ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Andi Deris (Helloween) : optimiste réaliste


Rien ne semble perturber Helloween, dévoilant depuis ses débuts une nouvelle production tous les deux ou trois ans. Routinier ? Pas nécessairement. Déjà parce que les changements de line up qu’à connu le groupe par le passé – et même si le line up actuel est le plus stable qu’ils n’ont jamais eu, ce depuis 2005, comme nous le faisait remarquer le guitariste Sascha Gerstner – leur ont toujours empêché de l’être. A cet égard, il est toujours surprenant de constater à quel point Helloween n’a malgré tout jamais perdu en cohérence, ni de son caractère immédiatement identifiable, même lors de ses écarts. Mais aussi parce qu’on voit bien que le groupe a conservé une certaine forme d’enthousiasme qui le pousse à varier les plaisirs. C’est ainsi que son nouvel album, Straight Out Of Hell, se différencie légèrement de son prédécesseur par un retour à un musique plus positive, plus « happy happy halloween », comme l’on dit.

Nous avons eu l’occasion de disséquer ce nouvel album et d’en discuter avec Andi Deris, chanteur du groupe depuis bientôt vingt ans. Il a également partagé avec nous son optimisme, dénoncé le culte qui est aujourd’hui fait de l’argent et même évoqué son rapport à Dieu. Un chanteur à qui l’on a par ailleurs découvert des dons de médium puisqu’il nous a affirmé, avec arguments solides à l’appui, que la fin du monde n’allait pas se produire le 21 décembre 2012. Une prédiction qui, comme on peut aujourd’hui le constater, s’est révélée tout à fait juste !

Pour tout savoir, c’est par ici…



Potin   

Etre batteur : d’un présent en or à un futur en fer



La vidéo ci-dessus fait le tour du web depuis une poignée de jours et m’amène à penser une chose… en dehors du fait que cela me conforte dans l’idée que le seul intérêt des Ramones est d’avoir écrit « Blitzkrieg Bop » et qu’il n’y a pourtant pas de quoi se vanter quand on voit que même une machine à laver pourrait en faire autant (mais je dis surtout ça pour enquiquiner encore un peu mes potes keupons). Et puis, au-delà de la « performance » en matière de robotique, il lui faut quand même quatre bras pour faire ça… On aime bien sa crête car complètement superflue, tout autant que son headbanging quand il joue, et le superflue a bon goût, mais, tout de même, cet abruti de robot ne lance même pas ses baguettes dans le public à la fin de sa prestation ! Avec une attitude pareille, il ne faudra pas qu’il s’étonne qu’il ne parvienne pas à faire carrière.

Et qu’il ne s’étonne donc pas de ne jamais détrôner les batteurs les plus riches du monde (c’est à ça que je pensais depuis le départ).

Lire la suite…



Potin   

« Ha si j’étais riche » sur un air de Guns N’ Roses


« Quand tu es riche, tu as toujours raison » dit la chanson. Et les pauvres auront toujours tort car, en réalité, on ne se plaint de l’argent que quand on n’en a pas. Et quand on n’en a pas, qu’est-ce qu’on y connaît à l’argent ? Et ce serait donc le comble du comble (comme un muet qui dit à un sourd qu’un aveugle les observe) qu’un homme riche se plaigne d’avoir trop d’argent. Donc il lui faut le dépenser de toutes les façons possibles. Si vous êtes milliardaire, vous n’allez pas garder tout cet argent traîner dans une banque ! A quoi ça sert sinon de l’avoir gagné ? Faites vous construire une piscine en or, invitez le Dalaï-lama à prendre l’apéro autour pendant que Katy Perry vous passe de la crème solaire. Allez-y ! Tout s’achète, tout est à vendre ! Même le Dalaï-lama : promettez-lui que vous ferez un gros chèque pour l’association caritative de son choix entre les chips et les olives. Quand tu es riche, tu as toujours raison !

Tu n’es pas branché bouddhisme, Katy Perry, crème solaire et apéro ? Mais tu aimes le hard rock (ou pas car, au fond, tout ce qui importe, c’est que tu aies le fric à la fin), la Côte-d’Azur et tu ferais bien venir un groupe à ton mariage ? Eh bien, tu te maries à Saint-Tropez ; après tu peux y réfléchir jusqu’à la dernière minute et tu fais venir l’un des plus gros groupes de hard rock encore en activité : Guns N’ Roses ; si tu y mets le prix, ils débarquent d’Espagne, entre deux concerts, un jour de repos et ils arrivent en jet privé.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

L’argent gagné par vos groupes préférés est-il « à gerber » ?


Avant d’aborder cet article de fond où j’hésitais encore sur la direction à prendre – soit celle qui me conduira à passer pour un ultra-libéral auprès de tous les gauchistes du coin, soit celle qui me fera passer pour plus rouge que Lénine – je me suis tourné vers mes collègues. Et là le Doc’ m’a dit : « Regarde le ciel pour trouver la voie ».

Crétin de Doc’ ! Au moment où je commence à écrire ces lignes, il fait un grand soleil dehors alors pourquoi resterais-je donc à écrire, le nez collé sur mon écran d’ordinateur, des articles sur des mecs qui vont se faire des millions en jouant une heure et demi en plein air alors que je pourrais, moi, enfourcher mon vélo et me décrasser les poumons sur des petites routes de campagne… Voilà la direction que je souhaiterais le plus prendre !

Par conséquent, vous tirerez vous-mêmes, chers lecteurs, les conclusions de cet article où nous traiterons avant tout du bénéfice que devraient engranger Metallica et Van Halen (Van Halen, faire un concert, est-ce encore possible ?) pour leur participation au prochain Download Festival.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Altar - Jour 3
    Slider
  • 1/3