ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Anathema : les échos du passé


Anathema 2014

Après une série de quatre dates au mois de mars où le groupe s’est produit dans les plus majestueuses cathédrales du Royaume-Uni – Winchester, Liverpool, Exeter et Leeds -, Anathema enchaîne presque immédiatement avec la tournée baptisée Resonance, dont un passage le 13 avril au Trianon de Paris. Une tournée elle aussi très spéciale, puisque le groupe anglais célébrera sa carrière en bonne et due forme avec un show de trois heures, en trois parties, parcourant chaque pan de son histoire avec en invité Duncan Patterson, l’ancien bassiste et compositeur de parmi les plus grands classiques du groupe, et Darren White, le premier chanteur de la formation.

Voilà le prétexte idéal pour nous-même de parcourir l’histoire d’Anathema, ce que nous avons fait avec le frontman – qui n’a pas toujours apprécié de l’être – Vincent Cavanagh. Album par album nous égrainons ensemble le passé du combo, des prémisses de ce groupe à l’évolution atypique et de son premier album Serenades, alors qu’ils jouaient ce qu’on appellera plus tard du doom death metal, jusqu’au rock alternatif teinté d’électronique, délicat et émotionnellement puissant du tout récent Distant Satellites. Vincent Cavanagh nous livre ainsi le contexte dans lequel ces albums ont été réalisés, son sentiment, ses confessions, des anecdotes, etc. Un long et passionnant échange que nous vous proposons de découvrir ci-après.

Lire l’interview…



News Express   

ANATHEMA : des détails sur la tournée Resonance ; un DVD sur la tournée des cathédrales et un coffret de rééditions à venir


Comme annoncé précédemment, ANATHEMA sera de passage au Trianon de Paris le 13 avril 2015 dans le cadre de la tournée Resonance. Il s’agira d’un concert très spécial puisque le groupe célébrera la totalité de sa carrière, avec en invité le bassiste originel Duncan Patterson – et compositeur principal des albums Eternity et Alternative 4 – et le premier chanteur du groupe Darren White. En savoir plus…



News Express   

ANATHEMA de passage à Paris en avril 2015


ANATHEMA annonce sur sa page Facebook qu’il sera de passage au Trianon de Paris le 13 avril 2015.



Chronique   

Anathema – Distant Satellites


Distant Satellites, le nouvel album d’Anathema, comme une certaine fameuse pastille rafraîchissante, se dévoile en deux temps. A première vue, la première moitié de l’album intrigue avec trois parties d’une chanson dénommée « The Lost Song ». Trois pièces composées par Daniel Cavanagh en essayant de se remémorer une chanson perdue dans les limbes de sa mémoire. La chanson elle-même demeure oubliée mais de la perte et l’entêtement naquirent ces trois parties, comme une sorte d’hommage (inspiré par Tenacious D et son « Tribute » ?). Musicalement, avec « The Lost Song » ainsi que « Dusk » et « Ariel », c’est un Anathema très classique, contemplatif et émotionnel, avec sa délicatesse et ses montées en intensité, le chant bouleversant de Vincent Cavanagh donnant la réplique à la gracieuse Lee Douglas, le tout renvoyant directement aux deux dernières œuvres du groupe.

Lire la suite…



Le Blog Du Doc   

La trajectoire d’Anathema donne de l’espoir



Être connecté à soi-même est sans doute l’une des choses les plus difficiles au monde… mais c’est possible ! Sur ce sujet, Anathema est l’un des exemples musicaux les plus parlant qu’il m’ait été donné de croiser au cours de mes pérégrinations metalliques. La musique du groupe me touche énormément mais, sur un plan purement personnel, c’est surtout son évolution musicale qui m’intéresse le plus.

Car encore récemment c’est pour une large part Anathema qui m’a convaincu que le bonheur et la paix totale avec soi-même étaient un horizon possible, atteignable. Personnellement, au quotidien, je me bats pour ça en tout cas. La lutte est difficile, incontestablement, mais elle vaut le coup parce que je sais qu’il est possible de (re)trouver la joie, de sortir de nos tourments et des problèmes qui nous entourent ou que nous créons nous-mêmes de toute pièce.

