ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Scott Ian (Anthrax) : l’histoire d’une vie de roi


Scott Ian - AnthraxAu delà de la figure incontournable qu’il représente dans le monde du metal, Scott Ian est un touche-à-tout qui multiplie les expériences. La dernière fois qu’on lui a parlé, il était accompagné de Pearl Aday, son épouse, chanteuse et fille du célèbre Meat Loaf, pour nous parler de son projet rock Motor Sister. Mais ces dernières années nous l’avons également vu monter sur scène pour un spectacle parlé, dont il a tiré un DVD intitulé Swearing Words In Glasgow, ou jouer le zombie dans la série The Walking Dead (épisode 12 de la cinquième saison). Et malgré tout ceci, entre les incessantes tournées et même s’il aura fallu un peu de temps – cinq ans -, Scott Ian est parvenu à boucler un nouvel album avec Anthrax.

Là où Worship Music se voulait rassurant compte tenu du contexte branlant de sa conception, For All Kings se devait de faire plus que rassurer mais montrer que le groupe avait encore de nouvelles cartes à jouer. C’est plus ou moins chose faite avec un album dynamique présentant quelques petites surprises, parmi lesquelles des passages atmosphériques et autres développements qui frôlent le progressif, au milieu d’un assortiment heavy-thrash qui porte définitivement la marque du groupe.

C’est donc de la conception de cet opus que nous parlons avec Scott dans l’entretien qui suit, mais également des thématiques – les attentats de novembre venant naturellement dans la discussion – et plus généralement de son rôle de parolier, de Joey Belladonna – en tentant de le faire réagir à certains propos qu’a partagé le chanteur avec nous – et des trente ans de l’album Spreading The Disease, avec quelques réminiscences de 1985.

Lire l’interview…



Interview   

Joey Belladonna (Anthrax) : sa place retrouvée parmi les rois


Joey Belladonna - AnthraxLe doute n’est plus permis, après avoir été remercié en 1992, suivi de treize années hors du groupe et une période, entre 2005 et 2010, de valse des chanteurs dont on a toujours pas totalement compris les tenants et aboutissants, Joey Belladonna a bel et bien retrouvé sa place au sein d’Anthrax. Il suffit d’ailleurs d’entendre ses prestations sur Worship Music et aujourd’hui For All Kings pour se rendre compte comme sa voix s’est bonifiée sur les riffs des new-yorkais. Malgré tout, on voit bien qu’il n’est pas ressorti indemne de sa traversée du désert, car encore aujourd’hui il s’interroge. « J’y pense constamment », « Je n’arrive pas à comprendre ce qui s’est passé », « plein de gens sont curieux de savoir. Je suis moi-même encore curieux ! » confesse-t-il à divers moments de l’entretien qui suit.

Un entretien pendant lequel nous nous sommes surtout penchés sur sa place au sein du groupe, son rapport avec ses collègues et à son travail au sein d’Anthrax. Et s’il a acquis aujourd’hui une liberté de manœuvre qu’il n’avait pas auparavant pendant les sessions d’enregistrement, son implication dans la vie créative du groupe pourra quelque peu étonner : Joey ne participe pas à la composition, pas même aux pré-productions, et n’écrit pas une ligne des textes qu’il chante sans trop savoir de quoi il en retourne. Mais, s’il exprime ce qui peut sembler être des regrets, il se dit parfaitement comblé par le challenge que représente le fait de créer des lignes de chant sur les musiques d’Anthrax, surtout dans le cadre d’un album comme For All Kings qui lui offre quantité de matière.

