ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

The Hu : la force du clan


Encore inconnu au bataillon il y a cinq ans, The Hu connaît depuis son premier album une ascension stratosphérique comme peu de groupes en vivront dans leur carrière. Avec plus d’une trentaine de dates en Europe cet automne dont trois en France, presque toutes sold-out, les Mongols démontrent que leur succès ne s’établit pas uniquement sur YouTube mais également dans les salles du monde entier. Retour sur leur concert lyonnais du 15 novembre.

Premier constat devant l’immense file d’attente se massant devant le Transbordeur sous une pluie battante, le public est sensiblement plus varié que pour un concert de folk-metal classique. Certes on reconnaît les habitués du genre mais on note une ambiance particulièrement bon enfant dans les rangs. A la croisée des styles, la formation d’Oulan-Bator arrive à attirer de la veste à patchs comme de la petite famille, preuve de son succès quand il s’agit de créer des ponts entre les genres. Si le DJ set faisant office de première-partie provoquera peu d’émoi, la salle remplie à bloc restera très courtoise à son égard en attendant les héros du jour.

Lire la suite…



Live Report   

Skid Row : le gang met le feu à L’Empreinte


En tournée européenne pour soutenir The Gang’s All Here, leur excellent nouvel album sorti en octobre dernier, Skid Row s’aventure ce soir à l’Empreinte de Savigny le temple pour ce qui sera leur unique date en France, quatre ans après leur dernier passage chez nous.

Les choses n’ont pas été simples pour le groupe du New Jersey depuis le départ forcé de leur chanteur historique, Sebastian Bach en 1996. Malgré la bonne volonté de leurs chanteurs successifs (Solinger, Harnell, ZP Theart), les Skid Row ont du mal à retrouver leur place sur la scène metal actuelle. C’est donc accompagnée de son nouveau chanteur, le Suédois Erik Grönwall (ex-H.E.A.T), que la bande de Rachel Bolan et Dave Sabo officiera aujourd’hui. Et à écouter les conversations de ci de là avant le début du show, le nouvel arrivant est attendu au tournant.

Lire la suite…



Live Report   

Ayron Jones : Spontanéité, riffs et sourires


En novembre 2021 Ayron Jones se produisait au New Morning. Quelques mois plus tard, il était mis en avant par un Nagui enthousiaste à Taratata, se produisait au Hellfest du siècle ou encore en première partie des Rolling Stones. L’homme de Seattle prendrait-il la grosse tête, attaché désormais à des sorties prestigieuses ? Que nenni, il tourne et tourne, encore, partout.

En effet, on pouvait le retrouver à Cléon, Nantes, Bordeaux et Ris-Orangis. Comme quoi, l’artiste reste les pieds sur terre et va chercher ses fans dans les moindres salles de l’Hexagone. Quoi ? Cléon et les autres villes citées ne seraient donc pas prestigieuses ? Oh là, esprits chagrins et tatillons qui ergotez passez votre chemin, pour notre part nous retrouvons Ayron sur sa date à La Cigale. New Morning, La Cigale, on double quasiment la capacité d’une salle à l’autre. Sacrée marche ! Pour savoir si l’Américain l’a franchie, suivez-nous dans la salle du boulevard de Rochechouart, Paris XVIIIe, et profitez dans un premier temps de Last Temptation.

Lire la suite…



Live Report   

Cradle Of Filth : Back in black in pink city


Cela fait plus de trente ans que Cradle Of Filth est présent sur la scène du metal extrême et plus de trente ans que le vocaliste Dani Filth porte fièrement et bien haut la noire couleur du blason de la formation anglaise. Et même si les défections au sein du line up ont été nombreuses au fil du temps (on se souvient des claquages de porte de Paul Allender et de Dave Pybus), Cradle Of Filth est toujours allé de l’avant contre vents et marées. Ainsi, malgré les récents départs du guitariste Richard Shaw et de la claviériste Anabelle Iratni suite à la sortie d’Existence Is Futile, et ce après respectivement huit et deux ans de bons et loyaux services, l’annonce de l’arrivée de Donny Burbage (guitare) et de Zoe Marie Federoff (claviers) a de nouveau apporté du sang neuf au groupe. Qui plus est, la signature en mai dernier de Cradle Of Filth chez Napalm Records a vite remis la machine sur les rails au travers de la tournée Dark Horses And Forces qui a débuté aux États-Unis en compagnie de Danzig et Crobot et qui continue en ce moment même sur le Vieux Continent avec Alcest et Naraka dans un tour marathon de pas moins de vingt et une dates dans onze pays différents !

