ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Gutterdämmerung : l’ultime expérience metal d’un ciné-concert


Le monde du jeu vidéo, avec Brutal Legend, avait déjà eu le droit à un projet réunissant plusieurs noms du heavy metal en invités, tels Ozzy Osborne ou Rob Halford. Alors il était temps que le cinéma ait lui aussi son œuvre « crossover » destinée aux fans. Bien plus qu’un concert filmé, bien plus qu’un film parlant de metal, on parle ici d’un film conçu pour être une expérience à vivre. Et qui de mieux qu’un suédois pour parler du sujet ? En effet, dans le milieu du metal on connait la Suède comme étant un pays très prolifique dans ce genre de musique. Et le cinéma suédois est parsemé de films d’auteurs devenu des classiques, avec des réalisateurs tel qu’Ingmar Bergman.

Alors quand le photographe, directeur artistique et réalisateur Björn Tagemose (interview à lire dans nos colonnes) s’attaque aux deux arts, cela donne un ciné concert dédié au metal unique en son genre. Gutterdämmerung est le nom de cette oeuvre, dont le principe est donc de projeter un film en noir et blanc sur écran géant, pendant que la bande originale est jouée par un groupe sur scène. Un film dont les stars ne sont autres que des géants eux-même : Tom Araya, Iggy Pop, Slash, Grace Jones, et bien sûr le regretté Lemmy Kilmister, pour ne nommer que ceux-là.

Ayant fait sensation à la dernière édition du Hellfest, Gutterdämmerung fait sa tournée des salles, et pour la France c’est l’Élysée Montmartre, nouvellement rénové, qui a été sélectionné. Durant un peu moins de deux heures, nous avons donc pu assister, debout, à ce qui est sans doute l’une des expériences de cinéma les plus singulières qui soit.

Lire la suite…



Interview   

Slayer : le changement derrière la continuité


Kerry King - SlayerAvec son nouvel album Repentless, Slayer est à un tournant dans sa carrière, le plus important même qu’il ait jamais rencontré : le guitariste-compositeur Jeff Hanneman n’est plus, le batteur emblématique Dave Lombardo a quitté les rangs, même la relation de très longue date avec le producteur Rick Rubin et son label American Recordings a été rompue. Et pourtant, Slayer reste indiscutablement Slayer. C’était même là tout l’enjeu de ce nouvel opus, il fallait que le duo Kerry King / Tom Araya, accompagné de Gary Holt et Paul Bostaph dont les statuts contractuels restent encore à être fixés, prouve la validité de cette décision de continuer avec ce que certains ont pu considérer comme un demi-Slayer.

A quelques heures de monter sur scène ce lundi 26 octobre au Zénith de Paris, pendant que Kvelertak entamait déjà les hostilités, nous avons rencontré un Kerry King d’humeur souriante pour le questionner, en sujet principal, sur la psychologie derrière cette décision et la manière dont Slayer – et en particulier les deux survivants du line-up classique – s’est adapté à une situation difficile, autant au niveau musical que relationnel.

Lire l’interview…



News Express   

Tom Araya (SLAYER) revient sur le départ de Dave Lombardo


Tom Araya, chanteur/bassiste de SLAYER, est revenu sur le départ du batteur Dave Lombardo, survenu avec fracas en 2013, dans une nouvelle interview accordée à The Skinny. En savoir plus…



News Express   

Tom Araya (SLAYER) s’exprime sur la possibilité d’un album solo


Tom Araya, le chanteur/bassiste de SLAYER, s’est exprimé sur la possibilité d’un album solo dans le cadre d’une interview accordée à Rock Sverige. En savoir plus…



News Express   

Lemmy Kilmister (MOTÖRHEAD) et Tom Araya (SLAYER) intègrent le casting d’un film muet


Lemmy Kilmister (MOTÖRHEAD) et Tom Araya (SLAYER) ont rejoint le casting d’une oeuvre conceptuelle née de l’imaginaire de l’artiste belgo-suédoise Bjorn Tagemose et qui s’intitule Gutterdämmerung. En savoir plus…



Nouvelles Du Front   

La routine du faire plaisir


slayer1

Les artistes font rêver. On les attend longtemps, ils apparaissent quelques minutes devant nos yeux ébahis avant de repartir vers d’autres aventures, d’autres figures, d’autres adeptes. La scène aux mille visages est leur banquet et nous, petits chiots impressionnés, nous restons pantois d’admiration devant eux ; à l’affût du moindre sourire et du moindre autographe qui viennent de ces Dieux du plaisir. Et évidemment c’est le regard lumineux tourné vers les étoiles que nous cherchons constamment à nous éloigner de tous ces aficionados tombés au front qui ont choisi (parfois malgré eux) de cultiver le jardin de leur imaginaire, tellement déçus du comportement de leurs idoles.

