ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Doro, Queen of the metal people


Some artists don’t care. Others are at least grateful to their fans. Others still create a true relationship with them, communicate with them and even pay homage to them at times. Doro Pesch goes way beyond that.

“Without the fans, I’d be nothing”. Many artists have uttered those words at least once in their lives, but are they really sincere? Isn’t this beautiful phrase meant to make one appear nice, when one actually thinks that success is due to one’s hard work? That’s definitely not the case for Doro; the singer and her fans are one entity, one big family.

Doro is not the Metal Queen because she’s a better singer, a better frontwoman or because she’s been around longer than any other. There’s nothing in Doro Pesch’s life apart from the music she makes and the people she makes it for. It’s precisely this ability to federate people and this mutual devotion towards those who follow her that make her the Metal Queen.

We interviewed Doro on the occasion of the release of her new EP, Raise Your Fist In The Air, a testimony of her inevitable fighting spirit. She told us the stories and anecdotes behind those new songs – stories that, as you have probably guessed, concern you directly.

Read more.



Interview   

Doro, reine du peuple metal


Certains artistes s’en fichent. D’autres sont au moins reconnaissants envers leurs fans. D’autres encore ont un véritable échange avec eux, communiquent avec eux et parfois leur rendent hommage. Doro Pesch, elle, va encore au-delà.

« Sans mes fans, je ne serai rien ». Cette phrase, prononcée à tout va par bon nombre d’artistes, est-elle vraiment sincère ? Ne prononce-t-on pas cette belle phrase pour « bien passer », alors que l’on pense intérieurement que notre réussite est avant tout due à notre travail ? Pour Doro, ce n’est pas le cas car elle et ses fans sont une entité, une famille.

Doro n’est pas le Metal Queen parce qu’elle est une meilleure chanteuse, une meilleure frontwoman ou parce qu’elle a plus d’ancienneté que telle ou telle autre. Il n’y a rien d’autre dans la vie de Doro Pesch que la musique qu’elle fait et les gens pour qui elle la fait. Et c’est pour cette capacité à fédérer et cette dévotion totalement mutuelle envers ceux qui la suivent qu’elle est la Metal Queen.

Interviewée à l’occasion de la sortie de son EP Raise Your Fist In The Air, témoignant de son éternel esprit combattif, Doro nous parle des histoires et d’anecdotes qui lui ont inspiré ces nouveaux titres. Des histoires qui, vous l’aurez deviné, vous concernent directement.

Lire l’interview.



Nouvelles Du Front   

La croisière s’amuse enfin en Europe


Sept jours en mer à écouter du metal, à assister à des concerts, à trainer avec quelques stars du genre… Jusqu’à ce jour il fallait, en plus de moyens financiers relativement conséquents, traverser tout un océan afin de profiter de cette chance, car c’en est une. Un rêve, alliant l’aspect vacancier au plaisir festivalier, ces croisières métalliques fleurissent de plus en plus (La 70000 Tons Of Metal, Barge To Hell…) mais voguent essentiellement autour du continent américain, donc la distance (et par conséquent le coût supplémentaire pour rejoindre le port d’embarquement) était un réel point noir pour nous qui vivons de ce côté de l’Atlantique. Mais cette horrible frustration sera d’ici peu réparée.

En effet, dés lors que les organisateurs du Wacken – un des plus grands et plus anciens festivals metal européens – décident de lancer leur propre croisière au large des côtes européennes, on ne peut qu’être optimiste et heureux de cette annonce. Et comme si cette nouvelle ne se suffisait pas à elle-même, elle prend encore plus de valeur lorsque l’on apprend que notre cher littoral français ne sera pas oublié. En même temps on ne pouvait que l’espérer : avec les trois-quart du pays ouverts sur mers ou océans, quel blasphème cela aurait été que de négliger notre douce France, cher pays de notre enfance où l’on voit la mer danser le long des golfes clairs.

Vous voulez en savoir plus ?



Nouvelles Du Front   

Du metal en mer


Une bonne idée est souvent reprise et/ou reformulée. C’est le principe même du capitalisme et de la concurrence. Lorsque le 70000 Tons Of Metal a eu l’idée de créer le concept de croisière metal, sur le moment il y a forcément eu des gens pour se marrer et dire « ça ne marchera jamais ! ». Grave erreur car franc succès du côté de la bande à Andy Piller.

Et qui dit franc succès dit forcément copie rapide.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Kiss qui va nous mener en bateau ?


Malgré tout le respect et l’admiration que j’ai pour KISS, sa musique, son univers, son histoire, sa réussite, etc. je ne peux éviter de penser à cet adage : « l’histoire est écrite par les vainqueurs ». Et ça ne m’étonnerait pas que dans quelques années on lise « KISS a inventé la première croisière hard rock/metal ».

Car KISS se lance dans le concert offshore, le festoche en mer avec sa première « KISS Kruise: Wet, Wild, & Rockin’ ». Cela se déroulera du 13 au 17 octobre 2011, un voyage entre Miami et les Bahamas et on nous promet, je cite, « de faire la fête toute la nuit avec du hard rock punchy et de vivre comme des rockstars toute la journée. Vous pourrez voir un spectacle légendaire de KISS […] et un concert acoustique « Sail Away » (sans maquillage) […]. Mais ce n’est pas tout, nous aurons aussi des activités de folie à bord, des soirées à thème KISS, des concours de costume et plus ! »

Lire la suite…



Interviews   

AMON AMARTH: A LITTLE CHAT WITH AN OLD FRIEND


Interviewing Johan Hegg, Amon Amarth’s frontman, is a little like chatting with an old friend. After a solid handshake that threatens to break a few of your servant’s metacarpi and a comment on the weather (“The temperatures are positive here, it’s a nice change compared to the -25°C we have in Sweden at the moment!”), the man settles with formidable ease in a small room at the Swedish Institute, in Paris, to answer our questions with disarming kindness and good humor. And when he points out that he remembers yours truly, whom he’s only briefly met the month before during a signing session on a luxury cruise boat, 6,000 miles from the coast of France, I can’t help thinking that I’m dealing with the sweetest metalhead on the planet.

