ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Candlemass – The Door To Doom


Les Suédois de Candlemass ne chôment pas pour un groupe qui a frôlé la retraite il y a de cela quelques années. Alors que leur tête pensante, Leif Edling, avait fait allusion à la fin du combo à la sortie de Psalms For The Dead en 2012, ni les apparitions live ni les sorties n’avaient depuis ralenti, bien au contraire : tournées, splits, compilations, live et EP se sont égrenés avec régularité. Malgré cela, on n’avait pas vraiment osé imaginer la sortie d’un nouvel album, surtout avec nul autre que Johan Längqvist au chant, dont le passage bref dans le groupe à ses débuts avait marqué les esprits, et pour cause : c’est lui que l’on entend sur le légendaire Epicus Doomicus Metallicus. C’est pourtant ce qu’offre The Door To Doom : Candlemass, qui a désormais plus de trente ans d’existence au compteur, a vu les choses en grand pour ce nouvel opus. En plus de cette réunion historique, les Suédois se sont offert une apparition de Tony Iommi, le guitariste iconique de Black Sabbath, en forme d’adoubement ultime. Bref, on est en présence d’un groupe culte qui assume ce statut pour de bon, au point de quasiment s’auto-plagier en choisissant une pochette qui reprend celle d’Epicus Doomicus Metallicus presque à l’identique. The Door to Doom promet beaucoup, c’est le moins que l’on puisse dire.

Lire la suite…



Interview   

Patrice Vigier : l’exception française


Quand on fait des interviews, on a souvent affaire à des musiciens qui parlent de leur passion de jouer de la musique, d’en écrire, et de la jouer devant des gens. On n’a pas beaucoup l’occasion de parler avec des gens qui créent des instruments. Pourtant, l’un ne va pas sans l’autre. Plus qu’un artisanat, la lutherie est tout un art, indissociable de certaines évolutions et innovations dans l’histoire de la musique.

Dans le domaine de la guitare, si les Américains Les Paul ou Leo Fender sont entrés dans la légende, en France on n’a pour autant pas à rougir de notre savoir-faire, comme en atteste le succès de la marque Vigier. Fondée en 1980 par Patrice Vigier, l’entreprise a su se faire un nom parmi les plus grands, étant reconnue pour sa rigueur et son sens de l’innovation.

A l’occasion de la sortie du premier album de Summer Storm, groupe fondé par Patrice Vigier lui-même, nous avons profité de l’avoir sous la main pour lui poser quelques questions sur son activité de luthier.

Lire l’interview…



Chronique   

Mörglbl – The Story Of Scott Rötti


Mörglbl. Tout est dans le nom. Pour ceux qui n’ont pas encore eu vent de la formation de jazz metal créée en 1997 et emmenée par le guitariste Christophe Godin, le bassiste Ivan Rougny et le batteur Aurelien Ouzoulias, Mörglbl est un groupe instrumental extravagant, motivé par un sens de l’humour idiot mis en valeur par une maîtrise instrumentale hors norme. 2018 était l’année des vingt ans du groupe, qui donnera lieu à un live, justement précédé de leur septième album, The Story Of Scott Rötti. Une fois n’est pas coutume, Mörglbl délivre à nouveau sa science à deux niveaux, celle des jeux de mots déconcertants et celle d’une musique hybride débridée.

Lire la suite…



Galerie Photos   

Judas Priest @ Zénith, Paris, France – 27/01/2019




Interview   

Dream Theater réduit les distances


Dans le milieu de la musique, et du metal en particulier, il est clair que l’on vit une époque allant toujours plus vite, où la compétition fait rage entre des groupes de plus en plus nombreux, et qui impose aux artistes de tourner de plus en plus, et donc de passer de moins en moins de temps en studio à créer des disques. On peut comprendre comment, dans une telle spirale infernale, on peut en venir à s’y perdre et surtout à perdre de vue les raisons initiales qui ont motivé à être un artiste ou un groupe de musique. Il faut donc un certain recul, une prise de conscience, afin de se recentrer sur le sens de la camaraderie et l’essence même d’un groupe, soit « un petit club de gars ou de filles », pour reprendre les mots du guitariste John Petrucci.

Car telle a été la démarche de Dream Theater pour son quatorzième album, conçu à la vieille école, en groupe, isolé à la campagne, en mangeant et buvant des coups. Une conception aux antipodes de celle, méticuleuse et fastidieuse, de l’imposant The Astonishing, qui s’était essentiellement partagée entre deux membres. A vrai dire, Distance Over Time fait tout l’inverse de son prédécesseur, opérant une sorte de retour à ses fondements, un metal progressif heavy et accrocheur, rapprochant passé et présent, anciens et nouveaux fans, les membres du groupe eux-mêmes, l’humain et la technologie… James LaBrie et John Petrucci nous racontent.

Lire l’interview…



Chronique   

Dream Theater – Distance Over Time


The Astonishing (2016) aura été l’album le plus ambitieux de Dream Theater, résultat d’un travail monumental, autant en musique qu’en arrangement et en écriture du concept. Seulement, s’il y a bien un album des maîtres du metal prog qui aura reçu un accueil mitigé, c’est bien celui-là ; si bien qu’ils ont dû se rattraper avec une tournée anniversaire de leur classique Images And Words (1992), plus consensuelle (et donc rentable). Les uns louaient justement le grandiose de l’album, les autres n’y voyaient rien d’autre qu’une œuvre mégalomane pompeuse et indigeste. On peut comprendre qu’après cet éprouvant cycle, Dream Theater ait voulu changer son fusil d’épaule et retrouver du confort. C’est là qu’intervient Distance Over Time.

