ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Le Durbuy Rock Fest fait honneur à la Belgique


Pour la deuxième année consécutive, nos services metalliques se sont rendus au Durbuy Rock Fest, festival belge situé à Bomal-Sur-Ourthe, dans le but de vous proposer un article mettant en avant les cinq concerts de groupes belges qui nous ont le plus marqués. Le fait est que cette scène frontalière regorge d’artistes qui déboîtent (en studio comme en live). Partant de ce constat nous avons décidé, en accord avec l’organisation de l’événement, d’orienter le présent compte-rendu uniquement sur les formations belges puisque, chaque année, le Durbuy Rock Fest cherche particulièrement à promouvoir les artistes de son pays.

Lors de cette cuvée 2017, ils étaient ainsi neuf groupes à fouler les planches du DRF sur les vingt-quatre artistes programmés, soit plus d’un tiers des groupes présents. Un pourcentage impressionnant qui mérite d’être souligné, surtout pour un festival aussi important dont les têtes d’affiches étaient cette année Arch Enemy, Sick Of It All ou Ensiferum.

Lire la suite…



Live Report   

Inquisition lessive Paris


Pour notre plus grand plaisir, une tournée réunissant Pillorian et Inquisition est proposée. L’occasion pour la France de voir débarquer des line-up de très hauts niveaux. Certaines villes auront même la chance de voir les sensationnels The Great Old Ones se greffer à cette jolie affiche. Mais pour Paris c’est Valborg et Cobalt qui se présentent à nous. Des groupes différents mais qui auront tous la volonté de nous faire vivre des moments violents, extrêmes avec du carnage et de la mélancolie au programme.

Et ça démarre de manière très extrême avec Cobalt (qui rejoindra la tournée de Oranssi Pazuzu par la suite). Très punk dans l’esprit, la prestation est énergique. Et heureusement que les membres du groupe mettent beaucoup d’énergie et d’investissement dans leur jeu scénique car la technique seule n’aurait pas suffit.

Lire la suite…



CR De Festival    Live Report   

Hellfest 2017 : fil rouge de la journée du dimanche 18 juin



Une fois n’est pas coutume, le staff de Radio Metal a pris ses rangers, sa crème solaire et une bonne dose d’endurance pour préparer au mieux la couverture du Hellfest Open Air qui, cette année encore et au grand désespoir des vendeurs de k-way, se tiendra sous une météo des plus torrides. Black, death, thrash, hardcore, hard, prog, doom, sludge, folk, fusion… La recette du festival est comme à son habitude des plus variées et ajustée aux goûts de toutes et tous. D’Aerosmith à Coroner en passant par Les Ramoneurs De Menhirs, notre équipe va tout faire pour vous retranscrire au mieux les faits marquants des dizaines de concerts et l’ambiance qui règne à Clisson Rock City.

Aussi, si les dieux de la 4G s’avèrent cléments et nous laissent faire notre travail, vous pourrez trouver la majorité des informations sur notre site via nos trois articles et également suivre les festivités sur notre galerie Instagram, notre compte Twitter et notre page Facebook. N’hésitez d’ailleurs pas à recharger fréquemment nos différentes plateformes afin de ne rien louper ! Enfin, sachez que ce fil rouge sera enrichi dès notre retour afin de corriger les éventuelles imprécisions et rajouter quelques détails plus ou moins croustillants.

Vous trouverez ici le fil du vendredi et là celui du samedi. Bonne lecture !

Lire la suite…



CR De Festival    Live Report   

Hellfest 2017 : fil rouge de la journée du samedi 17 juin



Une fois n’est pas coutume, le staff de Radio Metal a pris ses rangers, sa crème solaire et une bonne dose d’endurance pour préparer au mieux la couverture du Hellfest Open Air qui, cette année encore et au grand désespoir des vendeurs de k-way, se tiendra sous une météo des plus torrides. Black, death, thrash, hardcore, hard, prog, doom, sludge, folk, fusion… La recette du festival est comme à son habitude des plus variées et ajustée aux goûts de toutes et tous. D’Aerosmith à Coroner en passant par Les Ramoneurs De Menhirs, notre équipe va tout faire pour vous retranscrire au mieux les faits marquants des dizaines de concerts et l’ambiance qui règne à Clisson Rock City.

