ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

The Dillinger Escape Plan, un dernier saut dans la folie


Ils nous ont sorti des albums rapides, incompréhensibles, punk, techniques, déstructurés… et c’est désormais fini. The Dillinger Escape Plan a décidé au terme d’une dernière grande tournée de mettre fin à leur carrière. En 2016, on a eu le droit à Dissociation, l’album studio pour nous dire au revoir, mais nous faisant quémander encore plus.

Le concert parisien devait avoir lieu le 1er mars mais suite au grave accident de bus du groupe, il a dû être reporté. Quand ? Le lendemain du Hellfest. On a quitté le Hellfest 2017 avec eux, il est temps de finir ce qu’ils ont commencé en festival et de nous achever en salle. Car ce que nous avons vu d’eux au Hellfest n’était qu’un échantillon. Le public bien que motivé pâtissait d’une certaine fatigue, ce qui est normal après trois jours de festival intense. En outre, le groupe ne venait pas dans le public, la « seule » excentricité de leur set est qu’en fin de concert ils se sont décidés à exploser la batterie. Cette fois-ci sans barrières, nous attendons au plus proche du groupe qui devrait nous achever une bonne fois pour toute.

Lire la suite…



Live Report   

Black et thrash attaquent Petit Bain


Vous connaissez surement l’ambiance d’un concert de black metal. Les gens gardent les bras croisés et regardent patiemment les artistes le poing levé en attendant de pouvoir applaudir. Et bien pour pallier ce manque de mouvement, le black thrash fut créé. L’occasion pour tous les amateurs de black metal d’enfin se lâcher comme dans un concert de thrash et de cogner du monde.

Qui de mieux pour orchestrer cette soirée que les légendes que sont les membres d’Aura Noir ? Il n’est pas rare de les voir en France, on avait pu les croiser au Hellfest en 2016 ou au Fall Of Summer en 2014. Cela fait plusieurs années que nous sommes en attente d’un nouvel album annoncé et qu’aucune nouvelle n’a vraiment été divulguée, si ce n’est, en live, un titre inédit joué. Il ne reste plus qu’à espérer une sortie dans l’année 2017.

Une soirée en dent de scie avec un public parfois sous tension, ou alors surexcité. Difficile de vraiment le cerner, s’éparpillant vite au bar entre les concerts et pourtant assez actif dans le pit, même si ce n’est pas l’équivalent d’un Benighted bien entendu.

Lire la suite…



Live Report   

Nothing But Thieves, rois de Londres


Il est un groupe qui, bien qu’encore confidentiel en France, va crescendo au Royaume-Uni, son pays d’origine, faisant même la première partie de l’emblématique Muse sur ces terres : Nothing But Thieves. Et quand on sait ce que l’île anglo-saxonne peut nous réserver en matière de rock, on se presse de répondre par l’affirmative à toute invitation pour découvrir cette curiosité locale ! Dans la douceur de mai, nos pas se dirigent donc vers le Dingwalls, salle de concert qui, pour les non-familiers du lieu, se situe en sous-sol d’un pub de Camden Town, le pittoresque quartier londonien. Au menu, deux groupes d’indie rock ouvrant pour les rois du soir.

19 heures, les portes s’ouvrent, et la foule se presse sur des dizaines de mètres pour assister à ce concert qui affiche complet. Nous entrons dans le Dingwalls, sorte de Trabendo, plus petit et plus sombre, mais tout aussi biscornu ! Trois quarts d’heure d’attente plus tard, le premier groupe de la soirée se présente face au public déjà présent en masse. Cortes, trio qui fleure bon l’esprit punk de la capitale anglaise, délivre son rock unique, teinté de blues, de punk, de hard… Le combo se décrit lui-même comme un groupe « qui tape fort et transpire ».

