ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Kongfuzi a l’œil…


Au départ, quand un artiste se lance dans la musique, il se dit forcément les phrases suivantes : « La musique c’est génial ! Ça te permet de faire ce que tu aimes, d’en vivre, de se produire devant des dizaines de milliers de personnes, de boire à l’œil, de prendre toutes les drogues que tu veux si tu en as envie et, cerise sur le gâteau, ça te permet en parallèle de coucher avec énormément de filles qu’il aurait quand même été nettement plus difficile de choper si tu n’étais pas monté sur scène ! ».

Du coup, quand le musicien réalise qu’en fait être artiste aujourd’hui signifie certes composer, mais aussi et surtout faire de la communication, du marketing, de la gestion, de l’administratif, des tonnes de mails etc. – et ce sans aucune drogue (si ce n’est de l’eau et du Doliprane) et avec quelques rares filles autour de soi qui te disent avec un angélisme désespérant « C’est pas mal ce que tu fais… mais bon je préfère quand même Trivium et en plus le chanteur est trop mignon !!! » – il a, et c’est bien compréhensible, un gros coup de blues. Au final, il finit donc par penser « Wah… le secteur de la musique c’est un peu différent de ce que j’imaginais et en fait ça va me prendre un paquet d’années pour réussir ! ».

Mais il faut savoir que cette analyse est également valable pour une activité importante dans la vie de l’artiste : le journalisme musical. Et c’est cela qu’Adrien Durand souhaitait railler avec son excellent papier sorti il y a quelques jours à propos « des gens désagréables qui ne veulent pas payer les concerts ! ».

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Pour que les artistes vivent


Dave Wyndorf, le leader de Monster Magnet, a donné une interview à Brendan Crabb du magazine Loud. Nous avons sélectionné et traduit deux passages plein de bon sens pour vous parce que Dave est quelqu’un de très fin. Nous espérons que ces extraits vous donneront envie de lire cet entretien dans son intégralité. Dave revient sur sa vision des chroniques musicales mais également sur la vie des artistes d’aujourd’hui. Il évoque aussi le rapport des artistes à la gratuité avec le téléchargement illégal dans le viseur, mais pas seulement.

Ces extraits peuvent être pris comme un manifeste qui aurait pu s’intituler « Pour que les artistes vivent ». Nous vous en parlons en ce vendredi 3 décembre dans les colonnes de Radio Metal parce que nous partageons totalement les propos de Dave Wyndorf. Et nous espérons que c’est votre cas également.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3