Lire la suite…



Live Report   

Metalliquoi? : pour tout le monde


La chaîne YouTube Metalliquoi ?, dont la mission est de faire découvrir le metal, vient de fêter ses cinq ans d’activité. Destinée à la base aux non-initiés, la chaîne est aujourd’hui suivie par près de 100 000 abonnés, ce qui en fait la chaîne YouTube metal la plus importante en France. Un succès réel et impressionnant sur bien des aspects lorsque l’on connaît le temps normalement nécessaire pour parvenir à fédérer sa propre communauté sur le web. A ce titre, même si son référencement sur YouTube permet encore aujourd’hui à la chaîne de poursuivre son objectif initial (à savoir toucher le public hors metal), lorsque l’on s’intéresse au public de Metalliquoi ?, on note qu’il est très majoritairement composé d’amateurs de metal.

Des fans souvent jeunes qui par le biais de YouTube, un outil devenu avec le temps un support incontournable sur le format vidéo, sont amenés à découvrir grâce à Metalliquoi ? des artistes renommés ou en devenir : la chaîne proposant également des focus sur des artistes émergents. Son géniteur, Hubert, souhaitait faire la fiesta sur Paris pour célébrer cet anniversaire et rencontrer son public. Avec trois acolytes, le YouTubeur a donc monté un tribute band à Megadeth, groupe dont Hubert est amoureux. Leur premier concert avait été organisé il y a quelques mois au Rock’n’Eat, un bar devenu une institution pour les amateurs de metal à Lyon. Et ce dimanche 13 janvier, c’est le Gibus qui accueillait le quatuor.

Lire la suite…



Chronique   

Karg – Dornenvögel


Depuis l’émergence du projet Karg, en 2006, de l’esprit du chanteur d’Harakiri For The Sky, J.J. (Michael V. Wahntraum), cinq albums se sont succédé jusqu’à Dornenvögel, comme autant d’étapes au travers des recoins poussiéreux des affects de leur géniteur. Dornenvögel, assurément, ne fait pas exception, et l’œuvre est tout entière pensée comme une succession de tableaux conceptuels et allégoriques, parmi lesquels se déploient les thématiques mélancoliques les plus personnelles ; amours perdus et déchirés, perte, abandon aux drogues et expéditions au cœur des noirs abîmes de la dépression où la tentation du nihilisme et le suicide sont perpétuellement latents. Karg, en effet, est un projet solo autant que personnel. Dès sa genèse, l’album procède d’ailleurs d’un désir sensiblement paradoxal, celui de rendre audible l’indicible et, en cela, de rendre perceptible à l’auditeur ce qui ne devait être que pure expression d’une subjectivité – le flux brut et profond des sentiments – intrinsèquement incommunicable, mais sur laquelle se construit tout le projet.

Lire la suite…



Interview   

Soen s’élève au-dessus du tumulte


Soen est inflexible. Sa trajectoire ascendante, imperturbable. Le groupe a beau avoir connu trois guitaristes en trois albums, rien ne semble altérer son identité qui de plus en plus s’affirme. La raison d’une telle stabilité ? Deux piliers solidement ancrés : le batteur Martin Lopez et le chanteur Joel Ekelöf. Ils ont la vision et la mettent en œuvre en suivant leur instinct, leurs émotions, non sans laisser sa part au destin ou à « l’esprit », comme ils appellent ça. C’est cette vision qui donne à Soen son caractère singulier, à ranger autant du côté du metal alambiqué de Tool que du rock atmosphérique de Pink Floyd. A partir de là, tout le reste – les autres membres, le producteur… – est là pour servir et donner vie à cette vision.

Voilà pourquoi Lotus ne dépaysera pas ceux qui suivent le groupe depuis Cognitive (2012), mais les emmènera dans un paysage encore plus dynamique, profond et détaillé. Une musique complexe car intelligente, et non par esprit de compétition, mais qui est aussi là pour ouvrir des portes en eux comme en nous, auditeurs, de façon quasi spirituelle, mystique, symbolique, dans un monde où la communication humaine passe de moins en moins bien. Martin et Joel nous racontent.

Lire l’interview…



Chronique   

Rotting Christ – The Heretics


Forts d’une longue et conséquente carrière de plus de trois décennies, les Grecs de Rotting Christ n’ont véritablement plus à prouver qu’ils sont maîtres en leur domaine. Pourtant, trois ans après Rituals (2016), la sortie de l’album The Heretics n’est pas sans soulever quelques interrogations légitimes. En effet, si depuis Aealo (2010) le groupe a réussi à se dépasser et se développer tout en se constituant une empreinte musicale forte et reconnaissable, le risque était grand que le groupe ne s’essouffle et ne s’enferme, comme tant d’autres, dans un pastiche de lui-même. A moins qu’il ne se perde dans des expérimentations inaccordables.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Behemoth @ Lyon
    Slider
  • 1/3