ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Nic Maeder (Gotthard) : the introductions have been made


Still unknown less than a week ago, this young man from Lausanne has all eyes on him since the last week-end. The Sunday, 20th of November to be precise, Gotthard revealed to the public Nic Maeder’s identity as the new singer for the band, along with a new song and a new video, allowing the public to make a judgement based upon actual material.

Almost 400 singers, some of international fame, applied for the job. The process has been long because just as Freddy Scherer explained us, the band wanted to take the personal dimension, along to the musical one, into account. Thus the band spent time with the applicants outside rehearsals. It’s with Nic Maeder that things went the most naturally obviously, as shown in the new title’s (the first ever written during the audition process) video, “Remember It’s Me”, in which according to what the band wanted, we can see them working and exchanging as a new formation during these last weeks. Nic doesn’t seem to be one of these shy new ones that just try to get their bearings, but is really invested in both music and lyrics writing. Gotthard not only found a new bandmate; Gotthard found a brother.

Just like you, we wanted to know more about Nic. Very nice and enthusiastic, he accepted to answer our questions and talk about his life, his carreer, who he is, and most of all… about his cover of “Ça plane pour moi”!

Let us introduce you to Gotthard’s new singer…



Interview   

Nic Maeder (Gotthard) : les présentations sont faites


Encore anonyme il y a moins d’une semaine, ce jeune homme originaire de Lausanne a les projecteurs braqués sur lui depuis ce week-end. Dimanche 20 novembre pour être précis, Gotthard révélait au public l’identité de Nic Maeder en tant que nouveau chanteur du groupe, accompagné d’une première chanson et d’un premier clip, donnant ainsi les moyens au public de le juger avec du concret.

Près de 400 chanteurs, dont certains de renommée internationale ont candidaté pour le poste. Le processus a été long, le groupe souhaitant, comme Freddy Scherer nous l’expliquait il y a quelques semaines, prendre en compte, au-delà des compétences purement musicale, la dimension humaine. Le groupe a donc passé du temps hors des salles de répétition avec les candidats. C’est avec Nic Maeder que les choses semblent s’être faites le plus naturellement, comme en témoigne le clip de ce nouveau titre, « Remember It’s Me » (la première qui fut écrite à l’issue du processus d’auditions) qui, à la volonté du groupe, capture les instants de travail et les échanges humains des dernières semaines de cette nouvelle formation. Nic ne semble pas être une timide nouvelle recrue qui cherche à prendre ses marques et est très impliqué dans l’écriture de la musique et des paroles. Gotthard n’a pas trouvé qu’un nouveau collègue, Gotthard a trouvé un frère.

Très certainement comme vous, nous avons voulu en savoir plus sur Nic. Très enthousiaste et sympathique, il a accepté de répondre à nos questions et de nous parler de sa vie, sa carrière, bref, de qui il est, de son appréhension des événements de ces derniers mois et surtout… de sa reprise de « Ça plane pour moi » !

Nous vous présentons le nouveau chanteur de Gotthard…



Interviews   

Dream Theater, The Spirit Carries On – Episode 2 : Mike Mangini


Two different men, two different opinions, two different vibes. The departure of Mike Portnoy from Dream Theater is a turning point. Whether it is one musically, we’ll find out in a few months. But given Mike’s prominence in the band – it’s no wonder Dream Theater was regarded as “Portnoy’s band” – there were many consequences and issues raised by this departure. We tried to take the pulse of the band. Firstly with one who was already in it and decided to go on, John Petrucci, guitarist and founding member. Then, with the one with whom the show will go on: the lucky Mike Mangini.

The documentary covering the auditions of various drummers made us sit up and take notice, showing Mike Mangini in a very positive light, as a capable drummer and an extremely pleasant and likeable person. Such a portrayal will not be contradicted by this sincere interview: Mike is warm, forthcoming, talkative and open-handed regarding personal anecdotes. We were talking to a light-hearted man, relieved after difficult times and eternally grateful towards Dream Theater.

Though entirely aware of his worth and level, the man remains extremely humble, still too much in awe to assert himself within the band beyond his position as a drummer. As if he hadn’t yet fully realized what was happening to him, Mike Mangini remains extremely cautious when talking about long term issues, though he is adamant about one thing: Mike Portnoy will not come back.

Click here to read the interview…



Interviews   

Dream Theater, The Spirit Carries On – Episode 1 : John Petrucci


Two different men, two different opinions, two different vibes. The departure of Mike Portnoy from Dream Theater is a turning point. Whether it is one musically, we’ll find out in a few months. But given Mike’s prominence in the band – it’s no wonder Dream Theater was regarded as “Portnoy’s band” – there were many consequences and issues raised by this departure. We tried to take the pulse of the band. Firstly with one who was already in it and decided to go on, John Petrucci, guitarist and founding member. Then, with the one with whom the show will go on: the lucky Mike Mangini.

