ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Galerie Photos   

Motocultor Festival @ Theix, France – 19/08/2012




Interviews   

… And Justice for Beatallica


Sometimes, genius ideas are born without those who birthed them even knowing where they came from. Creating a musical project mixing the work of the pop band par excellence, The Beatles, with that of the ultimate metal artist, Metallica, was precisely one of those ideas. « We still wonder what happened! », frontman Jaymz Lennfield told us the first time we met them, almost five years ago, at the time their first album was released, when we asked him how the hell they came up with this idea.

From then, it was only a matter of recording a few songs on a CD for the fun of it. A certain physics teacher from Milwaukee, who also happened to be a Beatles fan, came up with the name “Beatallica” for this weird band whose songs he’d only just discovered. A good-humored festival (SpoofFest) and a little Internet magic (« Those songs came up on the Internet and we weren’t aware of it ») later, and the buzz was born.

A few personalities showed interest, including Mike Portnoy (which ended up with the band opening for Dream Theater) and Lars Ulrich himself. With two albums, Sgt. Hetfield Motorbreath Pub Band and Masterful Mystery Tour, and a nice reputation as a live band under their belt, Beatallica still haven’t exhausted their concept – and they’re obviously not about to – despite a road paved with legal pitfalls.

Our pleasure at meeting Jaymz Lennfield (a man who knows how to dress with style – see below) and Kliff McBurtney again at this year’s Motocultor Festival (french festival) was genuine. Because, above all else, spending some time with the guys from Beatallica is a fantastic way to make any day that much brighter.

Read the interview…



Interview   

… And Justice for Beatallica


Il y a des idées géniales qui naissent sans même que leurs géniteurs ne comprennent vraiment d’où elles viennent. Monter un projet musical pour refondre l’œuvre de l’artiste pop par excellence, The Beatles, dans celle de l’artiste metal par excellence, Metallica, est une idée géniale en soit. « On se demande encore ce qui s’est passé ! » nous avait répondu le frontman Jaymz Lennfield la première fois que nous nous sommes rencontré, il y a près de cinq ans alors qu’ils sortaient tout juste leur premier album, et lorsque nous lui avons demandé comment cette idée avait germé dans leur tête.

La suite, c’est une histoire de quelques chansons enregistrées sur CD juste pour le fun, d’un certain professeur de physique dans le Milwaukee fan des Beatles qui a trouvé le nom de « Beatallica » pour baptiser cet étrange groupe dont il venait de découvrir les chansons, d’un festival plein de bonne humeur, le Spoof Fest, le tout mélangé à la magie d’internet : « Ces chansons se sont retrouvées sur Internet, sans même qu’on soit au courant ! » Le buzz était né.

Des personnalités se sont intéressé à eux comme Mike Portnoy (ce qui leur aura valu une première partie de Dream Theater) et Lars Ulrich lui-même. Avec deux albums, Sgt. Hetfield Motorbreath Pub Band et Masterful Mystery Tour, et une belle réputation scénique dans la besace, Beatallica n’a toujours pas épuisé son concept – et n’est visiblement pas près de le faire – malgré le chemin pavé d’embuches juridiques.

C’est avec un plaisir non feint que nous avons retrouvé Jaymz Lennfield – un homme qui sait s’habiller avec classe (voir photo plus bas) – et Kliff McBurtney, cette année au Motocultor Festival. Car par-dessus tout, passer un moment avec les mecs de Beatallica, c’est forcément passer un excellent moment après lequel on repart avec la banane.

Lire l’interview…



Le Blog Du Doc   

La conséquence logique du nombre


Le projet Radio Metal avait pour ambition de proposer à la communauté metal française et internationale une radio 100% consacrée au style avec, en parallèle, un site d’information qui traiterait de l’actu du metal via un regard neuf et personnel. Le chemin est encore long pour réaliser tous nos rêves mais les faits sont là : nous avons avancé très rapidement pour un média qui a seulement 5 ans d’activité. Les plus anciens de nos lecteurs et auditeurs vont encore penser que l’on radote – et à juste titre – mais il est parfois bon de rappeler ce que nous sommes et ce qui motive l’entreprise Radio Metal, ne serait-ce que pour nous, que nous nous recentrions sur nos objectifs.

