ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

The Night Flight Orchestra : voyage à travers l’espace-temps


Quel plaisir de voir The Night Flight Orchestra maintenir le tempo en donnant, deux ans après, un successeur au jouissif Skyline Whispers. Mais la vérité est que ce plaisir est d’abord dans leur camp. Que cette musique soit un prétexte pour faire la fiesta ou qu’elle en soit la simple conséquence, elle a assurément, pour eux, quelque chose de libérateur. Elle est même devenue une source d’équilibre pour le chanteur Björn « Speed » Strid qui, en laissant son côté lumineux s’y exprimer librement, permet à son côté obscur de s’épanouir dans Soilwork. Toute l’histoire du yin et du yang.

Mais cet album, Amber Galactic, c’est avant tout une histoire d’amour, celle pour une époque bien précise – de 77 à 83 -, celle pour la science fiction rétro, celle pour les femmes, celle pour tout ce qui est inutile et donc indispensable… Nous nous sommes donc, une fois de plus, longuement entretenus avec Björn pour discuter de cette belle virée entre potes. L’occasion également à la fin de faire un petit point sur Soilwork.

Lire l’interview…



Interviews   

The Night Flight Orchestra: A trip through classic rock


The Night Flight Orchestra - David & BjornThe fashion in rock nowadays leans towards retro, with a superabondance of bands offering their own version of the “seventies” or “eighties” spirit – with various degrees of success. The Night Flight Orchestra and their retro sound have a certain something that clearly sets them aside from the teeming masses and will make you feel that they did not simply jump into the bandwagon. The following interview does nothing but strengthen that feeling: first of all, the musicians’ experience gives them a certain intuitive freedom in their music and allows them to explore every aspect of classic rock. And above all, The Night Flight Orchestra never lapses into 70s pastiche or 80s irony. Their music is genuine, passionate, and full of joie de vivre – all qualities that are clearly highlighted in their second record, Skyline Whispers, that we just can’t recommend enough.

We talked at length to the two men behind one of the most exciting classic rock projects of the last few years: vocalist Björn “Speed” Strid and guitarist David Andersson, both of them known for playing in Soilwork, a highly different but still extremely talented band.

Read the interview…



Interview   

The Night Flight Orchestra : voyage à travers le classic rock


The Night Flight Orchestra - David & BjornLa mode aujourd’hui dans le rock est clairement au rétro, avec pléthore de groupes proposant leur propre tentative de retour à l’esprit des « seventies » voire des « eighties », avec plus ou moins de succès. Mais The Night Flight Orchestra, lui aussi un groupe au son rétro totalement assumé, a ce on ne sait quoi qui les démarque nettement de la masse et donne l’impression qu’ils évoluent en marge de cette mode. Et l’entretien qui suit donne des éléments de réponse à ce ressenti : tout d’abord l’expérience des musiciens qui leur permet à la fois une maîtrise intuitive de leur musique et d’adopter le panel complet du classic rock, pour une musique qui varie les plaisirs avec un naturel déconcertant. Mais surtout, The Night Flight Orchestra évite élégamment de tomber autant dans le pastiche des années 70 que dans l’ironie envers les années 80. Leur musique se veut authentique, passionnée et pleine de joie de vivre. Tout ceci étant mis en avant dans leur nouvel et second opus Skyline Whispers que nous ne cesserons de vous recommander.

Nous nous sommes longuement entretenus avec les deux compères à l’initiative de ce projet classic rock parmi les plus palpitants de ces dernières années : le chanteur Björn « Speed » Strid et le guitariste David Andersson, tous deux connus pour officier dans Soilwork, un autre groupe très différent mais également réputé pour son talent.

