ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Kreator : Dieux du thrash


A trente-cinq ans de carrière dans le thrash, avec certes ses quelques écarts pas toujours compris, Kreator réussit l’exploit de s’offrir un nouvel élan à la fois créatif et populaire, comme a pu le démontrer l’album Phantom Antichrist et le cycle qui s’en est suivi. Alors il n’est pas étonnant de voir Mille Petrozza et sa bande revenir plus confiants que jamais, conservant sa dynamique mais ayant également pris le temps qu’il faut au milieu des tournées incessantes pour ne pas sortir un album à la hâte, mais au contraire, au moins maintenir la barre au niveau où ils l’avaient laissée.

Les sources d’inspirations de la tête pensante du groupe sont d’ailleurs loin d’être taries, comme le prouve ce nouvel album Gods Of Violence. Encore plus peaufiné, plus orchestré, basé sur les liens qu’entretiennent religions et violence, depuis la nuit des temps. Petrozza voulait faire un album qui puisse compter, et tout indique qu’il y est parvenu, même s’il a la modestie de laisser ce jugement aux autres et le temps faire son oeuvre.

Nous avons rencontré le chanteur, guitariste, et principal compositeur du groupe, afin de parler de ce nouvel album et de ses influences, avec un détour par la pop et les quelques expérimentations qui ont pu ponctuer la discographie du groupe, mais également des invités qui sont à l’oeuvre dans cet opus, de Dagobert à Fleshgod Apocalypse.

Lire l’interview…



Interview   

Gotthard : la ruée vers l’or


Gotthard fête ses noces d’argent ce mois-ci, avec la sortie d’un album au titre sans équivoque : Silver. Vingt-cinq ans déjà que le groupe helvète trace son chemin, malgré les épreuves, et notamment la plus grande épreuve qu’un groupe puisse avoir à affronter, avec le décès du chanteur Steve Lee en 2010. Malgré cela, Gotthard revient, toujours plus fort, toujours plus déterminé.

Cet anniversaire est donc bien sûr l’occasion de se pencher sur le passé, les débuts dès les années 90, la carrière formidable du groupe, tout ce qui a forgé ces années de vie et de musique ; mais aussi de regarder vers l’avenir, avec cet album de Gotthard pur jus, façonné par les riffs électrisants et les mélodies entêtantes, et avec la tournée qui se profile pour cette année.

Nous avons rencontré le guitariste Leo Leoni pour aborder tous ces sujets, et d’autres plus personnels, dans un entretien authentique avec celui qui a désormais deux fois l’âge de son groupe.

Lire l’interview…



Interview   

Dropkick Murphys : marathoniens du punk-folk


Dropkick Murphys a vingt ans. Et là où beaucoup de groupes sautent sur l’occasion de célébrer leurs anniversaires, ou ceux de leurs albums, les Bostoniens ont préféré, au contraire, attendre le début de l’année suivante pour sortir 11 Short Stories Of Pain & Glory, leur nouvel opus. En vingt ans, certains ont aussi le temps de se perdre dans des errances musicales, plus ou moins fructueuses, ou de changer radicalement de style. Ce n’est pas le genre de ces américains-là, qui se revendiquent fidèles à eux-mêmes et à leurs racines, bien que sans cesse élargissant leur horizon musical.

Sur ces onze histoires que le groupe nous propose, certaines sont plus ou moins engagées, plus ou moins personnelles, mais toujours écrites avec les tripes et le cœur, car pour Al Barr, « c’est ça le punk », comme il s’est plu à le répéter dans les lignes qui suivent. Il faut dire qu’entre les événements personnels qu’il nous relate ici, et ceux qui ont touché tout le groupe, notamment les attentats du marathon de Boston, ville chère à leur cœur, les musiciens ont eu suffisamment de matière pour parler de la douleur. Quant à la gloire, pour Al Barr, ce n’est ni plus ni moins que cet album lui-même, alors qu’un successeur se profile déjà à l’horizon pour la fin de l’année !

C’est donc avec un frontman heureux malgré les obstacles et la douleur, plein d’espoir malgré le contexte international, et plein de reconnaissance pour les fans, que nous nous sommes entretenus, exactement une semaine après le tremblement de terre qu’ont été les élections américaines de novembre dernier, auxquelles il ne manquera pas de faire référence.

Pour rappel, le groupe sera de passage en France à la fin du mois. Voir l’agenda concert.