Anathema l’a musicalement exprimé, l’a affirmé à de nombreuses reprises en interview et l’a écrit noir sur blanc dans toutes ces chansons alors, corne de bouc, pourquoi je n’y arriverai pas moi et pourquoi vous n’y arriveriez pas vous ?!

Lire la suite…



Le Blog Du Doc   

Le metal est une question de ressenti individuel


« Metal » est un terme qui qualifie un genre musical. Or qualifier quelque chose, c’est tenter de facto de le caractériser, de lui apposer une étiquette, de le catégoriser. Bien évidemment, cette tentative de qualification est elle-même liée à une interprétation collective et/ou personnelle d’un phénomène. En tant que représentation mentale, la volonté de qualification – en l’occurrence de l’objet « metal » – paraît donc logiquement être le fruit du culturel et non de l’inné (ndlr : soyez rassurés, cet article n’est pas un cours magistral donc essayez de rester concentrés bande de mauvais élèves !).

Les mécanismes du langage permettent de jouer sur les concepts, les mots et sur le sens qu’on veut bien prêter à ces derniers. C’est d’ailleurs ce paramètre qui donne principalement son cachet à une langue, qui en fait sa richesse. Ainsi, quand on y réfléchit, « Metal » est par exemple un terme qui ne veut objectivement pas dire grand-chose notamment parce que le ressenti par rapport au style (ce qu’il est pour nous, ce qu’il incarne, pourquoi il nous touche, comment il nous fait vibrer, ce qu’il nous apporte…) est quelque chose qui relève du ressort individuel. En d’autres termes, si pour la majorité des gens le mot « Metal » est un terme de cinq lettres qui représente, en gros, « une musique qui met en avant de grosses guitares » … pour moi il s’agit juste d’un terme de cinq lettres et rien de plus.

Comprendre pourquoi la photo de Zazie se trouve actuellement en page d’accueil du site de Radio Metal…



Live Report   

Anathema en concert : intouchable ?


Depuis We’re Here Because We’re Here, Anathema s’est offert une seconde jeunesse – troisième, voire quatrième serait même plus juste étant donné l’évolution du groupe et les différentes périodes qu’il a traversé. Là où l’album de 2010 avait montré le visage qu’Anathema avait choisi de prendre après une rupture de sept ans, le nouvel album, Weather Systems, confirme la direction entreprise. Un album plus immédiatement adopté par le public et les médias que son frère aîné, sans doute parce que ce dernier lui avait préparé le terrain. La conséquence : un groupe qui bénéficie ces derniers temps d’une notoriété en hausse.

Pourtant, surpris sommes-nous de voir Anathema se produire à Lyon dans le Trans-Club, la petite salle du Transbordeur. Anathema qui en février de l’année dernière se voyait remplir le Ninkasi Kao, avec, à vue de nez, ses deux cents places supplémentaires. Difficile de comprendre comment les Anglais ne parviennent pas désormais à attirer assez de spectateurs pour justifier un Transbordeur ; pire encore, comment ils se retrouvent aujourd’hui sur une scène de dimension moindre seulement un an après, malgré un gain significatif en popularité. Un défaut de communication ? Trop de concerts alors que, pourtant, le public provincial ne cesse de se plaindre que tout se passe à Paris ? Il y a là de véritables incohérences à déplorer…

Lire la suite…



Galerie Photos   

Anathema @ Trans-Club, Villeurbanne, France – 29/10/2012




Galerie Photos   

Anathema @ Le Bataclan, Paris, France – 02/05/2012




Heavy Metal Food   

Heavy Metal Food: Vincent Cavanagh (Anathema) facing temptations


On the weekly menu, I’d like to offer you the charismatic Vincent Cavangh. Anathema is a classy band playing a music “for the heart, for the soul”. That’s what Vincent, whose French, as you will see at the end of the video, is getting better and better, said. An interview in which the singer evokes Paris’ culinary temptations, the fact that his brother is a vegetarian and doesn’t drink, catering differences between England and France, and his very special concert in Montreal last year, opening for Blackfield.

Stay Hungry. Stay Metal.
Gilles LARTIGOT « The Heavy Metal Cook »

Watch the interview and get the ‘vegan powercake’ recipe…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3