ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Lucifer : un duo d’enfer


Suite à la séparation de The Oath, quand Johanna Sardonis a fondé Lucifer en compagnie de Gary Jennings, l’un des maîtres riffeurs du doom, pour aboutir à un premier album en 2015, le résultat était une très belle surprise dans le genre rock occulte. Forcément, on attendait avec impatience la suite de cette prometteuse collaboration. Sauf que tout ne se passe pas toujours comme prévu dans la vie, et Johanna semble désormais abonnée aux chamboulements : exit Gary Jennings, ainsi que tous ceux ayant participé au premier album.

Mais Johanna semble avoir un don pour retourner les situations à son avantage. Très vite elle a trouvé son nouveau partenaire créatif en la personne de Nicke Andersson, multi-instrumentiste de son état, réputé pour avoir été batteur d’Entombed, et le chanteur-guitariste de The Hellacopters et Imperial State Electric, sans même parler d’une multitude d’autres collaborations en tant qu’instrumentiste, compositeur ou producteur. Bref, avec lui, Lucifer est entre de bonnes mains, même si forcément le son du groupe évolue légèrement sur ce second album, sobrement intitulé II.

Nous avons donc joint les deux intéressés pour nous parler de cette nouvelle mouture de Lucifer et de leur alchimie. Johanna réagit également à la comparaison dont elle fait souvent l’objet avec Jinx Dawson de Coven, elle nous parle de son rapport à l’Egypte, la magie, le diable, ou encore nous discutons de classic rock des années 60 et 70. Un entretien bien fourni et détendu qui met en évidence une véritable entente entre les deux compères, en dépit d’un invité surprise, comme nous le fait remarquer Johanna : « J’ai fait du jardinage aujourd’hui, je marchais en tongs et maintenant j’ai un suceur de sang sur mon pied, genre une petite tique. On va s’en occuper, on va retirer ce petit monstre ! » Si ce n’est pas occulte ça…

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Avenged Sevenfold @ Hellfest
    Slider
  • 1/3