This interview took place only a few minutes after an exclusive listening session of Amon Amarth’s new album, Surtur Rising. Johan tells us all about the history of this new baby, the metal cruise of the century, the band’s success in the US, and the sad fate of his famous drinking horn.

Click here to read the interview…



Interview   

AMON AMARTH : PETITE CONVERSATION ENTRE AMIS


Interviewer Johan Hegg, le frontman d’Amon Amarth, c’est un peu comme discuter avec un vieux copain. Après une franche poignée de main à vous broyer les métacarpes et quelques remarques sur la pluie et le beau temps (« Ici, les températures sont positives, ça nous change des -25 °C qu’on a en ce moment en Suède ! »), l’homme s’installe en toute décontraction dans une petite salle de l’Institut suédois de Paris et se prête au jeu des questions avec une gentillesse et une bonne humeur désarmantes. Et quand il fait remarquer qu’il se souvient de votre servante, aperçue le temps d’une séance de dédicaces et d’une photo sur un paquebot de luxe à 8000 km des côtes françaises un mois plus tôt, on se dit qu’on a affaire au métalleux le plus attachant de la planète.

Interrogé quelques minutes après une écoute exclusive du nouvel album d’Amon Amarth, Surtur Rising, Johan revient avec nous sur la genèse de ce nouveau bébé, la croisière métallique du siècle, le succès du groupe aux États-Unis et le triste destin de sa célèbre corne à boire.

Lire l’interview…



Carnet De Route    CR De Festival   

70 000 Tons Of Metal : seconde partie du reportage et bilan


Vous le savez, la semaine dernière nous avons tenté d’être en relation avec Saff’ qui vient de passer ses vacances dans une croisière aux Caraïbes (ce qui nous rend déjà jaloux) avec plein de concerts metal 24h/24 (ce qui nous rend pour le coup EXTREMEMENT jaloux !). Pour info ces concerts ont duré 4 jours avec 40 groupes sans oublier la présence de 2 000 fans. Selon nos informations, 48 nationalités différentes ont fait la fête sur le bateau du 70 000 Tons Of Metal.

Comme le montre le courriel de notre reporter reçu mercredi 26 janvier vers 22h que l’on vous a fait partager dans son intégralité, il était difficile de se connecter au net sur le bateau du 70 000 Tons Of Metal. Mais Saff’ a fait son maximum pour couvrir ce moment unique. Car faire une croisière de luxe 100% metal est sans conteste un souvenir qui restera gravé dans une vie. Radio Metal vous le prouve une nouvelle fois ci-dessous pour la seconde partie de notre reportage avec à la clé un bilan de la croisière effectué par notre reporter. C’est (re)parti.

Lire la suite…



Carnet De Route    CR De Festival   

Fil rouge : suivez la croisière 70 000 Tons Of Metal en (quasi) direct


Vous le savez depuis quelques jours, nous tentons d’être en relation directe avec Saff’ qui passe actuellement ses vacances dans une croisière aux Caraïbes (ce qui nous rend déjà jaloux) avec plein de concerts metal 24h/24 (ce qui nous rend pour le coup EXTREMEMENT jaloux !). Pour info ces concerts durent 4 jours avec 40 groupes sans oublier la présence de 2 000 fans. Selon nos informations, 48 nationalités différentes font en ce moment la fête sur le bateau.

Comme le montre le courriel de notre reporter reçu hier soir vers 22h que l’on vous fait partager dans son intégralité ici, il est difficile de se connecter au net sur le bateau du 70 000 Tons Of Metal. Mais sachez que Saff’ fait son maximum pour couvrir ce moment unique. Car faire une croisière de luxe 100% metal est sans conteste un souvenir qui restera gravé dans une vie. Radio Metal vous le prouve ci-dessous : photos à l’appui ! C’est parti.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Le metal est tellement fort qu’il peut marcher sur l’eau


« Je pars samedi matin à 10h, heure de Paris, et j’arrive à 20h20 (soit 14h20, heure de la côte ouest). Le bateau lève l’ancre lundi à 17h, heure locale, et comme tu as pu le voir, ça va commencer très vite ! On rentre à Miami le vendredi suivant aux aurores (si si, 8h, c’est l’aurore). J’aimerais essayer de voir tous les groupes une fois, mais je ne sais pas si ça sera possible, vu que je vais avoir du mal à résister à une double dose d’Amon Amarth ou de Dark Tranquillity… »

Voici le mail envoyé vendredi dernier par Saff pour nous décrire ses vacances. Car notre célèbre traductrice aussi rapide que l’éclair va participer à la croisière 70 000 Tons Of Metal dans les Caraïbes ! En août dernier nous avions interviewé Andy Piller, l’organisateur de la croisière, pour nous présenter cet événement et aujourd’hui Saff embarque à bord du festival marin qui sera le théâtre de concerts non-stop de 10h à 3h du matin tous les jours sans compter les meets and greets…

Vous l’avez deviné, RM va tenter un fil rouge de l’événement même si cela va être compliqué de communiquer avec Saff au cas où elle rencontre des soucis de connexion Internet et de réseau sur le bateau. Mais, si les choses tournent bien, vous serez très prochainement alimentés en photos, analyses décalées et plein d’autres détails croustillants !



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3