En tout cas, Joey Belladonna se montre loquace et son honnêteté, parfois déconcertante, rend son discours particulièrement intéressant. Un bon moyen, conjointement à l’interview de Scott Ian qui suit, de comprendre ce qu’est Anthrax en 2016.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Jon Donais s’installe chez Anthrax


Gérer ses ressources humaines n’est jamais une tâche facile, tout particulièrement dans un groupe de musique. Effectivement, en embauchant un nouveau membre dans une formation, il faut avoir conscience que l’heureux élu va devoir parfois vivre 24 heures sur 24 avec ses collègues et qui plus est s’intégrer rapidement pour maintenir une certaine cohésion humaine et professionnelle. Aussi lorsque l’on tombe sur le bon numéro, il est logique d’essayer de le conserver et d’aller de l’avant avec ce dernier. Anthrax, après plus de trente ans de carrière et une vingtaine de zicos passés dans ses rangs, pourrait-il avoir accepté cette optique avec l’arrivée de leur dernier guitariste, Jon Donais ?

En effet, le nouveau venu et remplaçant de Rob Caggiano semble bien parti pour poser ses pénates quelques temps au sein du combo new-yorkais. Engagé au début de l’année pour assurer leurs récentes dates de tournée en Amérique du Nord et les prochaines en Amérique du Sud puis en Europe, le guitariste de Shadows Fall pourrait voir son contrat prolongé pour une durée encore indéterminée. Grâce à des prestations scéniques irréprochables et une excellente intégration dans le groupe, à en croire ses nouveaux camarades, il est fort probable que Jon Donais poursuive son petit bout de chemin avec Anthrax au moins jusqu’à l’enregistrement du prochain album studio prévu pour fin 2013.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Anthrax : le dernier line-up


Ce fut en quelque sorte l’un des feuilletons de la décennie passée : Anthrax qui jonglait avec ses chanteurs, qui tente de jouer une balle neuve, puis finalement revient à l’ancienne. Par conséquent, les New-Yorkais n’ont pas connu un line-up à peu près stable depuis les années 1990, du temps où John Bush tenait le micro. Néanmoins, c’est sur le line-up des 80’s, la formation dite « classique », des Among The Living et Spreading The Disease, et donc avec Joey Belladonna en figure de proue qu’Anthrax a fini par miser.

Alors faut-il croire qu’en ce début de nouvelle décennie, ces turpitudes appartiendront enfin au passé, qu’enfin le chanteur d’Anthrax ne sera plus remplaçable, un « disposable hero » ? Évidemment, tant qu’il y aura Charlie Benante et Scott Ian, il pourra y avoir tous les changements possibles, cela restera Anthrax. Pour ceux-ci d’ailleurs, il n’y a pas d’époque Bush ou Belladonna, il n’y a qu’Anthrax faisant son chemin. Mais, de l’avis de Scott Ian, cette version d’Anthrax sera la dernière que connaîtront le groupe et le public.

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Le plaquage est un art : n’est-ce pas Joey Belladonna (Anthrax) ?


Hier matin, la France a perdu avec les honneurs la finale de la Coupe du monde de Rugby contre la Nouvelle-Zélande. Joey Belladonna, le chanteur d’Anthrax, a probablement regardé cet événement avec attention parce qu’il a eu le privilège d’en avoir un avant-goût, la veille, lors d’un show donné par Anthrax à Los Angeles. En effet, la vidéo suivante prend tout son sens à 1 minutes 35 lorsqu’un fan pénètre sur scène, se retrouve près du chanteur et se fait plaquer par un membre du service de sécurité qui emporte tout sur son passage… dont Joey Belladonna !

Ce dernier n’oubliera pas de sitôt, à l’image de ses collègues, cet incident survenu sur le titre ‘Metal Thrashing Mad’ qui n’a malgré tout pas empêché le groupe de reprendre et finir le morceau. Sur la vidéo, on entend d’ailleurs Scott Ian (guitare) parler de la sorte au public : « C’est assez élégant de plaquer le chanteur… Ouh, il y a des putains de génies qui bossent ici ? Je pense qu’ils ne l’ont pas vu sur scène depuis 90 minutes. Il est dans le groupe ! » avant que Joey Belladonna affirme pour sa part « Merci beaucoup, désolé pour ça. J’ai essayé d’être sympa et après c’est parti en sucette. La prochaine fois je resterai en arrière. Demain je sais en tout cas que je vais avoir un cul endolori ! ».

