ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

L’émission Une Dose 2 Metal propose trois vidéos live de 6H33


6H33 est passé dans l’émission Une Dose 2 Metal pour interpréter les titres « Black Widow », « Hellalujah » et « I’m A Nerd » qui se regardent ci-dessous. Voir la vidéo…



Interview   

Derrière la scène avec 6H33 : attention, danger de mort


6:33 a sorti hier, 12 janvier, son nouvel opus, Deadly Scenes, via le label Kaotoxin (déjà présenté en intégralité sur le site de VS Webzine) et qui débarque moins de deux ans après le succès critique de leur dernier album, The Stench From The Swelling (A True Story), fruit de la collaboration du groupe avec le chanteur Arno Strobl (Carnival In Coal, We All Die (Laughing)…).

Avec Deadly Scenes, c’est le retour d’un maelstrom metallique de haute volée traversant une fête foraine tenue par des dingues, des musiciens à la technique toujours impressionnante qui font de 6:33 – à défaut d’avoir déjà le succès à la hauteur de celle-ci – une des valeurs sures en matière artistique dans le paysage metal français actuel. Et côté ambiance le teaser de ce nouveau disque propose sans doute un bon résumé puisqu’il évoque « le fils frankensteinien de Tim Burton violé par Devin Townsend et Mike Patton par une nuit d’Halloween » ! Des références musicalo-cinématographiques pour un concept-album théâtral qui met en scène à travers plusieurs tableaux le thème des Sept Pêchés Capitaux (« Deadly Sins »).

Nous aurons l’occasion d’évoquer tout cela avec Manu, le claviériste de la bande, ce soir dès 20h30 dans notre émission hebdomadaire Anarchy-X qui démarrera comme chaque mardi à 20h. Vous pourrez comme d’habitude participer à ce programme en intervenant sur le chat de Radio Metal, via nos réseaux sociaux ou en intervenant directement à l’antenne au 09 77 21 75 22 (pseudo Skype : radiometal).

A ce soir !



News Express   

PRYAPISME, 6h33 et HARDCORE ANAL HYDROGEN en concert à Lyon en janvier


PRYAPISME, 6h33 et HARDCORE ANAL HYDROGEN partageront l’affiche et la scène de la MJC Monplasir à Lyon le 24 janvier. Voir l’affiche.



Interview   

Arno Strobl au carnaval du rire qui tue


Arno Strobl n’est pas simplement un habitué des interviews sur notre antenne, en fait, on devrait bientôt lui envoyer sa carte de fidélité plastifiée. De Combat Nasal, compilation téléchargeable gratuitement dédiée aux découvertes de l’underground metal, à 6h33, une de ses dernières grandes collaborations musicales en date, en passant par certains de ses projets plus obscures, on a l’impression d’avoir déjà parlé de tout avec le chanteur/journaliste/découvreur de talents ces dernières années.

On pensait donc avoir tout dit avec Arno Strobl et pourtant il n’arrête jamais d’apporter du neuf dans ses œuvres. Après avoir bien ratissé les occupations et les opinions (que ce soit sur l’industrie musicale ou sur la cuisson des pâtes) de l’homme en 2012, en parlant de 6h33, qui serait, selon ses dires, ce qu’aurait été Carnival In Coal, son ancien groupe, aujourd’hui, il s’apprête à revenir en 2014 sous cette bannière pour jouer sur scène l’album Vivalavida pour ses 15 ans, mais sans son vieux comparse Axel Wursthorn et avec une équipe de zicos triée sur le volet. Un retour sur son passé musical inattendu de la part de celui qui déclarait avoir fait le tour dans le genre musical incarné par Carnival In Coal et vouloir explorer de nouveaux chemins. Mais cela n’arrive qu’en parallèle de ce qui est vraiment sa nouvelle œuvre, avec la sortie du premier album de son projet avec le multi-instrumentiste Déhà : We All Die (Laughing).

Ce fut donc notre premier sujet dans cette interview avec le chanteur, qui vit là plus qu’un simple projet mais a lancé un vrai groupe, avec un avenir dans d’autres disques (peut-être un album concept sur la cuisine italienne, nous avoua-t-il à moitié en plaisantant en off) et sur scène, en parallèle d’autres projets qui, eux, restent à réaliser, que ce soit en solo ou avec les amis qu’il s’est fait dans 6h33.

Lire et réécouter l’interview…



Metalanalyse   

6:33 complète l’expérience avec Arno Strobl et s’ouvre des portes


6:33, c’est un univers musical maîtrisé, un patronyme insolite, un concept décalé sur scène avec des musiciens qui s’encagoulent le temps d’un live. C’est surtout, au vu de ce deuxième et nouvel album The Stench From The Swelling (A True Story), un groupe décomplexé qui ne s’enferme dans aucun style musical. Il y a un an, 6:33 sortait un EP sous forme numérique, Giggles, Garlands & Gallows. Trois titres pour faire attendre l’arrivée d’un véritable album physique et trois titres prometteurs : « Giggles, Garlands & Gallows » part 1 & 2 et « I Like It ». Et manifestement, le contenu de cet EP avait suffi à en faire saliver plus d’un.