Aussi, si les dieux de la 4G s’avèrent cléments et nous laissent faire notre travail, vous pourrez trouver la majorité des informations sur notre site via nos trois articles et également suivre les festivités sur notre galerie Instagram, notre compte Twitter et notre page Facebook. N’hésitez d’ailleurs pas à recharger fréquemment nos différentes plateformes afin de ne rien louper ! Enfin, sachez que ce fil rouge sera enrichi dès notre retour afin de corriger les éventuelles imprécisions et rajouter quelques détails plus ou moins croustillants.

Vous trouverez ici le fil du vendredi et là celui du dimanche. Bonne lecture !

Lire la suite…



CR De Festival    Live Report   

Hellfest 2017 : fil rouge de la journée du vendredi 16 juin



Une fois n’est pas coutume, le staff de Radio Metal a pris ses rangers, sa crème solaire et une bonne dose d’endurance pour préparer au mieux la couverture du Hellfest Open Air qui, cette année encore et au grand désespoir des vendeurs de k-way, se tiendra sous une météo des plus torrides. Black, death, thrash, hardcore, hard, prog, doom, sludge, folk, fusion… La recette du festival est comme à son habitude des plus variées et ajustée aux goûts de toutes et tous. D’Aerosmith à Coroner en passant par Les Ramoneurs De Menhirs, notre équipe va tout faire pour vous retranscrire au mieux les faits marquants des dizaines de concerts et l’ambiance qui règne à Clisson Rock City.

Aussi, si les dieux de la 4G s’avèrent cléments et nous laissent faire notre travail, vous pourrez trouver la majorité des informations sur notre site via nos trois articles et également suivre les festivités sur notre galerie Instagram, notre compte Twitter et notre page Facebook. N’hésitez d’ailleurs pas à recharger fréquemment nos différentes plateformes afin de ne rien louper ! Enfin, sachez que ce fil rouge sera enrichi dès notre retour afin de corriger les éventuelles imprécisions et rajouter quelques détails plus ou moins croustillants.

Vous trouverez ici le fil du samedi et là celui du dimanche. Bonne lecture !

Lire la suite…



Live Report   

Tool est unique


Cela fait plus de onze ans que Tool a sorti son dernier album en date, le magique 10,000 Days. Dire que les fans du groupe sont forts impatients d’écouter les nouvelles compositions des Américains est comme vous l’imaginez bien au-delà de l’euphémisme. En plus, nous qui vivons sur le Vieux Continent avons vu sur scène Tool il y a maintenant dix ans, soit une éternité, alors que les spectateurs américains ont pour leur part eu le privilège d’assister à des shows épars du quatuor dans leurs pays. C’est d’ailleurs à cette occasion que nous avons assisté au show du groupe à New York le 4 juin dernier dans le cadre du Governors Ball Music Festival qui se déroule sur l’île de Randall’s Island après avoir vu le groupe deux jours plus tôt au Centre Bell de Montréal. Deux événements au sens propre avec une date à Montréal qui aura affiché complet, preuve que le terme « attente » est partagé par tous les fans du groupe à travers le monde lorsqu’il s’agit de Tool. Et ce tant sur la fameuse question du prochain album studio que pour les concerts.

A Montréal, Tool se sera produit devant près de 17.000 personnes. Un public qui aura pour sa très grande partie vécu le concert debout, passant outre les sièges du Centre Bell également présents dans le parterre. Une audience aussi bien active que contemplative puisque Tool sur scène propose un show où des lumières très travaillées côtoient les projections sur les écrans géants : le tout pour un rendu grandiose et unique.

Lire la suite…



Live Report   

Oranssi Pazuzu et Aluk Todolo : distorsion et passion pour une nuit


Deux des groupes les plus excitants de la scène black metal actuelle, Aluk Todolo et Oranssi Pazuzu, se retrouvent sur la même affiche à Petit Bain pour notre plus grand plaisir. Les deux artistes baignent dans une atmosphère de distorsion avec de nombreux effets sur leurs instruments, comme si plusieurs one-man band s’étaient assemblés au sein de ces formations dans le but de créer un nuage de passion en une même entité. C’est au Fall Of Summer que les Finlandais d’Oranssi Pazuzu avaient fait sensation lors de leur dernier passage en France pour le leur dernier album, Värähtelijä. Pas étonnant dans cette optique que la péniche parisienne soit sold-out.

Aluk Todolo est un trio de musiciens grenoblois. Et pour être honnête : savoir que la scène française continue à être aussi inventive et captivante est toujours appréciable. Aluk Todolo est en effet une belle preuve de cette force créatrice. Après quatre albums au compteur, le groupe français sort en 2016 l’album Voix, composé d’un seul morceau, qui sera le cœur de la prestation du soir.

