ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Mort-Back : Révélation High Hopes


Bien souvent, lorsque l’on recherche de nouvelles sonorités et pour sortir de la lassitude dans laquelle on peut se trouver à force d’écouter les mêmes compositions, la curiosité peut nous porter vers la nouvelle scène pour y (re)trouver un peu de fraîcheur musicale. Néanmoins, l’erreur que certains peuvent faire, une erreur de débutant avouons-le, serait de cataloguer un groupe selon son nom de scène, au risque de passer à côté d’un bon moment d’écoute.

Alors lorsque le terme « Mort-Back » croise sa route, l’auditeur pourrait peut-être avoir tendance à squeezer la playlist, supposant naïvement une musique pas très recherchée, concentrant ses desseins sur une partie de l’anatomie féminine… ou autre encore. Erreur ! Ce groupe de crossover venu du Havre est une véritable bombe.

Lire la suite…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Varech : Révélation High Hopes (Octobre 2016)


Les fans de metal aiment pratiquer leur genre de prédilection, une spécificité propre à notre communauté. Lorsque au début de Radio Metal, avant notre création c’est-à-dire entre 2005 et 2007, nous avions mené une étude de marché auprès du public metal lyonnais, nous avions été surpris de constater que 60% de nos interlocuteurs pratiquaient la guitare et que beaucoup parmi vous étaient très investis dans la scène (dans des fanzines, webzines, associations etc.). Le père Whyte, qui a fait partie de notre équipe il y a quelques années, appartient à cette caste des touche-à-tout qui peuple le metal lyonnais et hexagonal. Ancien disquaire, féru de médias et musicien entre autres joyeusetés, le père Whyte fait partie des figures du metal dans la Cité des Gaules et son projet musical, Varech, vaut le coup que vous y jetiez vos deux oreilles.

Lire la suite et écouter Varech…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Humanoids : Révélation High Hopes (Juin 2016)


Comme nous l’évoquions à l’antenne d’High Hopes vendredi dernier, Humanoids est musicalement assez proche du groupe éclectique et raffiné qu’est The Young Gods. Une proximité (notamment vocale) d’autant plus compréhensible que comme eux le combo est suisse, un petit pays par la taille mais un sacré grand pays pour la musique. Pour vous faire une idée des compositions du groupe, nous vous proposons de découvrir ci-dessous le clip vidéo du morceau « Flyblown » extrait de l’excellent album I Hear The Sun – un disque en écoute intégrale sur ce lien – sorti le 25 septembre dernier chez Ambulance Recordings.

Une bonne occasion de vous familiariser à leur alternative rock recherché et efficace qui charmera les amateurs de riffs élégants à la Queens Of The Stone Age, le combo étant capable de proposer des moments planants comme de taper fort. C’est une certitude : les Suisses-Allemands maîtrisent leur art et nous vous incitons vivement à le découvrir dès maintenant.

Voir le clip et lire la suite…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Desert Mountain Tribe : Révélation High Hopes (Mai 2016)


Les mecs de Desert Mountain Tribe sont de vilains garnements ! Car plagier The Black Angels comme il le font est (limite) un scandale. Ambiances psychés, voix nasillarde de son chanteur et rythmes 70’s entraînants : le cocktail proposé par le trio londonien est parfois si proche de la musique pratiquée par les talentueux américains que cela prête parfois à sourire. Néanmoins, pourquoi blâmer Jonty Balls pour son timbre ? Après tout chaque frontman dispose naturellement de la voix que le Dieu du rock a daigné lui donner et à ce titre il faut reconnaître que nous faisons partie des amateurs de musique qui n’ont jamais vraiment compris pourquoi un chanteur comme Scott Stapp (Creed) était par exemple régulièrement critiqué pour sa voix qui se rapproche (indéniablement, convenons-en) de celle d’Eddie Vedder (Pearl Jam)… Parfois, à lire les commentaires ici et là, on a l’impression que certains artistes devraient se faire opérer des cordes vocales juste pour ne pas « sonner comme » : c’est franchement abusif !

Mais enfin, pour revenir au sujet, même si la proximité avec Black Angels peut difficilement être remise en cause, le premier opus de Desert Mountain Tribe intitulé Either That Or The Moon dépasse largement cet écueil en proposant une musique riche, pleine de solis de haut standing et qui sent bon la maturité de composition. Le dernier titre de l’album, l’exceptionnel « Interstellar », mettant par ailleurs en avant une facette limite post-rock du trio.