Lire la suite…



Live Report   

Black Stone Cherry : Que c’est beau d’avoir vingt ans !


Les Black Stone Cherry ne sont plus ces quatre gars du Kentucky présents dans le groupe depuis les débuts. En effet Jon Lawhon a décidé de prendre du recul et a quitté le groupe. C’est Steve Jewell qui reprend les quatre cordes disponibles. L’actualité des cerises c’est aussi la sortie de leur album enregistré en concert au Royal Albert Hall de Londres, Live From The Royal Albert Hall… Y’All, cerises qui fêtent leurs vingt ans d’existence. Comme le temps passe ! Mais avec vingt ans de vieillissement en fût de rock, il est légitime de penser que la dégustation n’en sera que plus agréable.

Dans leurs valises, ils emmènent The Georgia Thunderbolts, groupe américain de Géorgie, ancré dans le « southern rock » et qui a sorti son premier album, Can We Get A Witness, en octobre 2021. Voilà pour les protagonistes. De votre côté, vous êtes prêts ? Trop tard, les lumières s’éteignent…

Lire la suite…



Live Report   

Les Sheriff : on dirait le Sud…


Qui aurait cru un jour que Les Sheriff, le fleuron du punk rock français des années 1980-1990, reviendraient sur la plus haute marche du podium, après leur split de 1999 en pleine tournée italienne ? En effet, après avoir traîné leurs amplis en écumant toutes les rades et les scènes de France et de Navarre pendant de très longues années, quasiment tous les membres du groupe avaient cessé leur activité musicale. Ainsi, Olivier, le chanteur, s’était dirigé vers le métier de tailleur de pierre, tandis que le bassiste Michel et le guitariste Fred étaient devenus respectivement maçon et poseur de clims… pas très rock n’roll tout ça ! Seuls le gratteux Fab et le batteur Manu sont restés fidèles à leurs premières amourettes sonores au travers de leur groupe, l’excellent The Hop-Là avec qui ils ont sorti quelques albums.

Lire la suite…



CR De Festival    Live Report   

Le « zguen » de l’Xtreme Fest 2022


Mine de rien, l’Xtreme Fest se positionne de plus en plus comme LE festival hardcore punk du sud de la France puisqu’il aborde en cette fin de mois de juillet 2022 sa neuvième édition. Pour l’occasion, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands en proposant une belle affiche répartie sur quatre jours sur le superbe site de Cap Découverte. Au menu : Flogging Molly, Circle Jerks, Anti-Flag, Millencolin, Comeback Kid, Satanic Surfers et toute une ribambelle de groupes comme The Last Gang, Suzi Moon, Nemless, Clowns, Poésie Zéro et bien d’autres… Bref, l’Xtreme Fest a décidé de frapper un grand coup au travers de cet évènement riche en émotions et tout bonnement « zguen » (c’est-à-dire cool), comme disent les autochtones.

Des prestations complètement décérébrées de Roadies Of The D ou de Clowns, en passant par le chaos d’un Poésie Zero incontrôlable, le hardcore qui tache de Ryker’s et In Other Climes ou les ambiances élaborées de Brutus, l’Xtreme Fest a su proposer une programmation intéressante et variée qui a rassemblé toute une horde de fans prêts à en découdre. Certes, les conditions météorologiques caniculaires ont fait souffrir les organismes mais les festivaliers ont répondu présents pour faire monter la température dans le pit à la manière d’une barraque à frites ! Qui plus est, les plus valeureux d’entre eux sont allés se frotter aux concerts dantesques de la X-Cage en plein milieu du camping de l’Xtreme Fest. Le concept est simple : faire jouer un groupe dans une cage en ferraille en plein cagnard avec le public autour… En voilà, une bonne idée !

Au fil de ces quatre jours où se sont déroulés de nombreux concerts sous un soleil de plomb et dans une ambiance ô combien festive, voici ci-dessous les dix prestations les plus marquantes de cette neuvième édition.

Lire la suite…



Live Report   

Quand Metallica fait l’histoire à Clisson


Metallica. Hellfest. Hellfest 2022. Metallica, le très haut du panier de la scène metal. Un « patron du genre » qui ne connaît pas Clisson, que beaucoup (tout le monde ?) rêve de voir sur la MainStage 1. Un graal ? Hellfest, un des festivals metal régnant sur l’Europe. Hellfest 2022 ? LE festival qui les tue tous. Après celui-ci, tout risque de manquer de saveur. En tous les cas un évènement unique, un accomplissement, une gageure face à l’adversité des dernières années. Après notre fil rouge de ce Hellfest hors norme, voici pour le plaisir un compte rendu plus détaillé du concert historique des Four Horsemen à Clisson.

