ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Free Fall libère le rock


Avec les succès de groupes comme Rival Sons ou Graveyard, on observe un vrai retour au son des années 70. Un retour qui se fait d’ailleurs en parallèle de celui du thrash metal old-school typé 80’s. Deux tendances qui dénotent d’une volonté de retour aux sources, retour aux fondamentaux, retour à l’humain. Volonté que l’on peut voir aujourd’hui comme une mode, étant donné le nombre de jeunes artistes qui émergent aujourd’hui sous cette philosophie. Et comme toute mode, la surabondance et la médiocrité qu’elle entraîne peut se montrer lassante et exaspérante. Pourtant, pris dans la vague, parfois malgré eux, certains font encore preuve d’un vrai talent et de sincérité.

C’est le cas de Free Fall dont le premier album Power & Volume est une très belle surprise avec son hard rock tantôt fougueux, tantôt groovy et tantôt obscure. Autant les influences sont indéniablement à chercher dans les 70s autant on distingue déjà une belle personnalité dans la composition. C’est aussi ce que l’on devine dans le discours de Mattias Bärjed, guitariste du combo qui a débuté sa carrière musicale il y a déjà plus de vingt-cinq ans, qui n’aurait pas souhaité « vivre dans un autre temps et une autre période que maintenant. » Car, après tout, ce que Free Fall emprunte aux années 70, c’est surtout une manière de penser la musique, peut-être plus authentique et « libre » que ce à quoi le formatage et les méthodes de productions modernes nous ont habitué ces dernières années. D’où l’étiquette « freedom rock » que le groupe aime se coller, hérité du passé mais qui ne les empêchent pas d’avancer vers l’avenir.

On en parle ci-après avec Mattias Bärjed…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3