Découvrir le groupe…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Star Dancer : Révélation High Hopes (Avril 2016)


Présenter Star Dancer, c’est parler de variété. Originaire de Détroit aux Etats-Unis, le combo propose une musique hybride dont l’épicentre est la mélodie. Lorsque l’on écoute Welcome To My World, son premier album, on tape du pied sur ce rock alternatif entraînant qu’il qualifie lui-même de rock’n’roll alternatif. Combinant esprit rock’n’roll (paroles fun sur les filles, le sexe etc.), son parfois 70’s, ballades et même musique pop/punk : les compos diversifiées de Star Dancer marquent les esprits par leur efficacité même si la moitié des titres proposés sur son disque sont calmes, ce qui est sans doute trop car le groupe est nettement plus efficace dès que le rythme accélère. Il est donc un peu dommage de le voir partager trop souvent des ballades d’autant plus que certaines sont malgré tout assez mièvres.

Lire la suite et voir son clip…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent King Of The North : Révélation High Hopes (Février 2016)


Dans la vie il y a des vérités générales. On ne va pas vous faire la liste parce que bien souvent vous les connaissez mais il est probable que grâce à cet article vous en rajoutiez une nouvelle dans votre escarcelle : à savoir que King Of The North va devenir un groupe reconnu de la scène rock. Et si on se trompe eh bien tant pis car on aura quand même essayé de rendre cela possible ! Mais disons que son gros rock énergique qui mélange modernité et son 70’s est séduisant et devrait toucher un large public dans un avenir proche. Le groupe est australien et réunit déjà une jolie petite communauté sur Facebook. Quand bien même le fait qu’ils se situent à l’opposé de chez nous ne facilitera pas, sur le principe, leur exposition en France. Pour la première fois de sa carrière, le duo est d’ailleurs venu en Europe en juillet dernier avec un passage (visiblement apprécié par le public) aux Nuits de la Guitare de Patrimonio en Haute-Corse.

Lire la suite et regarder des vidéos du groupe…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Expenzer : Révélation High Hopes (Janvier 2016)


Au moment où nous noircissons ces colonnes, Expenzer a très exactement 315 fans sur sa page Facebook et 8 (!) abonnés sur son compte Twitter. Les mots nous manquent pour qualifier cet état de fait. Abomination ? Honte ? Franchement on ne sait pas très bien quel qualificatif est le plus approprié tant le thrash du groupe suisse mérite que vous jetiez immédiatement une oreille, et même deux, dessus. Le quintet fait dans l’efficacité, c’est-à-dire dans la destruction de cervicales, pour le plus grand bonheur futur de vos esgourdes qui devraient tomber sous le charme de la technicité des Helvétiques.

Car loin de mettre en avant une musique fourre-tout issue d’autres artistes, le combo propose une mayonnaise personnelle qui repose grandement sur la diversité de ses compos. Si la constante (et la principale qualité, thrash oblige) de Kill The Conductor – son premier album sorti en mai dernier – est de séduire par la pertinence de ses riffs ou la voix à l’ancienne de son frontman, l’originalité de la musique des Suisses réside dans sa capacité de surprendre l’auditeur par des solis inattendus ou des changements de rythmes du plus bel effet. Le tout donne un résultat haute gamme (dont vous pouvez écouter dès maintenant trois morceaux sur son site internet) finalement pas si étonnant lorsque l’on a en tête que la formation fait partie du giron du remarquable label Czar Of Crickets fondé en 2006 par Frederyk Rotter où beaucoup de pépites sont présentes.

Regarder un clip du groupe et lire la suite…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Black Book Lodge : Révélation High Hopes (Décembre 2015)


Lorsque Nicolas et Yannick – les deux animateurs d’High Hopes – sont particulièrement touchés par un artiste, ces derniers laissent généralement le CD en question dans le studio de Radio Metal avec un mot le présentant rapidement. Ainsi pour évoquer Black Book Lodge‏ on avait pu lire « Tu vas voir : c’est énorme… » en guise de descriptif ! Et pour cause à l’écoute du groupe danois, et de son album Entering Another Measure sorti en juin dernier chez Mighty Music, l’auditeur ne peut que constater la classe présente dans ces compositions matures qui parleront avant tout aux fans de Porcupine Tree, Steven Wison, Mastodon voire même Muse ou Tool (on pense notamment au son de basse de Trygve Borelli sur le morceau « 27 Years »).