Lire l’interview…



Interview   

Sepultura : humain, trop humain


Sepultura est résolument tourné vers l’avenir, c’est en tout cas un principe sur lequel le guitariste Andreas Kisser insiste. Celui-là même qui a depuis longtemps fermé la porte à toute reformation du line-up dit classique et qui, comme il l’explique dans l’entretien ci-après, ne voit aucun intérêt à perdre du temps et de l’énergie à partir en tournée essayer de raviver la gloire d’un vieil album, comme ont pu récemment le faire d’anciens collègues. Car l’avenir pour Kisser s’appelle Machine Messiah, le quatorzième album du combo et second avec le batteur Eloy Casagrande qui, on le devine autant à l’écoute de l’opus que dans les propos du guitariste, a donné un nouveau souffle créatif au célèbre combo brésilien.

L’avenir à court et moyen terme est aussi en ligne de mire dans la thématique du concept de Machine Messiah, quant à la place prise dans nos sociétés par les technologies. Kisser souligne sa peur de voir l’humanité perdre ce qui la rend… humaine. Tout ceci, ainsi que l’apport essentiel du producteur Jens Bogren et les libertés artistiques que s’accorde Sepultura dans une de ses œuvres les plus ambitieuses, le guitariste nous en parle, fier se son album et du parcours jalonné d’épreuves qui les a menés jusqu’à celui-ci.

Lire l’interview…



Interview   

La science et la conscience d’Allegaeon


On commence à s’en rendre compte, les questionnements sur l’évolution de la science et des technologies, et la convergence de la science avec la science-fiction, fascinent particulièrement en ce moment les artistes, et en particulier dans le metal. Mais quoi de mieux qu’un groupe de death metal technique et progressif pour élaborer tout un concept autour de la notion de conscience dans la robotique ? Surtout dans le cas d’Allegaeon qui a toujours fait des avancées scientifiques son terrain de jeu de prédilection, toujours à la pointe des dernières découvertes, parfois même un peu trop, comme nous le démontrera le guitariste Greg Burgess via une de ses anecdotes dans l’entretien qui suit.

Et en termes d’avancées, musicales cette fois, Allegaeon n’est pas en reste, comme le prouve son nouvel opus Proponent For Sentience qui apporte son lot de nouveautés, entre une sonate découpée en trois chansons jouées avec un orchestre et des influences flamenco du plus bel effet (et qui ont quasiment sauvé le groupe). Mais c’est surtout l’arrivée du nouveau chanteur Riley McShane qui, volontairement sur la retenue sur cet opus, offre les plus grandes perspectives d’évolution pour les américains. Mais laissons Burgess nous en parler en détail dans le long entretien qu’il nous a accordé ci-après.

Lire l’interview…



Interview   

Whiskey Myers met les mains dans la boue


Le rock sudiste a de beaux jours devant lui lorsque l’on voit les jeunes pousses du genre qui ont émergé ces dix dernières années, telles que Blackberry Smoke, évidemment, mais aussi les Texans de Whiskey Myers qui sont revenus cette année avec leur quatrième album intitulé Mud. La « boue », comme pour se rappeler du terroir d’où ils viennent. Le chanteur « Cody Cannon a écrit la chanson qui s’appelle ‘Mud’ et nous trouvions que ce serait un bon titre pour bien lier tout le concept de l’album, » nous explique le guitariste Cody Tate. « Et nous venons de la terre rouge, donc c’est un très bon portrait d’où nous venons et du son de l’album. » Les racines sont au cœur de la musique de Whiskey Myers, « elles ont façonné tout ce que nous représentons, » s’exclame Tate. « Nous avons grandi ici, nous avons tous vécu les mêmes choses, donc nous sommes très intimes avec d’où nous venons, nos influences et la façon dont nous vivons. » Il poursuit : « Je pense que si tu t’éloignes trop de là d’où tu viens… Il faut assurément garder les pieds sur terre parce que si tu deviens trop gros, il se peut que tu commences à faire des choses que peut-être tu regretteras dans dix ans, te demandant : ‘Mais putain, qu’est-ce que tu as fait il y a dix ans ?’ »

Lire l’interview…



Interview   

Avenged Sevenfold sur le devant de la scène


Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Avenged Sevenfold sait se faire remarquer et parvient toujours à s’arranger pour qu’on parle d’eux. Une nouvelle preuve avec la sortie surprise de The Stage son nouvel et septième album, annoncé en grandes pompes la veille lors d’une performance live sur le toit de la Capitol Records Tower, retransmise en direct sur internet en 360°. De quoi briser les petites habitudes promotionnelles et ses faux-suspense ennuyeux. « Le monde du rock et du metal […] aurait bien besoin d’un coup de fouet, » nous dit le guitariste Synyster Gates, et c’est ce que les américains se sont efforcés de faire.

