourd’hui un festival dont la qualité de programmation est indéniable et où son agréable atmosphère bucolique est de plus en plus appréciée par le public metal. Le Hellfest étant aujourd’hui une machine incontournable réunissant presque automatiquement ses 150 000 fans annuels, il n’est en conséquence pas étonnant qu’un festival à taille humaine comme le Motocultor, dont la jauge maximale sera de 9 000 personnes par jour (dont 8 000 tickets payants) sur l’édition à venir, commence à tirer son épingle du jeu en augmentant continuellement sa base de fidèles.

Le 16 avril dernier, dans le quatrième arrondissement de Paris, une conférence de presse du Motocultor était organisée au Black Dog avec le Directeur du festival, Yann Le Baraillec, accompagné par son assistant Yves Tattevin. L’occasion de noter les quinze nouveaux groupes annoncés par l’équipe mais aussi d’en savoir plus sur cette fameuse troisième scène qui va voir le jour pour la première fois du côté de Saint-Nolff.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy @ Lyon
    Slider
  • 1/3