Lire la suite…



Live Report   

Watermelon Slim : Le Delta s’invite rue des Lombards


Ce soir de samedi 1er juillet sur la capitale avait tout pour être fiévreux. La mode se dépêchait à St Denis tandis que le batteur le plus actif du metal s’offrait une thérapie sous forme de concert sur le thème de l’addiction à l’alcool. Même la météo semblait disposée à aider cette belle soirée ; en effet le soleil se montrait finalement en fin d’après-midi après une journée débutée sous une pluie battante. Mais point de Stade de France, ni de Trianon ici, nous vous emmenons ce soir en voyage dans le Mississippi, ou tout du moins au Sunset, rue des Lombards, pour une plongée au cœur du blues dans l’ambiance intimiste de la salle du premier arrondissement. En maître de cérémonie, Watermelon Slim, presque septuagénaire, qui vient poser son harmonica, sa gouaille et sa bonne humeur dans la capitale.

Notez qu’au Sunside, salle attenante du Sunset, Christian Vander, le batteur de Magma, donne aussi un concert avec une formation de jazz. Décidément, ce soir, Paris offre pléthore de stars.

Lire la suite…



CR De Festival    Live Report   

Les merveilles de Beltane


Bretagne, Finistère, début mai : est-ce que cela vous dit quelque chose ? C’est à cette période qu’est fêtée Beltane en Bretagne. Le passage de la saison noire et sombre à la saison claire et lumineuse sous forme de fête religieuse. Nous nous étions quittés l’année dernière à cette même période et nous revenons cette année pour vivre de nouveaux l’expérience proposée par Les Feux De Beltane. Les Feux De Beltane, c’est une grande fête païenne et traditionnelle, basée autour d’une philosophie locale et du black metal.

Pour rappel, cet événement est le fruit de plusieurs années de travail et d’une collaboration sans faille entre plusieurs personnes : Vincent, du collectif Tomahawk et de la brasserie Couille de Loup que vous retrouvez sur les festivals comme le Hellfest et le Motocultor, Gus de la brasserie Ouroboros et Gérald de Ladlo Production (label « Les Acteurs de l’Ombre »).

Lire la suite…



Live Report   

Samsara Blues Experiment est une explosion de sens


Il est toujours savoureux de se détendre sur du bon rock psyché avec ces sons mêlant les années 70, les inspirations à la guitare, ce fuzz et ce travail sur la distorsion. Ce soir, on peut constater la présence de monde qui fait la queue au O’Sullivan, le bar près du Moulin Rouge pour accéder au Backstage. Au programme deux trios. Tout d’abord Kaleidobolt qui a déjà proposé deux excellents albums nous prouvant leur grand talent. Puis, pour apaiser un peu les choses, le fameux projet allemand Samsara Blues Experiment. Et même si le public n’est pas là pour pogoter, on est quand même surpris de voir une telle passion dans la fosse. Que ce soit ces personnes criant de toutes leurs tripes en voyant les groupes arriver sur scène ou alors l’ambiance générale ressemblant à des jeunes pré-pubères devant un concert de Marilyn Manson !

L’heure est venue de profiter de cette belle musique proposée, toujours pleine d’émotion et de passion. Ce sont donc les Finlandais de Kaleidobolt qui ouvrent les hostilités de manière assez violente et directe. A peine rentré sur scène, le groupe dit « bonsoir » et se coupe pratiquement la parole en commençant à jouer. La formation nous fait ainsi rentrer directement dans le vif du sujet.

Lire la suite…



Live Report   

Metalorgie Fest Day Two – Célébrons le Grind


Et c’est parti pour le deuxième tour du Metalorgie Fest ! Retour au Glazart pour cette fois-ci une soirée grind promettant d’être mouvementée. Au programme : Lock-up, Power Trip, Brujeria et Napalm Death. À la base devant faire partie de la tournée, Iron Reagan s’est finalement décommandé pour rejoindre la tournée de Volbeat. Et quand on voit que Power Trip les remplace, on ne peut être que ravi car le groupe fait partie des plus fameuses formations thrash des dernières années. Par ailleurs, dans la fosse certaines personnes attendent un concert de Brujeria depuis plus de vingt ans ! Et puis après un passage fort nerveux à Savigny-Le-Temple, Napalm Death va de nouveau exploser la scène, ce qui est toujours appréciable. Le jour et la nuit entre hier et aujourd’hui en termes d’ambiance !

