ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Amenra laisse le public sans voix


Avec leur Mass VI sorti en octobre dernier, les Belges d’Amenra ont délivré l’un des grands moments musicaux de 2017. Leur mélange unique de sludge et de hardcore, habité et mélancolique, y trouvait une nouvelle expression vibrante et montrait un groupe au sommet de son art, en pleine possession de ses moyens. Pour autant, c’est avant tout un groupe de live que demeure Amenra, réputé pour l’intensité et l’esthétique léchée de ses performances. Donc quand Colin H Van Eeckhout et sa bande ont proposé à leur public deux soirées uniques à Nimègue aux Pays-Bas, les tickets sont partis à toute allure. Au programme : après un concert acoustique accompagné par CHVE (le projet solo de Colin) et Syndrome, ainsi que A-Sun Amissa dans la Stevenskerk, l’église la plus ancienne de la ville, les Belges ont choisi plusieurs groupes très variés de leur entourage, c’est-à-dire plus ou moins étroitement affiliés à la Church Of Ra, pour une grand-messe se jouant à guichet fermé à la Doornroosje.

Si on a raté la soirée à l’église et sa performance apparemment mémorable de « Parabol » de Tool par Amenra en configuration minimaliste, impossible de manquer un line-up aussi alléchant: Barst, Fär, Throane, Sembler Deah, VVOVNDS, Aluk Todolo, et Amenra, évidemment. Retour sur une soirée riche en émotions fortes où les Belges ont pu défendre haut et fort leur vision de la musique : sombre, intense, brillante, et résolument authentique.

Lire la suite…



Interview   

Pop Evil fait le grand écart


Pop Evil, tout est dans le nom. Voilà un groupe qui n’a pas peur des grands écarts, que ce soit avec sa musique, comme le prouve son nouveau disque, entre la hargne des premiers morceaux et la douce saveur pop des suivants, ou dans sa volonté assumée de parler à deux publics que pourtant, a priori, tout oppose : le public metal et un autre plus mainstream. Une démarche qui a tout pour se casser la figure mais qui dans les faits, par un habile équilibre (ou tour de passe-passe), parvient à séduire les foules, comme le prouve le succès de Pop Evil en Amérique. Dans sa conquête des territoires, l’objectif pour le groupe, c’est aussi désormais de l’autre côté de l’atlantique que ça se passe : l’Europe, comme nous l’explique le frontman Leigh Kakaty.

Quand nous le rencontrons lors d’un passage promo à Paris, c’est la fin de journée et on craint que le chanteur ne soit un peu fatigué de répondre aux questions. C’est bien mal le connaitre : en l’espace de trois quarts d’heure, il parle à bâtons rompus, partant dans de longues tirades, passant de sujet en sujet avec un égal enthousiasme. On découvre un chanteur qui a à cœur de faire les choses bien pour son groupe, et qui compte bien l’emmener aux plus hauts sommets.

Etant donné l’avalanche verbale que nous a servi Leigh Kakaty, impossible de suivre le plan prévu pour le déroulé de l’interview (seules trois questions ont été posées !). Par souci de logique de lecture, nous avons décidé de proposer ce compte-rendu non pas sous forme des traditionnelles questions-réponses mais d’un découpage thématique.

Lire l’interview…



Live Report   

Arch Enemy : Le death metal à l’honneur


Le Bataclan affiche complet depuis des mois. Arch Enemy est de retour en salle pour une affiche luxueuse avec Jinjer, Tribulation et Wintersun. Le groupe de Michael Amott a sorti son onzième album studio l’an dernier avec ce Will To Power restant, à quelques exceptions près, dans la lignée des précédents disques du groupe. Maintenant que la formation s’est remise en selle sur l’entrain d’une tournée, et que son bassiste Sharlee D’Angelo est revenu de sa tournée avec The Night Flight Orchestra, il est temps de voir si les Suédois ont toujours la même forme sur scène.

Pour ouvrir la soirée, c’est Jinjer qui propose son metalcore. Les Ukrainiens ont la fraîcheur de faire venir une femme derrière le micro (qui rappellera à beaucoup Candice de Eths). Et même si la scène est de taille bien réduite, les membres savent occuper l’espace et la chanteuse se démène dans le but de ne laisser aucun spectateur immobile.