John Petrucci is a naturally quiet person, sometimes even phlegmatic. As a consequence, he’s always talking calmly, giving carefully calculated answers and continually seeing things in a positive way. And of course, being a prominent public figure, he’s careful about what he says. You’ll even notice how the subject of the communication with Mike Portnoy regarding his departure from the band has been impossible to mention. Petrucci even stating that he hasn’t paid attention to the latter’s statements and accusations in the press.

Apart from that, rest assured, he’s all but insincere and – for those of you who were expecting a boring and depth-lacking interview – interesting in his point of view regarding the band, the auditions for the new drummer, but also regarding other more general issues such as instrumental practice and the notion of musicality.

Clearly, interviews aren’t where he’s the most comfortable. There’s no surprise in the fact that Mike Portnoy, being very comfortable as a spokes-person, had been the face of the band for years. The redistribution of the roles within the band in that regard is one of the consequences of his departure: « Other people just need to step up and do more interviews, talk more and do more photoshoots. ». Among the fans, many believed that Mike Portnoy’s control over the band weighed down on his band mates. John Petrucci points that out as a misconception.

Finally, took advantage of this interview to try to learn more about the musical direction taken on the next record, A Dramatic Turn Of Events, scheduled to be released on September 13th 2011. A title that, according to the guitarist and unlike one may suppose, is not a reference to the band parting ways with Mike Portnoy.

Click here to read the interview…



Interview   

Dream Theater, The Spirit Carries On – Episode 2 : Mike Mangini


Deux hommes, deux positions, deux ambiances. Le départ de Mike Portnoy de Dream Theater est un tournant. Qu’il soit musical ou non, ça, nous le verrons dans quelques mois. Mais compte tenu de l’importance que Mike revêtait dans le groupe – ce n’est pas pour rien si Dream Theater était vu comme « le groupe de Portnoy » – les problématiques et les conséquences de ce départ sont nombreuses. Nous avons voulu prendre la température. Tout d’abord chez l’un de ceux qui était déjà là et qui a décidé de continuer, à savoir John Petrucci, guitariste et membre fondateur. Puis chez celui avec qui l’aventure va continuer : l’heureux nouveau élu Mike Mangini.

Le reportage relatant les auditions de différents batteurs nous avait mis la puce à l’oreille, dressant un tableau flatteur de Mike Mangini, un batteur capable et un personnage extrêmement sympathique et frais. Cet entretien sincère ne fera que le confirmer : Mike est chaleureux, avenant, bavard et généreux en anecdotes. Nous avions au bout du fil un homme enfin heureux, soulagé d’une période difficile et éternellement reconnaissant envers Dream Theater.

L’homme a beau avoir parfaitement conscience de sa valeur et de son niveau, il n’en reste pas moins extrêmement humble. Pour l’instant encore trop admiratif pour s’imposer au sein du groupe au-delà du poste de batteur. Comme s’il ne réalisait pas encore pleinement, Mike Mangini reste extrêmement prudent dès qu’il s’agit de parler de long terme, bien qu’il soit catégorique sur une chose : Mike Portnoy ne reviendra pas.

Cliquez ici pour lire cet entretien…



Interview   

Dream Theater, The Spirit Carries On – Episode 1 : John Petrucci


Deux hommes, deux positions, deux ambiances. Le départ de Mike Portnoy de Dream Theater est un tournant. Qu’il soit musical ou non, ça, nous le verrons dans quelques mois. Mais compte tenu de l’importance que Mike revêtait dans le groupe – ce n’est pas pour rien si Dream Theater était vu comme « le groupe de Portnoy » – les problématiques et les conséquences de ce départ sont nombreuses. Nous avons voulu prendre la température. Tout d’abord chez l’un de ceux qui était déjà là et qui a décidé de continuer, à savoir John Petrucci, guitariste et membre fondateur. Puis chez celui avec qui l’aventure va continuer : l’heureux nouveau élu Mike Mangini.

John Petrucci est quelqu’un de naturellement serein, voire par moments flegmatique. En conséquence, il s’exprime toujours très posément, donne des réponses mesurées et a un œil constamment positif sur les choses. Et bien entendu, son statut médiatique n’aidant pas, il fait attention à ce qu’il dit. Vous verrez d’ailleurs qu’il a été impossible d’aborder la sujet de la communication avec Mike Portnoy à propos de son départ du groupe. Petrucci déclarant même n’avoir même pas suivi les déclarations et les accusations de ce dernier dans la presse.

Du reste, rassurez-vous, il n’en reste pas moins sincère et – pour ceux qui voyaient déjà venir une interview lisse et ennuyeuse – intéressant dans son regard sur le groupe, sur les auditions pour un nouveau batteur, mais aussi sur d’autres thématiques plus générales telles que la pratique de l’instrument et la notion de musicalité.

