ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Slash & Myles Kennedy : un rêve, une réalité


Vous avez l’impression que Myles Kennedy est partout ? Vous avez raison, il l’est ! Non content d’avoir marqué les esprits en début d’année avec son album solo, ainsi qu’une tournée en soutien de ce dernier, il revient désormais coup sur coup avec Alter Bridge et l’enregistrement de son live événement au Royal Albert Hall de Londres en compagnie d’un orchestre, et un troisième album au côté de Slash et les Conspirators. Pourtant, la reformation inespérée de Guns N’ Roses, et donc la mise en parenthèse de la carrière solo du guitariste chapeauté, laissait planer un doute sur l’avenir des Conspirators.

Doute désormais dissipé : les voilà bel et bien de retour, ayant repris les affaires là où ils s’étaient arrêtés pendant la tournée World On Fire. Living The Dream est un album dont la conception a bénéficié de deux avantages : conçu initialement sur la route, nourri par l’énergie des concerts, il a ensuite profité d’un temps d’incubation de deux années. Et c’est en début d’année que tout le groupe s’est retrouvé au studio Snakepit, entouré de dinosaures et sous les regards de Lemmy et autres nonnes diaboliques, afin de boucler l’opus en deux temps trois mouvements. Mais laissons le chanteur Myles Kennedy nous raconter tout ceci.

Lire l’interview…



Interview   

Ultraphonix : ni règle, ni contrainte


« Je ne vais pas ralentir. La créativité frappe par vagues et quand elle frappe, parfois elle dure un petit moment, et alors tu dois surfer sur la vague. C’est une responsabilité morale. » Voilà dans quel état d’esprit se situe aujourd’hui le guitariste George Lynch. Il suffit de dresser la liste de ses groupes et projets actuels : Lynch Mob, Sweet & Lynch, KXM, The Banishment, The End Machine (avec ses compères instrumentistes de Dokken, dont on apprend un peu plus ci-après), sans oublier Dokken avec qui il fait des reformations épisodiques. Mais le groupe qui nous intéresse pour l’heure est Ultraphonix, avec qui il vient de sortir un véritable OVNI : l’album Original Human Music.

Collaborant avec le chanteur Corey Glover (Living Colour), le bassiste Pancho Tomasello (ex-WAR, Philm) et le batteur Chris Moore, George Lynch prend plaisir à naviguer entre les styles – metal, funk, blues, psychédélique, etc. -, sans grand souci de cohérence, ni réflexion très poussée, pour un résultat aussi étonnant que qualitatif. Des nouvelles perspectives que lui offrent un tel projet sur son jeu de guitare, jusqu’à son attachement à l’expression militante dans le rock, George Lynch partage avec nous sa personnalité éclairée.

Lire l’interview…



Interview   

Vulcain fait de la résistance


Comme le format vinyle, Vulcain représente une autre époque, insouciante, où le rock n’ roll était plus que de la musique mais un état d’esprit, où on faisait la fête tous les soirs mais une fois sur scène, « ça ne rigolait plus », un âge d’or de certaines des personnalités les plus charismatiques du rock qui, aujourd’hui, petit à petit, se meurent. Mais comme le format vinyle, Vulcain résiste, increvable, garant d’un savoir-faire humain. Bientôt trente-cinq ans que leur premier album, le classique Rock N’ Roll Secours, est sorti et pourtant voici qu’ils débarquent avec leur neuvième album, intitulé Vinyle.

A l’occasion de cette sortie, nous avons joint par téléphone le chanteur-guitariste Daniel Puzio pour nous en parler et faire quelques retours dans le passé, à leurs début, à l’époque du vinyle, justement, mais aussi rendant hommage à Motörhead et Lemmy qui ont marqué la carrière de Vulcain. On vous laisse découvrir tout ceci, et plus encore, ci-après.

