ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

We Butter The Bread With Butter écrit son propre conte dans la langue de Grimm


Il ne faudrait pas se laisser tromper par un nom aux allures assez stupides (non, mais qui irait sérieusement s’appeler « Nous beurrons le pain avec du beurre » ?!), We Butter The Bread With Butter masque cette particularité patronymique sous une belle couche de compos sans gras ajouté. Et ce ne sont pas non plus leurs mèches de coreux qui doivent vous faire croire que ces Allemands n’ont à offrir qu’une énième version d’un mouvement en vogue et que rien ne les distingue. Il y a déjà un sens de l’humour qui explique ce nom qui voulait d’abord tourner en ridicule les groupes aux intitulés à rallonge apparus ces dernières années ; puis une certaine audace en mêlant l’électronique au metal, à une époque où de telles expérimentations se prennent fréquemment des volées de bois verts de la part d’une frange conservatrice de la communauté metal. Mais qu’importe la réaction, tant qu’il y a une réaction.

Et finalement, plus qu’à la branche metalcore actuelle, c’est presque à la suite d’une certaine tradition de musiciens metal d’outre-Rhin qu’il faudrait les inscrire : l’électro-metal/indus de formations telles que Rammstein ou Oomph! avec lesquels ils partagent un autre choix artistique : ne pas sacrifier sa langue natale à l’Anglais souverain du monde du rock. Chez WBTBWB, l’Allemand est un instrument en soi.

On en parle avec Maximilian Pauly Saux, le bassiste de la bande qui nous avoue, en effet, bien aimer le pain beurré au petit-déjeuner…

Lire l’interview…



Interview   

Dis-nous tout, professeur Volk-Man


Volk-Man (Die Apokalyptischen Reiter) pourrait enseigner l’histoire, la sociologie ou la géopolitique. Il en a les connaissances, l’éloquence et sait capter et maintenir l’attention de son auditoire. Ainsi, cet entretien fleuve se lit facilement, naviguant naturellement d’un sujet un autre : de la philosophie à l’ouverture d’esprit en musique en passant par les récents évènements politiques en Afrique du Nord. Il porte d’ailleurs un regard sévère sur l’attitude occidentale dans les affaires égyptiennes et tunisiennes.

En fin d’interview, la discussion se portera en grande partie sur le rapport de l’univers du rock à la langue allemande ainsi qu’au triste héritage laissé par les nazis sur la culture musicale allemande.

Cliquez ici pour lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3