Lire l’interview…



Interviews   

Soilwork’s latest challenge dissected with Björn « Speed » Strid


Soilwork is one of those great metal bands – in terms of quality – founded in the early years of the 21st century, with no less than four masterpieces between 2001 and 2005. A decade later, the beginners have become an established band. Despite the departures, in the past few years, of guitarists Peter Witchers and Ola Frenning, two major manufacturers of the Soilwork sound, the band has maintained not only a good quality level in their albums, but also their own personality in their music. The Living Infinite, the sextet’s new double album, is the perfect example of that – a real feat that proves the band is more than capable of outdoing themselves again. And we can only hope this record is the starting point of a stable line-up.

The Living Infinite is the subject of our conversation with the band’s very nice singer, Björn “Speed” Strid. After having none other than Devin Townsend as a vocal coach, Speed is now considered one of the greatest vocalists in contemporary metal.

Read the interview…



Interview   

Le dernier challenge de Soilwork décortiqué avec Björn « Speed » Strid


Soilwork fait partie des grand groupes, en termes qualitatifs, qu’ont apporté les années 2000 au metal, produisant de 2001 à 2005 quatre chefs-d’œuvre. L’espoir de la fin des 90’s et du début des années 2000 s’est aujourd’hui changé en valeur sûre des années 2010. Malgré les départs ces dernières années des guitaristes Peter Witchers et Ola Frenning, deux façonneurs importants du son Soilwork, ce dernier est parvenu à conserver non seulement un certain niveau de qualité dans ses albums mais également la personnalité de sa musique. The Living Infinite, nouvel album du sextet, en deux disques, en apporte la preuve éclatante. Un vrai tour de force qui balaie les doutes quant aux capacités du groupe à se surpasser à nouveau. Un album qui offre aussi un éventuel point de départ sur l’avenir d’un line-up que l’on espère enfin stabilisé.

The Living Infinite, on en parle ci-après avec le très agréable chanteur Björn « Speed » Strid. Un chanteur qui, après avoir eu pour coach-vocal ni plus ni moins que Devin Townsend, est aujourd’hui établi comme l’un des grands chanteurs du metal contemporain.

Lire l’interview…



Metalanalyse   

The Night Flight Orchestra vous emmène en voyage avec eux


La chaleur est là ! Son retour nous rappelle que les vacances, elles aussi seront bientôt là. Les étudiants terminent et glissent tout doucement vers la fin de leurs examens, quant aux travailleurs, ils ont déjà déposé leurs deux semaines depuis au moins six mois ! Quant à nous, on prépare les fest qui arrivent. Le moment idéal pour décompresser (fondre un peu, beaucoup !) et secouer nos têtes chevelues sur un bon son toujours rock’n’roll. Alors si vous cherchiez quel serait le son de ces deux ou trois mois de farniente et de débauche, arrêtez toutes vos recherches de suite car on a (peut-être bien) ce qu’il vous faut. Du rock. Du bon rock même. Efficace, expéditif et dont le but est de vous faire voyager et vous accompagner sur la route. Parfait, n’est-ce pas ? Un album qui tombe à point nommé. Mais qui a eu cette bonne idée que de nous apporter ce petit bol d’air frais dans cette chaleur étouffante ?

The Night Flight Orchestra, comme ça, ça ne vous parle peut-être pas beaucoup, cependant il s’agit d’un nouveau projet regroupant le chanteur de Soilwork Björn Strid, le bassiste d’Arch Ennemy et Spiritual Beggars Sharlee D’Angelo, David Andersson guitariste de Mean Streack et le claviériste du même groupe, Richard Larsson ainsi que Jonas Källsbäck, batteur de Von Benzo. Sur le papier tout ce beau monde laissait prévoir quelque chose des plus intéressants. Chose promise, chose dû ! Internal Affairs, le premier album de ce nouveau projet qui sortira le 18 juin prochain via Coroner Records est là pour rappeler qu’un musicien d’extrême n’est pas que voué à cela toute sa vie mais surtout pour rappeler que les choses simples sont souvent les plus savoureuses.

Lire la suite.



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3