Lire l’interview…



Interview   

Alter Bridge : un pont entre deux univers


La question de la collaboration des groupes de rock et metal avec des orchestres en concert est épineuse. Parmi celles qui ont été réalisées, bon nombre d’entre elles n’ont pas fait l’unanimité. La difficulté principale d’un tel exercice est de trouver le bon équilibre entre deux types de formations musicales bien différentes. C’est au tour d’Alter Bridge de s’y être essayé, deux soirs de suite dans l’emblématique Royal Albert Hall de Londres, via un concert couvrant toute la carrière du groupe en incluant notamment des morceaux rares voire jamais joués. Et la question de l’équilibre était la principale source d’inquiétude pour le chanteur et guitariste Myles Kennedy.

A l’occasion de la sortie du CD/DVD live compilant ces deux soirées, il revient dans cet entretien sur le travail fourni pour ce spectacle, sur ses craintes, ses attentes et sur le souvenir grandiose qu’il représente.

Lire l’interview…



Interview   

Mark Jansen (Mayan, Epica) : « Descartes est complètement à côté de la plaque. »


Mark Jansen n’est pas connu pour son sens de la sobriété musicale. Ce n’était qu’une question de temps, et de budget, pour que Mayan, son projet au line-up tentaculaire, originellement monté « pour s’amuser », rejoigne Epica dans sa démesure. Le temps qu’il aura fallu, ce sont les quatre ans qui se sont écoulés depuis l’album Antagonise, et le budget, c’est une campagne de financement participatif qui le leur aura offert. Dhyana est un album ambitieux, ayant fait appel à l’orchestre philharmonique de Prague, qui nourrit l’espoir du musicien de voir le groupe passer au niveau supérieur.

Un album sur lequel Mark Jansen, après avoir plongé dans les méandres de la physique quantique sur les deux derniers albums d’Epica, prend le contre-pied et établit sa philosophie de prise de distance avec son « moi penseur », n’hésitant pas à aller jusqu’à remettre en cause le fameux doute méthodique de René Descartes et l’une des plus célèbres conclusions philosophiques qui soit. Nous en discutons ci-après avec Mark Jansen.

Lire l’interview…



Interview   

Monster Truck : le rock tout terrain


Finalement, quand on a un public habitué à nous voir délivrer un rock brut de décoffrage et authentique, le summum de la subversion n’est-il pas de tenter une collaboration avec des producteurs mainstream, avec la certitude de contrarier une bonne partie de ses propres fans ? C’est ce qu’a fait Monster Truck, groupe libre et toujours avide d’expériences, peut-être un peu naïvement mais avec beaucoup de sincérité dans la démarche de découverte des limites du groupe. Et puis, cela ne concerne que trois chansons dans un nouvel album, baptisé True Rockers, gorgé de rock n’ roll et de fun.

Ci-après, le chanteur-bassiste Jon Harvey nous raconte à la fois la genèse de l’album et la démarche qui a été la leur lorsqu’ils ont décidé de frapper à la porte de Gavin Brown et Maria Davies, et comment il a vécu la collaboration avec ces deux machines à tubes. Mais pas seulement, puisqu’on évoque notamment certains thèmes abordés dans ses textes ; textes sur lesquels son regard a changé depuis sa paternité. Monster Truck, qui s’apprête à célébrer ses dix ans, a certes muri, mais son rock conserve une part de légèreté juvénile et n’a pas perdu de son énergie, bien au contraire.

Lire l’interview…



Interview   

Aborted : une vision d’horreur


Le nouvel album d’Aborted, TerrorVision, prend sa source dans la tournée de promotion de l’album précédent, Retrogore, et dans la décision initiale de faire moins de dates afin, notamment, de mieux préparer ce disque. Sven nous parle de cette décision, de la démarche que représente ce disque pour Aborted et de son écriture avec le concours de Kristian « Kohle » Kohlmannslehner, producteur qui semble être devenu avec le temps une sorte de sixième membre pour le groupe. Un collaborateur franc et sans détour, à l’image de Sven lui même. Celui-ci n’hésite d’ailleurs pas à nous dire qu’il était loin d’être convaincu, du moins au départ, par certaines idées de Kohle pour cet album.

Dans cet entretien et dans cet album, derrière une couche d’humour et d’imagerie de film d’horreur, Sven émet un jugement sévère sur les médias d’aujourd’hui et sur la manière dont le public s’informe.