Question : avant ses prochains concerts le célèbre groupe de thrash va-t-il dorénavant instaurer le rituel du Haka pour se mettre en condition ?



Vide(o)rdure   

Le Big Four a overkillé New York


La semaine dernière, le 14 septembre plus précisément, pour la première fois, le Big Four, réunissant, vous le savez, Anthrax, Slayer, Megadeth et Metallica, a joué sur la Côte Est des États-Unis. Et où pouvait-il aller sinon à New York, la Grosse Pomme étant justement le fief du seul groupe représentant ce versant des States : Anthrax.

Mais on va plutôt suivre Metallica grâce au petit reportage qu’ils ont fait sur cet événement et publié sur leur chaîne YouTube. On a droit à de la répète de « Orion » en entrée, puis du « sexy sandwich » de Copenhague aux treize céréales (serait-ce un clin d’œil au nouveau Megadeth ? Mystère !) vers 3 minutes 50, suivi d’une « appétissante chèvre » à 5 minutes 44. Petit passage par les meet-and-greet en coulisses avec les fans où on s’aperçoit soudain (à cause de cette lumière peut-être) que Lars Ulrich n’a jamais autant ressemblé à un autre batteur célèbre : Phil Collins.

Mais vous préférez peut-être du live ? Vous avez raison !

Voir la suite…



Nouvelles Du Front   

C’est tellement facile à dire


Lorsqu’il y a plus d’un an, Anthrax annonçait le retour de Joey Belladonna au sein du groupe après moult péripéties de line-up, nos cyniques confrères de Metal Sucks avaient réalisé un exercice de style savoureux, tentant d’imaginer ce qui avait bien pu se passer dans la tête du chanteur. Il faut dire que le rapport qu’a eu le groupe avec ses chanteurs, ou du moins la communication qui en a résulté, a toujours été douteuse. Anthrax n’ayant jamais pris la peine de démentir les diverses accusations des différents chanteurs tout au long de son histoire. Et ce, dès le début avec Neil Turbin.

Joey Belladonna n’échappait pas à la règle. Mais passons. Peut-être que le groupe a fait amende honorable. Peut-être même que toutes ces accusations sont fausses. Même si cette dernière hypothèse paraît difficile à croire, l’effet de répétition ne jouant pas en leur faveur.

Lire la suite…



Interviews   

Anthrax came back for you all


No one really believed it anymore. First announced in May of 2009, Worship Music, the much awaited new Anthrax album went through a lot of turbulence. We aren’t going to re-detail everything, but here’s a brief summary of what happened, for those of you who didn’t follow the Anthrax’ saga:

April 2005 – John Bush is quietly benched to allow for a reunion of the line-up from the Among The Living era.

January 2007 – The band gets back to work without a vocalist. Indeed, Joey Belladonna decided not to go any further after the reunion tour.

December 2007 – A youngster called Dan Nelson is welcomed in the band to hold the mike and to record the album.

July 2009 – Announcement of Dan Nelson’s departure for some unknown health issues, reasons which were denied by the vocalist, and was later followed by a good old media battle.

Late 2009/Early 2010 – Return of John Bush who might, according to some sources, become the full-time vocalist once again.

Early 2010 – Scott Ian talks about lions and sparrows, but in the end, the lion goes home to its savanna, and the sparrow lands back on its branch.

Did you follow? No? It doesn’t really matter, because what’s important today is that Worship Music is about to be released. Even if the powerful John Bush’s absence might make a few sad fans, it’s undeniably pleasing to see the band back on track, ready to offer an album they’re really proud about. Proud to have made it until the end, kicking and screaming across the turmoil, uncertainties, changes, re-recordings, etc. « Even though it hasn’t sold one record yet, for me it’s still a very big success », admits Charlie Benante, drummer and iconic figure of the new-york-based five-piece, clearly relieved.