Laissez tomber la création d’atmosphère et laissez vous porter aux quatre coins de la salle dans ce flow d’énergie en vous préparant à recevoir quelques mandales dans le pit. Comme dirait ce chanteur à texte français : « je veux voir du sang dans la fosse ! »

Lire la suite…



Live Report   

Metalorgie Fest Day One – Célébrons le Black Metal


Ça y est le Metalorgie Fest débarque à Paris ! Il était temps que le festival du fameux webzine nous fasse profiter de ses belles affiches. Et pour gâter la capitale, le travail n’est pas fait à moitié. Au programme un vendredi sous le signe du black metal avec à son sommet : Regarde Les Hommes Tomber. Et le samedi, soirée grind avec notamment Brujeria et Napalm Death. Ici, c’est la soirée black metal qui va nous intéresser. Une affiche qui aura subi un important changement. En effet, à l’origine la tête d’affiche devait célébrer le grand retour d’Arkhon Infaustus sur scène. Cependant le groupe n’a finalement pas pu être présent ce qui aura tout de même le mérite de rallonger la setlist de Regarde Les Hommes Tomber et de rajouter à l’affiche les excellents français de Moonreich. Et même si le concert n’a été annoncé qu’une semaine à l’avance, le groupe est bien préparé.

L’ambiance visuelle marquée de Moonreich fait penser à l’atmosphère live de Mayhem. Que ce soit dans les couleurs mariant le bleu, le violet et autres nuances de jaune, le tout accentué par la présence de fumée. Des similitudes qui sont fortes d’autant plus que les Français revêtent également un habit de scène, avec des visages recouverts de bandes blanches sales couvertes de sang, leur donnant un air zombifié. Un aspect crasseux qui pourtant ne ressort pas véritablement sur scène à cause d’une faible puissance des lumières, ce qui a pour résultat que les musiciens n’apparaissent que dans l’ombre. Des ombres mouvantes, se déplaçant activement et avec énergie, au rythme de leur musique.

Lire la suite…



Live Report   

Rammstein de retour aux arènes


Une tournée de Rammstein est toujours un événement qui ramène des spectateurs venus de tous les horizons. Et pour marquer encore plus le coup, cette année trois concerts du groupe allemand sont programmés aux Arènes de Nîmes ! Un lieu cher au cœur du groupe et de ses fans car on se souvient notamment de leur célèbre show donné dans ce cadre pour la tournée du Völkerball. Peu étonnant alors qu’en moins d’une minute les 45 000 places que représentent ces trois concerts se soient écoulées. Rammstein est devenu très actif ces derniers temps avec la sortie de son live au Madison Square Garden et celui de Bercy. Alors entre un concert de Julien Doré et Scorpions, le Festival de Nîmes accueille cette fois le célèbre groupe de metal industriel. Welcome back Rammstein! Amenez le feu, on fera le reste.

Pour ouvrir le concert, c’est une idée pour le moins originale qu’a eu le manager de Rammstein : à savoir faire jouer deux pianistes françaises, le Duo Jatekok. Ce qui aura au moins comme mérite de surprendre le public. À deux devant leurs instruments, les deux pianistes vont reprendre devant plus de 15 000 personnes des titres des Allemands. Une manière de démarrer cette belle soirée en douceur et qui avait sur le principe toutes les chances de plaire au public.

Lire la suite…



Live Report   

Dream Theater revient à ses premieres amours


Après un unique passage parisien en début d’année, rendez-vous est donné aux fans de Dream Theater à Toulon au Zénith pour cette deuxième partie de la tournée de célébration du vingt-cinquième anniversaire d’un album majeur du metal progressif nommé Images & Words. La salle n’affiche pas complet mais est quand même très bien remplie. Cette tournée est l’occasion de voir et entendre les classiques du groupe pendant une soirée entièrement dédiée à Dream Theater, puisqu’il n’y a pas de première partie. Et en cela, le public a été servi avec un très long show de trois heures en deux actes.

La première partie, constituée d’une sélection de morceaux plus récents, se déroule dans une ambiance relativement calme, comme si le public attendait impatiemment les plus vieux morceaux. Le choix des titres est plutôt surprenant, en ce sens que dès le deuxième morceau « The Bigger Picture », le groupe propose un titre calme, faisant retomber l’excitation du début de show. James Labrie conscient de ce calme relatif ne ménagera pourtant pas sa peine pour faire monter la pression dans la salle.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - jour 2
    Slider
  • 1/3