Mais si Avenged Sevenfold fait aussi parler de lui, et heureusement, c’est pour sa musique, avec un album thématique sur la science et l’évolution technologique, avec des questionnements de plus en plus récurrents de nos jours, entre inquiétude et fascination. Un album qui revient aux élans créatifs libres et pleins de virtuosité, ayant toutefois appris de l’expérience Hail To The King (2013). Le guitariste, qui n’hésite d’ailleurs pas à répondre aux accusations de plagiat qui avaient entaché ce précédent opus (même un certain Robb Flynn s’y était mis), nous parle donc de leur démarche, autant au niveau du business qu’artistique.

Lire l’interview…



Interview   

L’esprit du Wacken Open Air


Thomas Jensen - Wacken Open AirTous les ans, cette discrète commune accueille un festival de rock/metal rassemblant les artistes les plus prestigieux, multipliant ainsi, le temps de quelques jours, la population présente par cinquante. Alors qu’elle ne représentait pas une destination touristique ou culturelle populaire, elle s’est indirectement fait un nom par le biais de ce festival, organisé par une équipe composée de certains de ses habitants.

Cette commune, c’est bien entendu celle de Wacken, en Allemagne, qui accueille le Wacken Open Air tous les ans depuis 1990. Certains d’entre vous avaient pensé à Clisson et à son Hellfest ? Il faut bien admettre que, même en voulant éviter la facilité, il est difficile de ne pas trouver les deux parcours similaires. D’ailleurs, Thomas Jensen, l’un des deux fondateurs du festival allemand valide généreusement cette comparaison dans cette interview qu’il nous a accordée il y a quelques semaines.

Une interview qui n’avait pas seulement pour but d’analyser les points clés, les problématiques et les anecdotes de l’histoire du Wacken et de son ascension médiatique et commerciale. En effet, c’est surtout d’une forme de philosophie du business dont il est question ici.

Lire l’interview…



Interview   

Paul Personne l’électron libre


Paul Personne By Yann BuissonSi Paul Personne a longtemps été, et est encore parfois, considéré comme LE bluesman français, ceux qui connaissent son oeuvre, qui remonte jusque dans les années 70 avec Bracos Band puis Backstage, avant de partir dans une prolifique carrière solo, savent que le guitariste est avant tout un électron libre qui met un point d’honneur à suivre son instinct. Mais c’est bien au blues qu’il revient avec son nouvel album Lost In Paris Blues Band, issu d’une session de trois jours organisée sur le pouce avec quelques nouveaux copains, rencontrés à l’occasion de la tournée Autour De La Guitare : John Jorgenson, Robben Ford ou encore l’ex-Guns N’ Roses Ron « Bumblefoot » Thal. Un album à son image : spontané, authentique et convivial.

C’est donc à l’occasion de la sortie de cet opus un peu particulier que nous nous sommes entretenus avec Paul, pour qu’il nous le présente, déjà, mais aussi revenir sur une carrière qui ne peut que forcer le respect. Car comme il l’avoue : « Si j’avais fait plus de concessions à tous ces diables que j’ai rencontrés et qui voulaient me faire signer un contrat avec eux, j’aurais peut-être été plus connu, plus riche, plus populaire, » or il a toujours choisi indéfectiblement de suivre sa propre voie, dans le business comme en musique. L’occasion également d’en savoir plus sur son rapport au hard et au rock de manière général, et puis à sa voix et bien sûr aux guitares, un des grands amours de sa vie.

Lire l’interview…



Interview   

Aluk Todolo de vive voix


Shantidas & Matthieu - Aluk TodoloAlors qu’approche la saison des bilans et des tops de fin d’année, il est temps de revenir sur l’un des disques les plus marquants et singuliers de 2016 : Voix, des Français d’Aluk Todolo. Dans cette dernière mouture dense et tendue de leur rock occulte instrumental aux confins du krautrock, du rock progressif, de la noise et du black metal, le groupe fond ces genres jusqu’à en estomper les bords, comme s’il remontait à une source commune sombre et primordiale. En résulte une musique comme point de rencontre, que ce soit entre tous ces styles, entre diverses traditions ésotériques, mais aussi entre les trois musiciens, entre ceux-ci et l’auditeur, et enfin entre composition et improvisation, intériorité et extériorité, matérialité et spiritualité.

À l’occasion du passage du groupe à Lyon avec les Suisses de Sum Of R ainsi que Neige Morte, nous avons rencontré Shantidas Riedacker (guitare) et Matthieu Canaguier (basse) avec qui nous avons pu échanger longuement à propos de ce dernier album, du reste de leur discographie et des performances live uniques d’Aluk Todolo. Discussion à trois voix.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Amon Amarth @ Lyon
    Slider
  • 1/3