ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Nile – Vile Nilotic Rites


Karl Sanders, qui a l’habitude de composer l’essentiel des morceaux de Nile depuis Amongst The Catacombs Of Nephren-Ka (1998), considère que rester ancré dans le passé revient à signer son arrêt de mort et privilégie une vision darwiniste de son groupe : « Seuls les plus forts évoluent et survivent. » Il fait évidemment référence aux derniers changements de line-up, Dallas Toler-Wade en particulier étant parti après avoir officié vingt ans dans le groupe. La mutation de Nile implique donc l’arrivée de deux nouveaux membres depuis 2015 : le bassiste-chanteur Brad Parris et le guitariste-chanteur Brian Kingsland intégré deux ans plus tard. L’évolution s’incarne aussi dans le processus de composition : Vile Nilotic Rites, dixième opus des Américains, est le résultat d’un véritable effort collectif où tous les membres se sont impliqués dans l’écriture, rappelant à Karl Sanders le mode de conception du tout premier album du combo. Ceci n’a fait que souligner les qualités premières de Nile : une technicité extrême au service d’une déflagration permanente.

Lire la suite…



Radio Metal TV   

Airbourne : une tornade dans vos enceintes




Interview   

Blind Guardian et son épopée orchestrale


Vingt-trois ans qu’André Olbrich et Hansi Kürsch travaillaient dessus. Vingt-trois qu’on leur demandait à chaque interview, comme un automatisme, où en était le projet. Vingt-trois ans de reports incessants. Vingt-trois ans durant lesquels chaque année supplémentaire faisait grossir les attentes. Vingt-trois ans à se demander si le projet allait réellement voir le jour.

2019 sera finalement l’année où Blind Guardian, pour l’occasion rebaptisé Blind Guardian Twilight Orchestra, sortira son album purement orchestral, réalisé avec le Filmharmonic de Prague. Un album dont la graine fut plantée lors de la conception de Nightfall In Middle-Earth dès 1996 et dont les premiers morceaux avaient été proposés à Peter Jackson pour l’adaptation cinématographique du Seigneur Des Anneaux. C’est aujourd’hui une histoire originale, travaillée en collaboration avec l’auteur allemand de romans fantastiques Markus Heitz, qui sert de base à Legacy Of The Dark Lands, mais la dimension cinématographique, ainsi que l’opulence et le raffinement caractérisent bel et bien l’œuvre finale.

La sortie de Legacy Of The Dark Lands a donc tout d’un événement : jamais un groupe de metal ne se sera embarqué dans une telle entreprise. Dans l’entretien qui suit, André Olbrich discute de ce projet fou et ambitieux, de sa synergie avec les albums « normaux » réalisés en parallèle tout au long de ces années, mais aussi de comment il envisage l’avenir de Blind Guardian.

Lire l’interview…



Chronique   

Misþyrming – Algleymi


Ces dernières années, le vent de nouveauté qui balaie la scène black metal internationale semble toujours venir d’une même direction : l’Islande. En effet, en plus des paysages accidentés, l’île semble accumuler les groupes de black : à mi-chemin entre la Norvège, terre historique du genre et des tenants de sa tradition, et les États-Unis, où il connaît développements atmosphériques et hybridations multiples, la scène islandaise s’est fait remarquer pour sa créativité bouillonnante et son style à la fois authentique et rafraîchissant. Après des débuts remarqués donc, l’enjeu est de montrer qu’il s’agit de plus qu’un simple effet de mode : ainsi, ces derniers mois, Carpe Noctem, Sinmara, et les pionniers de Svartidauði ont sorti des albums qui prouvent qu’ils sont bien partis pour rester. C’est désormais au tour de Misþyrming, l’un des combos les plus prometteurs de cette scène islandaise, à qui on doit l’imprononçable mais remarquable Söngvar elds og óreiðu sorti en 2015, de passer le cap du second album avec Algleymi. Le disque, initialement prévu pour 2017 – certains morceaux existaient déjà en 2016 mais la première mouture de l’album a dû être réenregistrée pour des questions techniques –, sort chez Norma Evangelium Diaboli orné d’un artwork signé Manuel Tinnemans, une consécration en soi. Dire que les Islandais sont attendus au tournant est un euphémisme…

Lire la suite…



Interview   

Uneven Structure se sent léger


Après avoir mis autant de temps, d’énergie, de réflexion et de méticulosité dans son précédent album La Partition, Uneven Structure revient après avoir manifestement digéré pleinement cette expérience. Le nouvel album Paragon a en effet été écrit plus vite avec plus de sérénité et de spontanéité, faisant gagner à une musique, certes toujours aussi complexe, une efficacité fédératrice.

D’après le guitariste Igor Omodei, le groupe arrive pour la première fois à un équilibre qu’il cherche à atteindre depuis ses débuts. L’album n’est pas un concept album au sens narratif du terme, mais a un fil rouge thématique dans le domaine de la psychologie. Un format qui a permis à Uneven Structure de garder une bonne part de liberté dans l’écriture musicale. Et c’est bien de liberté qu’il est question avec cette réflexion sur la société qu’offrent ces chansons qui explorent chacune des archétypes bien précis.

