ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

NO DIAMOND HEAD, NO METALLICA. NO METALLICA, NO MORE DIAMOND HEAD


« No Diamond Head, No Metallica. No Metallica, No more Diamond Head » is the conclusion admitted by Brian Tatler as being the link between Diamond Head and Metallica. Lars Ulrich has, on numerous occasions, mentionedthe British five-piece as the band without which Metallica wouldn’t exist today. However, Diamond Head never really met universal success. Do you honestly know more songs than « Am I Evil? » or « Helpless »? And who never thought those were Metallica songs? In any case, Brian Tatler is grateful towards them and repeats that many times: « Metallica has given us a leg up to reform. »

But the story of Diamond Head isn’t only interesting because of the glory that has reflected on them from Metallica. Their story is interesting because, as Tatler is himself moved by stories of bands that have struggled, Diamond Head has never been all in first class. And a huge majority of musicians will relate to that story that we’re going to talk about here.

Interview…



Interview   

Sans Diamond Head, pas de Metallica. Sans Metallica, plus de Diamond Head


« Sans Diamond Head, pas de Metallica. Sans Metallica, plus de Diamond Head », c’est la conclusion assumée par Brian Tatler du lien entre Metallica et Diamond Head. Car Diamond Head fait partie de ces groupes méconnus que vous êtes le seul à apprécier et à qui vous devez tout. Lars Ulrich a, à de nombreuses reprises, parlé des Anglais comme du groupe sans lequel Metallica n’existerait pas aujourd’hui. Pourtant Diamond Head n’a jamais vraiment percé. Honnêtement, vous connaissez autre chose que « Am I Evil? » ou « Helpless » ? Et qui n’a pas, au début, attribué à tort ces chansons à Metallica ? En tout cas, Brian Tatler est reconnaissant envers eux et le répète à plusieurs reprises : « Metallica nous a donné l’opportunité de nous reformer ».

Mais l’histoire de Diamond Head n’est pas intéressante que pour le reflet de gloire que lui a offert Metallica. Elle l’est parce que, comme Tatler lui même a été touché par le récits de groupes qui ont galéré, Diamond Head n’a jamais connu le luxe. Et une très grande majorité de musiciens se reconnaîtront dans ce parcours que nous allons évoqué ici.

Interview…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3