Bien évidemment, nous savions dès le début que notre vision du monde, notre ligne éditoriale décalée et parfois second degré, ne pourrait jamais faire l’unanimité et convaincre le monde du metal dans son ensemble, à l’instar du monde extérieur. D’ailleurs, cela n’a jamais été notre objectif car nous avons toujours fait les choses pour nous et pour tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, se reconnaîtraient dans la philosophie de notre antenne et notre site. Mais même si on ne visait pas la totalité, il faut bien reconnaître aujourd’hui que vous êtes extrêmement nombreux à nous suivre, de plus en plus d’ailleurs, et c’est juste fantastique quand on sait les épreuves que notre équipe a dû traverser au cours de cette aventure pour en arriver à cette date du lundi 3 septembre 2012.

Cependant, et c’est logique, plus le projet évolue plus ceux qui ne nous apprécient pas sont nombreux et espèrent que l’on va se casser la figure. Je ne suis pas paranoïaque, c’est tout simplement arithmétique et humain. En voici un bel exemple avec une histoire particulièrement révélatrice du parti pris toujours négatif, et sacrément tordu, de certains de nos détracteurs. Vous conviendrez avec moi du ridicule de l’ensemble. Surtout qu’il y aura sûrement des gens pour défendre ou justifier ces fous furieux qui réussissent pourtant l’exploit de se décrédibiliser tout seul.

Lire la suite…



CR De Festival   

Motocultor 2012 : fil rouge du dimanche 19 août


Suivez dès maintenant via nos trois plate-formes éditoriales – le site de Radio Metal (sur lequel vous êtes actuellement, donc), notre page Facebook et notre compte Twitter – pour savoir tout du Motocultor Festival 2012 et obtenir nos impressions à brûle-pourpoint.

Nous vous conseillons de recharger cette page régulièrement car nos informations sont mises en ligne en temps réel.

Par ailleurs, sachez que les live reports de ce fil rouge seront enrichis quelques jours après le festival et nous vous proposerons également, a posteriori de l’événement, des galeries photos entièrement consacrées aux prestations des artistes.

Lire notre fil rouge de cette troisième journée…



Nouvelles Du Front   

The Beatles : une cause et un reflet


Si l’on ne devait retenir qu’un seul groupe de rock, et même si cela est diablement difficile, beaucoup parmi vous opterait pour The Beatles. Par l’emballement unique qu’ils suscitaient hier comme aujourd’hui et par l’énorme impact tous styles musicaux confondus que leur musique a eu, The Beatles peuvent être considérés comme la base du rock au même titre qu’un Elvis Presley.

Et ce n’est pas feu-Peter Steele qui nous contredira sur le sujet.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Des brutes et des broutilles


Le metalleux lambda se dit ouvert d’esprit parce qu’il écoute du death metal MAIS AUSSI du death metal technique. Une caricature ?! Héhé peut-être bien mais le fait est que même les artistes eux-mêmes s’interrogent sur la question. Et pas étonnant que ce soit les groupes les plus iconoclastes – c’est-à-dire ceux qui brisent le plus facilement les formats musicaux traditionnels – qui amènent ce type de sujet sur la table.

Lire la suite…



Interview   

BEATALLICA : ENTRETIEN AVEC LE GROUPE


Beatallica est un groupe américain dont la particularité est de mélanger la musique des Beatles et de Metallica. Et ça le fait ! Voici la sympathique interview que le groupe a donné à Radio Metal. Un
entretien qui s’est déroulé avant le concert du 17 décembre dernier à Lyon.



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3