Lire la suite…



Interview    Live Report   

Quand le metal fait son yoga


Que ce soit grâce à son âge désormais canonique ou grâce à la redéfinition perpétuelle des frontières de la culture populaire, le metal s’étend désormais bien au-delà des salles de concert et même du monde de la musique. Il flirte avec le monde du cinéma, s’insinue dans celui de la politique, résonne dans celui de la mode. Mais avec celui du yoga ? Alors que nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à mettre Pantera à fond pour soulever de la fonte ou faire leur footing quotidien, les gestes souples et les méditations apaisées des yogis semblent bien éloignées des remous du metal.

Mais pourtant, et même si à première vue metalleux et hippies ont tout des frères ennemis – on ne peut pas s’empêcher de penser à un épisode de South Park bien connu –, regardons les choses de plus près : puisant les uns comme les autres dans la grande histoire de la contre-culture du 20e siècle, ils ont au moins autant de points de convergence que de divergences, et de nombreux artistes metal n’hésitent pas à fraterniser avec le camp d’en face, que ce soit en empruntant ses sonorités exotiques (comme le font Om, My Sleeping Karma ou Necros Christos), son panthéon orientalisant (Yob, Cult Of Fire), sa quincaillerie New Age (tous les groupes de black metal à pentacles), ou son usage de certaines substances illicites (en gros : tout le doom et le stoner).

Lire la suite…



Live Report   

Septicflesh et Inquisition n’ont pu satisfaire tout le monde


Voici une date alléchante en ce mois de janvier ! La perspective de revoir Septicflesh après un set relativement moyen au Fall Of Summer nous enchante. Surtout quand leurs amis du label Season Of Mist les font tourner avec Inquisition, le fameux duo américano-colombien devenu une référence dans le black metal. Une affiche assez éclectique qui touchera aussi bien les blackeux que les fans de metal aux goûts plus généraux. Codex Omega de Septicflesh a fait partie des sorties majeures de 2017 et on a également hâte de revoir Inquisition en live. Le groupe tournant toujours pour l’album Bloodshed Across The Empyrean Altar Beyond The Celestial Zenith, il s’agit tout de même de son quatrième passage à Paris pour la tournée de ce disque !

Originellement prévu à la Machine du Moulin Rouge, le concert se déroule finalement au Trabendo. Une salle moins luxueuse mais qui mermet toutefois d’avoir un large champ de possibilité pour se placer et apprécier le concert. Et ce même si on se retrouve davantage serré au milieu de ce public venu nombreux.

Lire la suite…



Interview   

Visions Of Atlantis réémerge des profondeurs


Le parcours de Visions Of Atlantis a été semé d’embûches. Difficile pour Thomas Caser, batteur, leader et seul membre fondateur restant, de tenir son projet en place avec les départs qui n’ont cessé de se succéder dans les rangs de la formation autrichienne. Heureusement, l’homme passionné a su trouver plusieurs cordes solides à son arc, lui permettant d’achever son projet et d’assurer l’avenir en studio et en live du groupe, et assouvir son désir de renouer avec les racines du metal symphonique, tel qu’il se concevait à l’aube des années 2000.

L’une de ces cordes est Lyonnaise et a un rôle majeur puisqu’elle est devenue l’une des deux voix de Visions Of Atlantis : Clémentine Delauney. Devant succéder à quatre chanteuses, le travail d’adaptation de Clémentine fut autant ardu qu’il fut émancipateur, le groupe lui apportant une liberté créative dont elle était finalement peu coutumière avec ses précédentes expériences. Expériences pour certaines prestigieuses, incluant sa collaboration avec Kai Hansen (Helloween, Gamma Ray, Unisonic) lors de son projet Hansen & Friends, ou Exit Eden aux côtés notamment d’Amanda Somerville.

Pas moins de cinq ans après Ether, dernier disque en date de Visions Of Atlantis, et à la veille de la sortie de The Deep & The Dark, nous avons rencontré Clémentine pour nous parler de tout ceci.