Dans le monde de la musique, les fans que nous sommes ont tendance à penser que le triptyque « sexe, drogue et rock’n’roll » est le leitmotiv valable pour tous les groupes. S’il est indéniable que, consciemment ou inconsciemment, nombre d’artistes se lancent dans la musique – outre leur passion pour cet art – aussi pour les facilités que ce statut procure, il est à noter que certains musiciens accordent peu d’importance au cirque de l’industrie musicale ou sont tout simplement lassés des à-côtés de la scène, ces derniers étant vus comme une source trop importante de contraintes (notoriété = voyages incessants = sentiment de perte de liberté). Et cela est sans doute d’autant plus vrai pour les musiciens qui tournent depuis très longtemps et qui n’aiment pas spécialement voyager.

Lire la suite…



News Express   

Tom Araya donne des informations sur le nouvel album de SLAYER


Tom Araya, le chanteur/bassiste de SLAYER, a fait le point sur l’avancée du nouvel album du groupe dans le cadre d’un entretien accordé à Revolver Magazine dont des extraits sont disponibles sur le site du magazine. En savoir plus…



Nouvelles Du Front   

Quand Dave Lombardo se lâche


Si la bisbille qui a opposée Dave Lombardo à Slayer date maintenant de plusieurs mois, force est de constater que le batteur garde toujours en travers de la gorge la manière dont il a quitté le groupe. Du coup le musicien n’hésite plus à aborder le sujet en interview en envoyant quelques uppercuts à ses ex-camarades de jeu. Tout d’abord son ressentiment est palpable quand il évoque son éviction où il met en avant un sentiment d’isolement. « Quand je suis revenu en 2001 […] de l’eau avait coulé sous les ponts, on n’avait plus de contentieux. Mais apparemment ce n’était pas vraiment le cas puisque j’ai découvert plus tard que « Ah, bah il est parti en 92, on a qu’à le faire partir encore. » affirmait ainsi le batteur à Radio Screamer le 26 mars dernier.

Dave Lombardo a le sentiment de s’être fait avoir sur la partie financière. C’est d’ailleurs ce qu’il avait affirmé dans son communiqué datant du 21 février 2013, Ainsi, toujours chez Radio Screamer, il insiste sur cette notion en rappelant à nouveau que c’est avant tout pour une histoire de gros sous qu’il a quitté (qu’il est parti) de Slayer. « Le business, c’est quelque chose que tu apprends pendant que tu avances. Et c’est une route difficile, surtout quand on te dit qu’on s’occupe de tout, qu’on s’occupe de toi, que tu fais confiance à ces personnes et que tu ne te fais pas de souci » confie ainsi le musicien qui précise sa pensée de la sorte : « Mais bien sûr, comme AC/DC l’a dit, la rock star est célèbre et le buisnessman s’enrichit. »

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Slayer ira de l’avant, mais jusqu’où ?


Plus que jamais, les prochains choix de Slayer vont avoir une importance cruciale sur son futur. Malgré la perte de Jeff Hanneman, l’avenir du groupe est encore possible sous son format actuel, ne serait-ce que parce qu’il est toujours en vie – la preuve : il tourne encore – et qu’il lui reste un album à offrir, mais cela pourrait tout aussi bien prendre fin après ce prochain disque.

En juin dernier, Tom Araya expliquait qu’ « après trente ans, ce serait littéralement comme tout recommencer […] Aller de l’avant sans Jeff ce ne sera tout simplement pas la même chose […] il n’y a personne sur cette planète qui peut faire ce que Jeff a fait. Personne ne peut le remplacer. » La donne n’est définitivement plus la même avec cette formation qui se résume maintenant aux seuls noms d’Araya et King, ces deux là n’ayant vraisemblablement pas encore eu l’occasion de s’installer à une table, à tête reposée, pour se dire : « et après ? ».

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Slayer : le prochain album avec du Jeff Hanneman dedans


S’il n’y a aucun doute sur le fait que Slayer planche actuellement, entre deux tournées (la prochaine commençant dans deux semaines en Amérique du Nord) sur son prochain album, la principale inconnue demeurera, jusqu’au jour où les premières mesures viendront vrombir dans les ouïes du peuple metal, la fidélité de cet enregistrement à la nature, l’identité, la patte même du groupe malgré la disparition et le départ de deux membres fondateurs.

S’il n’a jamais été question de s’arrêter (Kerry King affirmait en juin dernier : « Je ne pense pas que nous devrions jeter l’éponge rien que parce que Jeff n’est pas là »), le doute était quand même là. Et le premier symbole de cette incertitude était incarné par Tom Araya qui, dans les semaines qui ont suivi le décès de Jeff Hanneman, voyait clairement qu’ « aller de l’avant sans Jeff, ce ne sera tout simplement pas la même chose », tant « personne ne peut le remplacer ».

Les fans de Slayer voyaient donc en le frontman le reflet de leurs propres inquiétudes, sachant bien que le regretté guitariste était à la base des compositions les plus marquantes du quatuor californien. Le public attend donc avec une certaine appréhension le Slayer nouveau… qui ne sera peut-être pas si nouveau car Jeff Hanneman n’est pas parti sans rien laisser pour la postérité.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3