The drummer did indeed call us to explain the whole recent story of the band, and most of all, to talk about Worship Music before it finally gets into your ears.

Interview…



Interview   

Anthrax est revenu pour vous tous


Plus personne n’y croyait. Annoncé pour la première fois pour mai 2009, Worship Music, le nouvel et très attendu album d’Anthrax est passé a travers moult turbulences. On ne va pas tout re-détailler, mais voilà un petit récapitulatif, dans les grandes lignes, pour ceux qui n’auraient pas suivi la saga Anthrax :

Avril 2005 – John Bush est bien gentiment mis sur le bord de la route pour laisser place à une reformation du line-up de l’époque Among The Living.

Janvier 2007 – Le groupe se remet au travail sans chanteur. En effet, Joey Belladonna refuse d’aller plus loin que la tournée de reformation.

Décembre 2007 – Intégration d’un petit jeunot répondant au nom de Dan Nelson pour combler le vide au poste de chanteur et enregistrer l’album.

Juillet 2009 – Annonce du départ de Dan Nelson pour d’obscures raisons de santé, raisons démenties par l’intéressé, le tout suivi d’une bonne bataille médiatique des familles.

Fin 2009/début 2010 – Retour sur scène de John Bush qui pourrait, d’après certains communiqués, devenir permanent.

Début 2010 – Scott Ian évoque des histoires de lions et de moineaux, mais finalement le lion décide de retourner dans sa savane et le moineau revient sur sa branche.

Ouf, vous avez suivi ? Non ? Ce n’est pas grave car ce qui importe aujourd’hui c’est que Worship Music est sur le point de sortir. Même si l’absence du puissant John Bush fera sans doute des ronchons, cela fait indéniablement plaisir de voir le groupe de retour sur les rails, prêt à offrir un album dont il n’est pas peu fier. Fier d’en être parvenu à bout à travers les tumultes, les incertitudes, les changements, les réenregistrements, etc. « Même s’il n’a pas encore été vendu à un seul exemplaire, pour moi c’est tout de même un très gros succès », avoue Charlie Benante, batteur et figure incontournable du combo new-yorkais, visiblement soulagé.

Ce dernier nous a en effet appelé pour faire le point, comprendre l’histoire récente et surtout parler de Worship Music avant qu’il n’atterrisse enfin dans vos écoutilles.

Entretien…



CR De Festival   

Sonisphere 2011 : compte-rendu de la journée du samedi 9 juillet


La première édition du Sonisphere français vient de se tenir à Amnéville les 8 et 9 juillet. Un véritable événement car pour la première fois de l’Histoire le Big 4 représenté par Metallica, Megadeth, Slayer et Anthrax se produisait en France. Mais durant deux jours ce sont bel et bien vingt artistes (Slipknot, Airbourne, Dream Theater, Gojira, Mastodon, Papa Roach, Loudblast et beaucoup d’autres) qui ont arpenté les planches des scènes Saturn et Apollo. Après des reportages aux Greenfield, Hellfest et Main Square, voici le quatrième volet de nos aventures estivales avec la seconde journée du Sonisphere qui a eu lieu le samedi 9 juillet. NB : le live report de la journée de vendredi est également disponible.

C’est la deuxième année consécutive que le concept du Sonisphere est associé au Big 4, à tel point qu’on pourrait parler de Big 4 Fest. Un concert de Metallica en France, où qu’il soit, c’est déjà vendeur, alors pour un concert de Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax… L’édition française a eu une saveur particulière, Scott Ian (Anthrax) étant absent pour cause d’accouchement (de son épouse, hein !) et Jeff Hanneman (Slayer) étant en pleine mutation pour devenir Spiderman.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3