Lire l’interview…



Chronique   

Pop Evil – Pop Evil


Pop Evil n’aura pas traîné. Moins de deux ans se sont écoulés depuis la sortie de leur quatrième album Up (2015) avant de les voir revenir avec un album sobrement intitulé Pop Evil justement. Pop Evil n’est d’ailleurs plus tout à fait le même, accueillant pour la première fois en studio la batteuse britannique Hayley Cramer qui vient combler le départ de Josh « Chachi » Marunde l’an dernier. Pas de quoi tergiverser cependant, Pop Evil n’a pas décidé d’être moins accessible. En revanche, le groupe n’est pas aussi prévisible : plus heavy et audacieux dans ses arrangements, Pop Evil parvient à se dégager parfois des idées préconçues que l’on pourrait avoir de ses compositions.

Lire la suite…



Live Report   

Steel Panther fait monter la température


Même si le groupe semble un peu tourner en rond musicalement avec son dernier album, Lower The Bar, Steel Panther attire toujours les foules. Leur concert au Hellfest était un événement, leur dernier concert parisien était complet, et l’Olympia de ce soir affiche également sold-out. Les Américains se sont munis de leurs plus belles perruques et bandanas et sont, comme toujours, prêts à faire passer aux fans une belle soirée placée sous le signe de l’alcool, de la fête et des relations charnelles. De son côté, le public s’est muni de ses plus beaux pantalons léopard, la couleur fluo est à l’honneur, et certaines filles se sont vêtues plus légèrement pour l’occasion (un acte courageux en ce mois de janvier) : bref de quoi passer une bonne soirée pour tout le monde avec ce groupe venu d’un autre temps et d’une autre planète.

Car là est le charme de Steel Panther : reprendre avec exagération et parodie la belle époque du glam où les couleurs étaient vives et le hard présent partout. Une époque révolue mais que la bande américaine s’évertue à maintenir en vie avec grand talent. Tout cela grâce à des musiciens auxquels on s’attache rapidement.

Lire la suite…



Chronique   

Legend Of The Seagullmen – Legend Of The Seagullmen


Donner une dimension cinématographique à la musique relève assurément du défi ambitieux, si tant est que l’on veut faire un album divertissant et accrocheur pour la majorité du public. Réussir à calquer ces intensités différentes, qui caractérisent généralement les œuvres du cinéma, sur un format de titres aux longueurs accessibles, voilà qui a tout du projet hasardeux si les mécanismes de l’écriture ne sont pas parfaitement huilés. Mais quand vous ajoutez Danny Carey de Tool, Brent Hinds de Mastodon ou carrément un réalisateur, en la personne de Jimmy Hayward (réalisateur de Jonah Hex et animateur chez Pixar) à l’équation, vous vous donnez résolument plus de chances de voir l’entreprise, nommée ici Legend Of The Seagullmen, réussir.

Lire la suite…



Live Report   

Les aventures spatiales de Gloryhammer


L’espace est un sujet vaste. Le power metal est une musique attirant des fans aimant lever le poing. Et le jeu de rôle est une activité que les fans de folk connaissent pour beaucoup très bien. Les Anglais de Gloryhammer ont donc décidé d’assembler tout cela pour créer un univers burlesque, avec beaucoup de mise en scène, une participation importante du public, et des musiques entraînantes et au souffle épique ! Sur le papier, en effet, c’est peut-être là la quintessence du power metal actuel. Mais bien que le groupe ne restera sans doute pas parmi les artistes incontournables de la scène, il permet néanmoins de s’amuser dans une ambiance conviviale et typique de ce que l’on peut imaginer d’un concert de metal : des fans qui chantent en chœur, qui boivent des bières et qui s’agitent un peu.

Évidemment, la péniche qu’est Petit Bain affiche complet pour une prestation rare du groupe, d’autant plus que les artistes de power/heavy ne courent pas non plus les rues de Paris. Alors dès que ce style parvient à se frayer un chemin vers l’une des salles les plus populaires de la capitale, on est curieux et on se faufile sur le bateau.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Steven Wilson @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3