Le groupe signait aussi une collaboration qui n’était pas passée inaperçue puisque Arno Strobl, chanteur de feu Carnival In Coal, était venu poser sa voix et son écriture sur les trois titres. Avec The Stench From The Swelling (A True Story), 6:33 remet le couvert avec le chanteur et parachève l’ébauche de cet EP pour en faire un véritable album. Quatre nouveaux morceaux viennent ainsi s’ajouter aux trois morceaux précédemment cités.

Lire la suite…



Interview   

6:33 et Arno Strobl : le point sur l’avenir


L’EP issu de la collaboration entre Arno Strobl et 6:33 devait donner suite à un album. L’ex-Carnival In Coal avait au départ fait preuve de réticence par rapport à cette collaboration, dans la mesure où elle l’emmenait sur un terrain qu’on lui connaissait déjà. L’homme, il y a encore quelques années, aurait catégoriquement refusé de participer à un tel projet ou de faire un concert avec. Mais l’entente et la plaisir de faire de la musique ensemble ont eu raison de ces réticences. L’EP Giggles, Garlands & Gallows était sorti début 2012 dans une édition digitale gratuite et faisait office d’apéritif pour un album, The Stench From The Swelling (A True Story), qui sortira le 26 avril. Entre temps, le groupe s’est produit à quelques reprises sur scène avec Arno.

Il est donc temps de faire le point. Cet album n’est-il que l’accomplissement et donc la fin de cette collaboration ou bien les choses ont-elles évolué ces derniers mois, au vu de cette alchimie qui fonctionne et les retours extrêmement positifs du public ? Et surtout, les nains mis en scène dans l’EP de l’an dernier ont-ils réussi à débusquer le serial killer qui s’en prenait à eux ?

Flo, le chanteur du projet, sera notre invité téléphonique dans Anarchy X demain soir dès 20h30 pour nous (et vous) répondre. Vos questions sont les bienvenues sur Facebook, Twitter, le chat ou directement à l’antenne auprès de l’intéressé par téléphone (+339 77 21 75 22) ou par skype (pseudo : radiometal).

Réécouter l’interview : [audio:interviews/Interview 633.mp3|titles=Interview 6:33]



Blow Up Your Video   

6h33 & Arno Strobl : n’ayez pas peur de dire « J’aime »


On parle beaucoup de talents français en ce moment et de la meilleure façon de les révéler ou de les récompenser. Mais la première victoire que mérite un groupe, un très bon groupe a fortiori, c’est d’avoir droit à un bon coup de projecteur braqué sur lui pour que le public ne voit que lui. Par exemple, en période de Victoires de la Musique, dans les colonnes du Plus du Nouvel Obs, on a pu voir passer la chronique de Thomas Gouritin, co-fondateur de Time To Blast, qui nous offrait en réaction aux nommés (Lou Doillon, BB Brunes, Raphaël et Skip The Use) en meilleur album rock de l’année lors de la cérémonie officielle sa contre-liste des nommés avec, dans le lot, 6h33 & Arno Strobl et leur concept-EP Giggle, Garlands, & Gallows, sorti l’an dernier, et qui était disponible gratuitement un mois durant en téléchargement. Un EP que vous avez donc téléchargé à ce moment-là parce que vous êtes des gens très malins, n’est-ce pas ?

En tout cas, même si ni 6h33, ni aucun autre groupe de cette liste n’a eu de Victoire de la Musique cette année, on ne saurait faire autrement qu’aller dans le même sens. D’abord parce qu’on suit 6h33 depuis un moment, ayant découvert leur talent en 2011 dans notre émission High Hopes. Ensuite parce qu’Arno Strobl est lui-même un important découvreur de talents qu’on doit applaudir pour ce qu’il fait notamment avec la compil’ gratuite Combat Nasal. Et enfin parce qu’ensemble ils font de très bonnes choses (et on retient notre enthousiasme parce qu’on est déjà pas loin de tomber dans l’éloge), comme ce tout nouveau clip pour la chanson « I Like It », extraite de leur EP.

A voir dans la suite…



Révélation High Hopes   

6h33 ne s’écoute pas uniquement au réveil


Après une trêve estivale riche en festivals, la révélation High Hopes du mois est de retour ! Et l’heureux élu pour cette rentrée de septembre est le groupe 6h33. Un drôle de nom n’est-ce pas ? Oui c’est vrai et c’est pour cette raison que nous n’allons pas en parler et changer immédiatement de paragraphe.

Non car il est impossible de garder ce groupe pour nous de toute façon et ce n’est pas un alinéa qui va remettre en cause la vérité musicale totale (car de Radio Metal) suivante : 6h33 est un pu**in de groupe ! En effet, 6h33 fait partie de ces musiques que l’on est toujours heureux de mettre dans sa chaîne hifi parce que l’on sait à chaque écoute que l’on ne pourra pas rester insensible. Nous allons donc rire, headbanguer, bouger son corps sans oublier d’aller dire au voisin que « oui, c’est la dernière fois » tout en sachant pertinemment que ce ne sera pas le cas…

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Dream Theater @ Lyon
    Slider
  • 1/3