Tout au long de cet album le timbre particulier et délicat du chanteur/guitariste Ronny Jønsson reflète à merveille l’élégance globale de ces titres longs et beaux. Ici se situe d’ailleurs l’écueil du combo, proposer des morceaux parfois longuets – huit minutes en moyenne – où il est compliqué pour l’auditeur de ne pas se perdre et de rester pleinement aux aguets. Néanmoins comment ne pas tomber sous le charme d’un morceau comme « Alizarin » où piano et guitare se côtoient pour un rendu du plus bel effet ?

Regarder un clip et lire la suite…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Seeds Of Mary : Révélation High Hopes (Novembre 2015)


Le grunge c’est la vie donc Seeds Of Mary c’est forcément la vie aussi ! Après avoir réussi leur campagne de financement participatif sur Ulule, le groupe bordelais s’apprête à sortir son nouvel album Choose Your Lie le 13 novembre prochain. Un disque dont la production a été assurée par David Thiers, notamment connu pour son travail avec Gorod. A l’écoute de cet album on sent évidemment les membres du combo influencés par toute la scène des années 90. L’excellent morceau-titre dont le clip est visible ci-dessous étant un bon condensé d’artistes cultes de cette époque tels que Mother Love Bone ou Mutha’s Day Out. Le timbre souvent nasillard de Jérémy Dourneau (chant) se rapprochant parfois clairement de celui de l’icône Layne Staley, le chanteur d’Alice In Chains décédé en 2002. Alice In Chains un groupe qui fait indéniablement partie des influences de Seeds Of Mary qui s’est même exercé à la reprise avec leur interprétation du morceau « Them Bones ».

Avec ses solos enlevés et ses rythmiques tranchantes (« Killing Monsters », « Freak Show »), Seeds Of Mary parvient malgré tout à éviter l’écueil de la copie en proposant des compositions personnelles que l’on peut sans problèmes juger comme appartenant au haut du panier de la scène grunge française actuelle.

Ecouter des extraits et lire la suite…



Révélation High Hopes   

Radio Metal et Metalorgie présentent Grumpynators : Révélation High Hopes (Octobre 2015)


Titre de cet article aidant, vous pensiez que c’était le retour de la rubrique No Comment co-présentée avec notre partenaire minceur Metalorgie n’est-ce pas ? Eh bien non, c’est la Révélation High Hopes qui est de retour pour donner un peu plus de visibilité aux artistes émergents ou méconnus qui nous ont tapé dans l’oeil et ailleurs. Aujourd’hui nous souhaitions opérer un focus sur le groupe Grumpynators qui propose un metal original car teinté d’un rockabilly fort heavy à la sauce punky. Lorsque nous avons fait passer leur dernier album, intitulé Wonderland et sorti en juillet dernier chez Mighty Music, à Nicolas et Yannick – les deux animateurs de l’émission High Hopes qui sévissent chaque vendredi sur l’antenne RM – en leur affirmant qu’il fallait absolument qu’ils écoutent ce disque en boucle ils nous ont regardés l’air soupçonneux en nous demandant perfidement « Mais pourquoi donc ? ». Ce à quoi nous avons rétorqué « Mais parce queuuuuuuuuuuuuuh !!!! » en mode pub Orangina.

Le combo danois a ce que l’on appelle « le talent de la mélodie ». Il est capable d’accrocher l’auditeur avec des refrains entraînants et fédérateurs (« Wonderland », « Walking In The Night », « This Is My Life ») qui provoqueront chez vous un désir profond de déhanchement. Ces gars-là savent groover et ce n’est pas étonnant qu’ils aient été adoubés dans leur pays par Michael Poulsen, le chanteur/guitariste de Volbeat, un groupe dont on sent clairement l’influence dans les compos (le guitariste du combo Christian Norgaard a d’ailleurs tourné avec Volbeat et Grumpynators a assuré la première partie de leurs compatriotes sur la tournée danoise de 2013). L’une des spécificités de Grumpynators est l’utilisation de la contrebasse qui donne une identité propre et un son spécial à ce combo créé en 2011 dont le plaisir est de mélanger les genres pour un rendu à sa sauce. Seul bémol : malgré de nombreux tubes présents le disque est assez inégal sur la longueur.

Ecouter l’album et lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3