Lire la suite…



Live Report   

In Flames n’en fait qu’à sa tête


Ah, In Flames. En préparant le concert donné par le groupe suédois le 28 mars dernier à l’Alhambra, nous sommes tombés sur un commentaire YouTube d’un internaute qui affirmait, comme beaucoup de fans de la première heure, ne pas se retrouver dans l’évolution musicale d’In Flames qui, toujours pour l’internaute mentionné ci-dessus, n’était jamais parvenu à proposer des disques au niveau de Clayman (2000) qu’il considérait comme un chef d’œuvre absolu.

A vrai dire, malheureusement pour tous ceux qui partagent son opinion, Anders Fridén et ses collègues s’en fichent un peu et affirment même à longueur d’interviews que ressasser sa période death-mélodique d’antan n’a pas d’intérêt. Aujourd’hui In Flames n’est plus un groupe de death metal mélodique, il est devenu un groupe de metal mélodique/alternatif qui n’a d’ailleurs pas célébré en grande pompe les 15 ans de son album phare évoqué plus haut – ni les vingt ans des non moins classiques The Jester Race et Whoracle – alors que d’autres formations ne se seraient pas privées de jouer sur le côté rétro de ses disques phares pour plaire aux fans. A ce titre, et même si on considère que la première partie de carrière des Suédois est la meilleure, il est à noter que le choix d’In Flames de mener sa carrière comme il l’entend est respectable car, pour le coup, il s’agit d’un vrai choix artistique. Son public s’est renouvelé et si les fidèles de la première heure sont probablement moins nombreux qu’au début, l’Alhambra était malgré tout remplie copieusement pour assister à ce concert qui aura confirmé un constat fait dans cette introduction : In Flames est un groupe qui surprendra toujours en prenant le parti de n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite…



CR De Festival    Live Report   

Le Roadburn repousse les limites


Si les festivals orientés doom/stoner semblent proliférer ces dernières années, ça ne semble pas entamer le succès de celui qui leur a ouvert la voie : le Roadburn Festival, qui se déroule chaque avril depuis 1999 à Tilbourg, aux Pays-Bas, ne semble pas faiblir, et ce n’est pas cette édition 2017 qui va le démentir. Après quelques années de croissance effrénée, la formule semble s’être équilibrée sur le plan quantitatif – on reste sur cinq scènes/quatre jours –, et s’échine à être toujours à la hauteur sur le plan qualitatif : ainsi, les groupes sont toujours plus nombreux, plus variés, et les événements périphériques (expositions, conférences, projections) plus diversifiés. Concrètement, pour cette année, ça a donné plus de cent groupes couvrant quarante ans d’histoire de la musique, des pionniers de Magma ou de Coven aux coqueluches très contemporaines que sont Deafheaven ou Zeal & Ardor, et dessinant un spectre musical exceptionnellement large, du doom ultra traditionnel de The Doomsday Kingdom et du black industriel de Mysticum aux échappées electro de Perturbator, ou hip hop de Dälek.

Impossible de résumer une expérience aussi large et roborative en quelques lignes ; voici donc un aperçu de ce qu’a été l’édition 2017 du Roadburn en 10 coups de cœur, soit 10 choix cornéliens nécessairement subjectifs et présentés de manière chronologique.

Lire la suite…



Live Report   

Riverside se reconstruit sur scène


Riverside est de retour au Divan Du Monde après une excellente prestation en 2015 et une année de deuil, suite au décès du regretté guitariste Piotr Grudziński, pour une soirée sans première partie qui revêt presque un caractère sacré. Si le dernier album du groupe, Love, Fear And The Time Machine, avait marqué un tournant dans l’orientation musicale de la formation polonaise – un tournant très progressif, plus rock, comparable à celui qu’Opeth a pu prendre ces dernières années -, le live, qui apportait ce grain de folie permettant de relever cette œuvre très contemplative, n’avait nullement déçu. C’est donc avec une trépidante impatience que nous attendions la formation polonaise. Il nous tardait de découvrir ce show à la setlist prometteuse et équilibrée..

Le public est d’ores et déjà acquis, sans nul doute, quand le trio entre en scène, sous les acclamations. Les premières notes sont néanmoins très sobres et c’est « Coda » qui ouvre le show avec les claviers très soft de Michal Lapaj et le chant cristallin de Mariusz Duda. La batterie de Piotr Kozieradzki et la basse sombre de Duda apportent progressivement un relief plus heavy à la musique et un rythme lent, lourd hypnotisant.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Rob Zombie @ Hellfest
    Slider
  • 1/3