Les interviews, ce n’est visiblement pas là où il est le plus à l’aise. Pas étonnant, donc, que Mike Portnoy, lui très à l’aise en tant que communiquant, ait été le représentant médiatique du groupe pendant des années. Parmi les conséquences de son départ en septembre 2010, il y a notamment une redistribution des rôles à ce niveau-là : « Maintenant, les autres membres vont simplement devoir s’affirmer, donner plus d’interviews, parler davantage et faire plus de séances photos ». Parmi les fans, nombreux étaient ceux qui pensaient que la mainmise de Mike Portnoy était pesante sur les autres membres du groupe. La réponse de John Petrucci, vous le verrez, dénonce cette croyance comme une idée reçue.

Nous avons également profité de cet entretien pour essayer d’en savoir plus sur l’orientation musicale du nouvel opus à paraître le 13 septembre 2011, A Dramatic Turn Of Events. Un titre d’album qui, d’après le guitariste et contrairement à ce que l’on pourrait supposer, ne se réfère pas à la séparation avec Mike Portnoy.

Cliquez ici pour lire cet entretien…



Nouvelles Du Front   

Le malaise Dream Theater


En ce moment, la communication de Dream Theater est loin de faire l’unanimité. Mais il y a une chose sur laquelle les Américains ont mis tout le monde d’accord dans ce contexte : la dimension addictive de la série de reportages « The Spirit Carries On » façon télé-réalité consacrée aux auditions de sept batteurs en vue de remplacer Mike Portnoy. En traînant sur les forums, nous avons même pu trouver la phrase suivante d’un internaute : « J’en avais rien à foutre de savoir qui serait le prochain batteur, mais avec ces vidéos j’ai absolument envie de savoir ! ». Et ceux qui hurlaient au scandale, parlant de « Loft Theater », sont comme d’habitude les premiers à actualiser la page Facebook de Dream Theater tous les deux jours.

Lire la suite…



Potin   

Le gazon ça sent bon



Amis musiciens qui nous lisez, vous avez presque tous dû, à un moment ou à un autre, organiser des auditions pour recruter de nouveaux instrumentistes ou chanteurs. Au cours de ces répétitions crispées, les musiciens développent leurs facultés à communiquer par la pensée avec de discrets mais équivoques regards qui veulent dire « T’en penses quoi ? » ou « Non, ça le fait pas ». Et l’auditionné a généralement parfaitement conscience de cette situation : de quoi devenir paranoïaque à chaque fois que l’on détourne les yeux !

Rarement mais déjà trop (encore que, cela fait des histoires à raconter : « il n’y a pas de mal à se moquer des abrutis, ils sont là pour ça, non ? » disait Thierry Lhermitte dans Le Dîner de Cons) se présentent à cet examen des énergumènes aussi sûrs d’eux qu’incompétents, qui vous ébahissent de par leur absence totale de recul. Des individus persuadés d’être détenteurs d’un talent incontestable alors qu’ils savent à peine, voire pas du tout, tenir une guitare, faire une vocalise ou construire un rythme de batterie. Chanter à peu près juste dans sa douche est une chose, le faire avec un groupe en est une autre. Trop de chanteurs sont persuadés que la voix suffit et ne nécessite aucun travail ni échauffement. Tout comme faire synchroniser puis désynchroniser ses bras et ses jambes est un exercice autrement plus sportif que de faire de la percu avec des effaceurs. Tout (véritable) musicien a de savoureuses anecdotes à partager là dessus : je vous invite donc à nous en faire profiter en commentaire de cet article.

En attendant, savourez cette annonce de chanteur des plus grandiloquentes…



Nouvelles Du Front   

Se hisser sur les épaules de géants


Une scène de la vie quotidienne de la rédaction de Radio Metal :

Animal : Excellentissime cette vidéo de KISS !
Doc : Tu veux faire un article ? Ce serait intéressant que tu parles aussi de ce truc avec Paul Stanley. Tu penses pouvoir trouver un lien ?
Animal : Pour un article sérieux ? Je ne sais pas si je saurais encore faire ça… Surtout après Sammy contre les Aliens et le cha-cha-cha de Chris Jericho.

Le Doc n’a plus rien dit et l’Animal s’est mis au travail. Résultat :

Tant pis si nous avons encore l’air de prêchi-prêcha mais on ne vous dira jamais assez de prendre soin de vos oreilles. Que ce soit en utilisant des protections auditives en concert ou en répétition (si vous êtes musicien) ou en ne poussant pas trop le volume de vos baladeurs, pensez-y ! Aimer la musique, c’est aimer pouvoir toujours l’entendre. Et si vous ne nous écoutez pas, peut-être écouterez vous mieux le Starchild.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Children Of Bodom @ Angoulême
    Slider
  • 1/3