ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Steven Adler (GUNS N’ROSES) se serait poignardé au niveau de l’abdomen


Selon TMZ, l’ancien batteur de GUNS N’ROSES Steven Adler se serait poignardé au niveau de l’abdomen et a été hospitalisé. Ses jours ne seraient pas en danger.



Nouvelles Du Front    Song For The Deaf   

« Sweet Child O’Mine » est trop sucrée pour Slash


« Nothing Else Matters » (Metallica), « Stairway To Heaven » (Led Zeppelin) ou encore « Still Loving You » (Scorpions) : combien de fois aurons-nous entendu dans notre vie ces tubes incontournables de la planète hard rock et metal ? « Sweet Child O’Mine » des Guns N’ Roses fait partie de cette catégorie de chansons qui sont plus que de simples morceaux puisque, le temps passant, elles sont rentrées dans notre patrimoine musical et dans l’Histoire avec un grand H du style. D’ailleurs, pour beaucoup d’entre nous, la simple évocation du titre « Sweet Child O’Mine » est synonyme de l’arrivée de la mélodie de Slash dans notre esprit ! Le principe du tube en somme.

« Sweet Child O’Mine » est une chanson qui figure en neuvième position du premier album de Guns N’ Roses, Appetite For Destruction (1987). Alors que le single sorti le 17 août 1988 deviendra le seul single des Guns à atteindre la première place au Billboard américain, il est assez drôle de constater que le label du groupe, et même ses musiciens, ne croyaient pas forcément en son potentiel.

Lire la suite…



Potin   

« Tu sais quoi ? Moi, un jour, je reformerai le line up originel des Guns juste histoire qu’on me foute la paix »


Dialogue imaginaire entre Axl Rose (chant) et Bumblefoot (guitare) inspiré par une énième déclaration d’un ancien des Guns N’ Roses sur l’éventualité d’une reformation du line-up originel :

Axl Rose : « Pfff regarde moi ça, voilà que l’autre truffe de Steven (NDLR : Adler) raconte sur Blabbermouth qu’une reformation de notre line-up d’origine pourrait rapporter des millions… Encore un putain de gros titre sur ça… »

Bumblefoot : « Boah, tu sais, il ne faut pas prendre les gros titres de Blabber au pied de la lettre. C’est le genre de phrase anodine que tu balances sans réfléchir en interview, qui se retrouve en gros titres, et qui se fait déformer par les gens. Et le lendemain t’as des mecs qui te demandent ‘C’est vrai tu as quitté le groupe ??? Viens jouer en Argentine !!!' »

Axl Rose : « Ah mais je suis sûr de ça ! Le problème ne vient pas de ce que Duff (NDLR : McKagan) ou Steven auraient pu dire. Je suis sûr que, dans l’absolu, ça leur ferait plaisir mais qu’en réalité, ils n’en font pas une priorité. A ce compte là, moi aussi, tu vois. Tiens t’as pas entendu quelque chose ? »

Bumblefoot : « Non. T’aurais pas de la crème pour le visage ? C’est pour ma mère, elle n’en a plus, y a un connard de chanteur qui m’a tout volé l’autre jour. »

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Cha-cha-cha !


Je ne vais rien vous révéler : la télé-réalité et toute sa cohorte de reality-shows est devenue en moins de quinze ans le type majeur d’émissions de télévision de notre époque. Misant en bonne partie sur la tendance au voyeurisme de l’humanité jusqu’alors inavouée (oui, je vous l’avais dit : pas de grande révélation), elle rapporte énormément (en recettes publicitaires) en coûtant peu : nul besoin de préparer de grands spectacles ; on base tout sur des participants bas du front illustrant à merveille les mots d’Audiard : « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait. » Par conséquent, on parvient encore à surprendre les téléspectateurs à moindre frais.