Rappel rapide des épisodes précédents : juin 2019, le Hellfest se termine. Octobre 2019, ouverture de la billetterie sans aucun nom. Raz-de-marée. Annonce d’une partie de l’affiche en novembre 2019. Faith No More, Deftones, SOAD. Le coronavirus s’invite à la fête. 16 mars 2020, confinement, on reste tous chez nous, la vie s’en va autrement. Avril 2020, annulation de l’édition 2020, reportée en juin 2021. Mai 2020, premiers bruits d’une double édition. Février 2021, annulation de l’édition 2021. Juin 2021, officialisation de la double édition de 2022, sur sept jours (trois plus quatre) avec Metallica (OK, et les Guns N’ Roses aussi). Le coup intéressant est que les détenteurs de billet 2020 auront la priorité pour les pass du deuxième week-end. Voilà comment en deux temps trois mouvements, le second week-end affiche lui aussi complet. Mais… oui, oui, « It’s a long way to the top » résonne sur le site… Clint Eastwood blondin apparaît sur l’écran… What is it ?

Lire la suite…



Live Report   

Steve Vai ne triche pas


Le moins que l’on puisse dire est que Steve Vai n’a pas chômé durant la pandémie. En effet, le guitariste de sopixante-deux ans a profité des confinements forcés pour composer et enregistrer les morceaux de son dixième album, Inviolate. Parallèlement à son travail de composition, l’homme s’est aussi investi avec les équipes d’Ibanez pour concevoir Hydra, une guitare conceptuelle sous forme de défi technologique et d’influences steampunk qu’il a présentée récemment dans la vidéo du morceau « Teeth Of The Hydra ». Hydra… Ce véritable monstre à trois têtes dotés d’un manche douze cordes qui devient fretless à partir de la neuvième case, d’un autre de sept cordes et d’un troisième de basse quatre cordes dont deux fretless, en plus de ses treize cordes traversantes de harpe, en a fasciné plus d’un. Autant dire que l’annonce d’une tournée européenne avec pas moins de huit dates en France a réveillé les ardeurs des fans à l’idée de voir le maestro jouer avec cette guitare unique.

Mais d’Hydra, il n’en sera pas malheureusement pas question, Steve Vai n’ayant pas apporté son instrument avec lui sur le Vieux Continent. Le guitariste a été opéré des tendons de l’épaule l’année dernière peu avant l’enregistrement d’Inviolate, le contraignant ainsi à ne pas porter de poids trop lourd pour ne pas forcer sur son épaule. Il espère pouvoir utiliser Hydra dans sa future tournée US qui débutera le 28 septembre prochain et peut-être même revenir en Europe courant 2023 pour présenter l’hydre à trois têtes aux fans européens…

Lire la suite…



Live Report   

La tournée des stades de Rammstein : schöner, größer, härter


Alors qu’ils avaient prévu de continuer leur tournée des stades d’Europe et d’ailleurs en 2020, les membres de Rammstein se sont retrouvés, comme tous leurs confrères du monde de la musique, à devoir ronger leur frein. Et c’est après deux ans d’ajournements et d’incertitudes qu’ils reprennent le projet là où ils l’avaient laissé : ambitieux, pharaonesque, et destiné à en mettre plein les yeux et les oreilles à des centaines de milliers de fans. Mais entre-temps, les Allemands n’ont pas chômé, et ce n’est plus seulement leur album Rammstein qu’ils ont à défendre sur scène, mais aussi Zeit, huitième opus sorti entre-temps, à peine un mois avant leur grand retour.

Et comme on pouvait s’y attendre, le public, après avoir dû faire preuve de patience, a répondu présent : la plupart des dates de la tournée ont été doublées, et tout a été fait pour accommoder des foules de taille spectaculaire. Ainsi, le 5 juillet à Nimègue aux Pays-Bas – quasiment à domicile à peine une demi-heure de la frontière allemande, comme en atteste le nombre de concitoyens du groupe dans le public –, ce ne sont pas moins de 65 000 personnes qui se sont pressées devant la scène spectaculaire installée dans le Goffertpark pour l’occasion. Les petits plats ont été mis dans les grands pour les accueillir et tout se déroule avec calme et fluidité, même lors de la date de la veille qui menaçait d’être perturbée par des grèves et des manifestations. C’est que le public s’est montré prévoyant, et est arrivé par centaines tout au long d’un après-midi particulièrement ensoleillé. De quoi entamer la soirée avec des couleurs et, pour certains, déjà passablement imbibés…

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3