ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Monsieur et madame Wylde ont un fils, comment l’appellent-ils ?


Il y avait déjà Jesse (filleul d’Ozzy Osbourne qui plus est), Hayley Rae et Hendrix. Et voici que Zakk Wylde et sa femme Barbaranne viennent de leur apporter un petit frère. Il est né hier soir, 4 juillet, il pèse 3,6 kg et mesure 53,3 cm… et il s’appelle Sabbath Page Wielandt (ce dernier étant le vrai nom de famille de son père).

Ha, c’est sûr que, si on n’avait fait qu’une news pour vous dire que le Berserker était papa pour la quatrième fois, vous auriez trouvé ça neuneu, pas (assez) metal. Mais là, comment être plus metal qu’en s’appelant Sabbath Wylde ? Sans oublier le Page au milieu. Alors là, on espère que le petit Hendrix ne sera pas trop jaloux d’avoir un petit-frère au nom aussi puissant, si ce n’est plus, que le sien…

Évidemment, certains vont relancer le débat sur les prénoms bizarres, idiots ou sortis d’on ne sait où que donnent les célébrités à leurs enfants. Hendrix passait encore bien, ça peut faire un très bon prénom, et même plutôt cool. Mais avec le petit Sabbath Page, on ne peut s’empêcher de se dire que ça pourrait, un jour ou l’autre devenir difficile à porter ; un peu comme le fils de David Bowie, Zowie, qui préfère qu’on l’appelle Duncan. Mais cette particularité, ce qui fait qu’un enfant peut se sentir unique, avec une forte identité, peut aussi être parfaitement assumée ; comme l’ont fait les enfants de Frank Zappa : Moon Unit, Dweezil, Ahmet Emuuka Rodan et Diva Thin Muffin Pigeen.

En tout cas, une chose est sûre, si dans les familles chrétiennes, par exemple, on privilégie les prénoms des saints pour nommer ses enfants, alors on n’a plus aucun doute sur le fait que la religion de Zakk Wylde est le rock.

Voir une photo du petit Sabbath.



Vide(o)rdure   

Dis-moi, comment on fait les bébés ?



Ce n’est pas tout de faire des gosses et de les bercer au Satyricon pour les faire arrêter de pleurer, encore faut-il savoir d’où viennent ces minuscules quadrupèdes qui deviendront plus tard des bipèdes pleins de drôles de questions du genre : « C’est quoi cette bouteille de lait ? » ; ou pire : « D’où ils viennent les bébés ? ».

Si cette énigme pédagogique vous triture déjà le cerveau à vous qui êtes en âge de procréer, sachez qu’il NE FAUT PAS demander conseil à un metalleux et encore moins à un musicien de metal.

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Jonah a tout compris


Au sein du staff, nous détestons du fond du cœur les enfants. Généralement, quand on en voit un dans la rue des studios, on le course et la morale nous défend de vous expliquer ce qu’on en fait après. C’est pour cette raison que ceux qui travaillent avec nous et qui en ont préfèrent les tenir éloignés de la rue Sébastien Gryphe. Cependant, les cris stridents des enfants de tous les âges – n’oublions pas que la bonne éducation reste celle-là ou celle-ci, au choix – ont été oubliés en l’espace de 2 minutes 12 grâce à la vision de la vidéo suivante.

Eh oui, ce petit répondant au prénom de Jonah devient fou sur la chanson « Fucking Hostile » de Pantera et finit même par, littéralement, ne plus savoir où donner de la tête ! Headbanguing, pogos, jeu avec les bras, larges sourires satisfaits, chants gutturaux et déception quand le morceau se termine : ce petit a tout compris au metal et à la musique !

Merci à Metal Injection pour la découverte.



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3