Au placard donc la recette Ed Sullivan Show ou Maritie et Gilbert Carpentier ! De nos jours, pour qu’un artiste se fasse remarquer, il doit faire de la télé-réalité, le ridicule étant moins meurtrier dans le show business que l’invisibilité médiatique. Ainsi Steven Adler (ex-Guns N’Roses) retournera épancher ses problèmes de toxico dans la prochaine saison de Celebrity Rehab, tandis que Tommy Lee (Mötley Crüe) sera le héros d’une émission censée pénétrer le mystère des sociétés secrètes, Culture Shock with Tommy Lee, sur la chaîne Syfy.

Peut-être qu’ensuite ce dernier pourra nous aider à résoudre nos problèmes d’aliens. Pendant ce temps, Chris Jericho divertira les membres enragés d’une occulte loge maçonnique avec un puissant cha-cha-cha.

Lire la suite…



On Nous Prend Pour Des Cons   

Prenez-nous pour des cons, on aime ça


Voilà un nouvel article qui rentre parfaitement dans le cadre de cette rubrique donc préparez-vous, c’est du lourd ! A Radio Metal on sait aussi se faire spécialiste des news sur les peoples du metal quand il le faut. Dans nos publications quotidiennes il y a d’une part les groupes dont on parle très souvent (malgré nous parfois !) qui sont nos locomotives de par une actualité toujours fascinante (Vince Neil, Ozzy Osbourne…) et il y a d’autre part les artistes qui essayent de prendre le train de l’actu en marche (Sonic Syndicate, Metallica…) et dont on parle en conséquence régulièrement. L’ex-Guns N’Roses Steven Adler fait partie de la deuxième catégorie. Il est d’ailleurs habitué à prendre les trains en marche puisque il évoque sans arrêts sa volonté de rejouer avec Axl Rose. Et ce très probablement pour le fric !

Notre ami, question communication, tente en conséquence de se rapprocher par tous les moyens des monstres sacrés évoqués ci-dessus. Depuis quelques semaines Steven Adler est d’ailleurs en pleine promo de son autobiographie. Mais là on vient d’apprendre que Deanna Adler sa propre mère (!) allait rédiger elle-même un bouquin (sortie prévue au printemps 2011), intitulé « Sweet Child Of Mine », pour expliquer son ressenti face aux problèmes de drogues de son fils. Des problèmes dont il s’épanche déjà allégrement dans son livre « My Appetite For Destruction ».

Franchement vous ne voyez pas le truc à 100 000 ?! Mais c’est bien évidemment une vaste opération marketing pour (re)faire parler de Steven Adler tout en y ajoutant un côté émotionnel bateau dans le but de faire encore plus d’argent.

Donc oui, en effet, on nous prend salement pour des cons.



Nouvelles Du Front   

Gangs N’Roses : entre Dieu et Anges (de l’Enfer)


Je sais que ça vous a manqué ; à nous aussi. Des semaines passées sans nouvelles de Guns N’Roses, principalement après les fiascos de certains de leurs concerts depuis août dernier, nous commencions à nous faire du souci. Pas spécialement pour les Guns eux-mêmes mais pour notre quota de publications, pardi ! Comprenez-nous bien : l’avantage avec Guns N’Roses, c’est que – comme quand il y a des morts – avec d’aussi bons clients, on a toujours quelque chose à dire.

Parmi les dernières nouvelles du groupe, nous avons le cas de l’ex repenti. Steven Adler (cogneur des Guns de 1985 à 1990) a récemment répondu aux questions de Connie Hall-Scott, journaliste au Dalton Daily Citizen, quotidien local américain. A l’éternelle question « pensez-vous qu’un jour les cinq Gunners originels pourrait de nouveau jouer ensemble ? » (NDLR : naïve !), il répond du tac-au-tac (re-NDLR : tu m’étonnes, depuis le temps qu’on lui pose la question, la réponse doit être prête depuis un bail) : « J’aimerais vraiment que ça arrive. J’adorerais travailler avec ces gars-là, avec eux tous. » Et ajoutant : « Je prie Jésus et Dieu tout le temps en disant : « s’il te plaît, va parler à Axl ». »

On ne rigole pas ! J’en vois pouffer dans le fond. Comprenez qu’un jour Steven Adler commandera à Dieu et que Dieu Lui-Même le servira au McDrive. Mais en attendant, Steven ferait bien de continuer de prier pour la bande à Axl Rose car la tournée australienne de décembre s’annonce sous de mauvais auspices.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Il n’ya pas que Jimmy Page dans la vie, il y a les autres aussi.