Lire l’interview…



Interview   

Neil Fallon vous donne les clefs de Clutch


Quiconque a déjà vu Clutch en concert sait à quel point l’atmosphère devient électrique aux premiers grooves de Jean-Paul Gaster ou dès que Neil Fallon éructe de sa voix chaude. Clutch est avant toute chose un groupe de live, et c’est en toute logique que le quatuor cherche à retrouver ce son, cette folie, dans ses enregistrements studio. Et en la personne du producteur Vance Powell, pourtant davantage habitué aux artistes country et blues, il semblerait que le combo du Maryland ai trouvé une âme sœur. Le résultat de la collaboration est l’album Book Of Bad Decisions – titre autant humoristique que philosophique – où le groupe se présente dans son jus le plus pur, à l’ancienne, jusque dans le matériel utilisé, nous permettant tantôt de nous délecter d’un jam, d’un funk endiablé à coups de cuivres ou encore du sens de la poésie très personnelle de Neil Fallon.

C’est justement avec ce dernier que nous nous sommes longuement entretenus afin d’en savoir plus sur cet opus et la collaboration avec Vance Powell. Nous revenons également sur le sens de certains textes, nous menant à évoquer autant Donald Trump que la première fois de Neil avec Black Sabbath. Il est également question des débuts jonchés de galères et mauvaises décisions de Clutch, mais ayant façonné le groupe qu’ils sont devenus, indépendant en musique comme en business.

Lire l’interview…



Interview   

Monte Pittman entre les lignes


Pour ceux qui en douteraient encore, Monte Pittman, guitariste de Madonna, après son passage chez Prong et diverses collaborations, est bien décidé à développer sa carrière solo et ne fait même que commencer. Il se sera fait remarqué par son sens du riff avec The Power Of Three (2014) et Inverted Grasp Of Balance (2016), et revient calé comme un métronome deux ans après son dernier opus avec non pas un mais deux nouveaux albums ! Between The Space est destiné aux fans de heavy metal, centré sur l’efficacité, dans l’optique des concerts. Better Or Worse plaira plutôt aux amateurs d’acoustique, notamment ceux qui avaient pu le découvrir sur son premier album The Deepest Dark.

Deux albums antagonistes, voire symétriques, que l’on peut toutefois relier par une thématique générale, récurrente dans l’œuvre de Monte Pittman, celle des opposés justement. Ainsi dans l’entretien qui suit, le guitariste nous dévoile les dessous de la décision de sortir deux albums simultanément et de de leur conception, mais aussi des idées qui émaillent ces deux opus.

Lire l’interview…



Interview   

Alice In Chains dissipe le brouillard


Alice In Chains n’est plus un groupe qui cherche à surmonter quelque chose. Il l’a fait depuis longtemps, en réalité depuis 2009 et l’album Black Gives Way To Blue. Les gens pensaient que le groupe ne dépasserait pas la mort de leur chanteur Layne Staley, qu’il allait s’estomper peu à peu. Il n’en est rien. Alice In Chains ne regarde que très peu en arrière, William Duvall et Jerry Cantrell ont eu le courage de reprendre le flambeau de Layne. Depuis, l’une des icônes du grunge de Seattle arpente les scènes des plus grands festivals, défendant deux très bons opus que sont Black Gives Way To Blue et The Devil Put Dinosaurs Here.

Rainier Fog est le troisième album du groupe depuis le décès de Layne et marque définitivement la « deuxième vie » du groupe, si ce n’est le début d’une troisième étape. Alice In Chains a choisi de revenir à Seattle pour enregistrer ce qui est à ce jour l’un de leurs albums les plus aboutis, avec un son si caractéristique qui renvoie à leurs premiers efforts. Surtout, il témoigne de la force d’un groupe qui est toujours là, qui ne compte pas s’arrêter et qui regarde autour de lui pour témoigner d’une époque. Jerry Cantrell détaille pourquoi ce Rainier Fog a pris tant de temps, pourquoi il obéit à la même logique que le groupe a toujours suivie et pourquoi l’oeuvre capture l’époque dans laquelle elle se réalise. Surtout, il met les choses au clair : Alice In Chains n’est pas inclassable, il est un « putain » de groupe de rock.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Mainstage 1 @ Hellfest - jour 3
    Slider
  • 1/3