Lire l’interview…



Radio Metal TV   

Ultra Vomit, No One Is Innocent & Tagada Jones : La scène française au Zénith




Live Report   

Fortifem donne des ailes


Voir le travail récompensé fait toujours plaisir. Surtout lorsque l’on devine les heures et les heures d’investissement acharné nécessaires au développement de tous les projets d’envergure. Ainsi, quand le duo d’illustrateurs Fortifem (que vous connaissez peut-être pour leurs nombreux travaux avec Carpenter Brut, Alcest, Behemoth, Rammstein…) est monté sur la scène du Trianon, le mercredi 25 septembre dernier, à la fin du set commun Alcest/Perturbator, il méritait largement le tonnerre d’applaudissements délivré par le public parisien. Car Jess et Adrien ont réussi un pari fou : celui de remplir cette splendide salle avec un concept 100% inédit, intitulé Major Arcana, qui valait incontestablement le déplacement.

Ce sont en tout six artistes de metal qui étaient réunis pour proposer, dans le cadre de duos, trois sets différents. Le premier acte, intitulé La Mort, mettait en avant les artistes Nostromo et Dehn Sora avant l’arrivée du deuxième acte, Le Diable, où les groupes Hangman’s Chair et Regarde Les Hommes Tomber ont proposé un rendu éminemment lourd et intense. La soirée se terminait avec le dernier chapitre, nommé La Roue De La Fortune, où Perturbator jouait avec les membres d’Alcest.

Lire la suite…



Interview   

Alcest en état d’urgence


Avec Spiritual Instinct et sa signature sur le label Nuclear Blast, Alcest passe assurément un palier important dans sa carrière. Ce n’est que juste retour des choses après avoir marqué durablement la scène metal, en bientôt quinze ans depuis Le Secret et cinq albums. Et si certains craignent pour l’intégrité d’Alcest en le voyant rejoindre une « grosse machine », qu’ils se rassurent : non seulement Neige nous certifie que « ça n’a rien changé sur [leur] manière de travailler », mais Spiritual Instinct est peut-être son album le plus puissant, cathartique et introspectif, né d’un manque et d’une urgence à se retrouver dans sa spiritualité. Un album marqué par la spontanéité et un mode d’enregistrement en quasi tout analogique, mais aussi une conception éprouvante faisant suite au cycle de Kodama lui-même extrêmement éprouvant.

Dans l’entretien qui suit, Neige nous parle donc de la façon dont ses tourments personnels ont façonné Spiritual Instinct, revenant sur ce besoin de spiritualité et la manière dont celle-ci s’exprime et s’est développée dans sa vie. Une interview où, en plus d’explorer les méandres de l’album et de sa conception, on explore la psychologie d’un artiste très conscient de lui-même et cherchant sans cesse à transcender le monde réel, en donnant vie à un « ailleurs ».

Lire l’interview…



Chronique   

Blind Guardian Twilight Orchestra – Legacy Of The Dark Lands


Plus de vingt ans ont été nécessaires pour que Blind Guardian réalise le projet le plus ambitieux de sa carrière. Présenté comme un side-project, Blind Guardian Twilight Orchestra est la concrétisation d’un fantasme, d’une folie qui s’est peu à peu muée en véritable envie dès l’écriture de Nightfall On Middle-Earth en 1998. La figure de proue du power metal envisageait déjà d’assembler une œuvre épique et intégralement orchestrale. L’emploi du temps et les albums de Blind Guardian ont évidemment freiné la progression de Twilight Orchestra, sans compter la charge financière que représente l’emploi d’un orchestre. Désormais, Legacy Of The Dark Lands, suite du bestseller Die Dunklen Lande (The Dark Lands) de Markus Heitz, incarne l’effort le plus gargantuesque du guitariste André Olbrich et du chanteur Hansi Kürsch. Legacy Of The Dark Lands en devient synonyme de mégalomanie.

Lire la suite…



Interview   

Tagada Jones / No One Is Innocent : La rage fraternelle


Qui a dit que la France n’était pas un pays rock ? A en juger le succès incontestable de la date complète au Zénith de Paris le 2 novembre prochain, avec Ultra Vomit, No One Is Innocent et Tagada Jones, non seulement le rock hexagonal est vivant, mais il est également en excellente santé. Et à en croire Niko Jones, depuis vingt-cinq ans frontman de Tagada Jones et booker pour Rage Tour qui organise la date, ce concert n’est pas une exception mais bien la marque d’une tendance globale et inédite dans l’histoire, celle du public et en particulier des jeunes à se tourner massivement vers les groupes français, et chantant en français, attirés par leur personnalité et leur énergie.

Pour marquer l’événement, nous avons pris le téléphone pour joindre Niko Jones accompagné de Kemar des No One Is Innocent, pendant qu’ils se préparaient pour le show, le soir même, du Bal Des Enragés au Moulin de Brainans. Ainsi, ils nous parlent de ce succès, de la scène rock française en général, de leur rapport à la scène, mais aussi de l’entité Rage Tour, son histoire et sa philosophie. Un échange passionnant avec deux artistes qui ont du bagou, deux figures incontournables du rock français qui se sont liées d’une profonde amitié.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3