Mais qu’est-ce qu’ils ont tous en ce moment ? Serait-ce la mort de Dio, Peter Steele et les autres qui les motive à laisser une trace de leur vie derrière eux (au cas où…) ? Il faut bien reconnaître que ces types n’ont vraiment rien offert à leur public tout au long de leur carrière : des concerts par centaines, des albums, en veux-tu-en-voilà… Peanuts, quoi !

Il y a bientôt un an de ça, Phil Anselmo nous annonçait qu’il préparait son autobiographie écrite en collaboration avec l’auteur Corey Mitchell (abonné aux livres dits « true crime », autrement dit traitant de réelles affaires de meurtres ; Phil Anselmo serait-il le slasher du metal ?). Récemment, nous avons eu droit aux sept péchés capitaux de Corey Taylor (Stone Sour) et à la vie de Steven Adler (ex-Guns ‘n Roses ) en librairie. Dave Mustaine (Megadeth) aussi va d’interviews en interviews pour faire la promo de son autobiographie sobrement intitulée : Mustaine : A Heavy Metal Memoir. Et je vous en prie, pour ce dernier, ne jouons pas les mauvaises langues en soupçonnant qu’il nous reparle de Metallica, tant que nous ne l’avons pas lu. Mais si la maison d’édition peut nous faire parvenir une copie, nous chroniquerons ce livre avec joie et autant d’objectivité que possible. Et en attendant que mon appel soit entendu, nous aurons peut-être déjà l’opportunité de lire l’autobiographie de Sammy Hagar.
Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Steven Adler Kiffe Le Rose


Quand on fait des articles qui parlent d’amour, vous pensez qu’on est « grave des lovers » et vous avez raison. Mais y ‘a pas que nous ! Regardez Steven Adler, l’ex-Guns N’Roses, lui il est raide dingue d’Axl Rose, son mentor. Sa proximité est musicale certes, mais aussi physique. La preuve avec cet extrait d’une très ré cente interview donné e par le batteur à Icon Vs. Icon[/urlb] :

« Axl est l’une des personnes les plus cool que j’ai rencontré dans ma vie. C’est un chanteur de dingue. Il fait partie des meilleurs chanteurs et compositeurs. Vous avez Freddie Mercury. Vous avez Robert Plant. Vous avez Steven Tyler. Vous avez Axl Rose. Ça a été une bénédiction d’avoir la possibilité de bosser avec ce mec. Je veux qu’il fasse de nouveau partie de ma vie. C’est mon frère. On a eu des brouilles par le passé , mais des brouilles de frangins. C’est fini tout ça, passons à autre chose… je veux terminer ce que nous avons dé marré avec lui et les autres gars du groupe (ndlr : le line-up originel des Guns). Je suis quasiment sûr qu’ils ressentent la même chose. Axl a été une influence et une personne clé pour moi. Je l’aime et je veux qu’il prenne une importance encore plus considérable dans ma vie. Je suis très reconnaissant d’avoir eu une histoire avec lui. Pas de mauvaise entente. Juste de l’amour et du respect. »

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • vendredi, 20 septembre 2019 à 17:18
    ETHS : les détails du DVD The Ultimate Show
    vendredi, 20 septembre 2019 à 14:23
    Klone : embarquement immédiat
    jeudi, 19 septembre 2019 à 19:04
    Alice Cooper : un méchant qui vous veut du bien
    jeudi, 19 septembre 2019 à 16:48
    Steel Panther – Heavy Metal Rules
    vendredi, 13 septembre 2019 à 16:46
    Korn – The Nothing
    1/3