ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

Oussaminator contre les zombies à Washington : la basse de la mort


Oussama Ben Laden, Fred Durst, James Brown, Michael Jackson, Prince, David Lee Roth, sans oublier Umbrella Corps et sa horde de zombies… Quand Nick Schendzielos, bassiste de Job for A Cowboy mais aussi de Cephalic Carnage, fête, à sa manière, un joyeux Thanksgiving (parce que pour Halloween, c’est trop tard), il est évident que le musicien sait y faire en dressant un casting qui en jette pour les besoins de sa nouvelle vidéo. Or, un casting, ça ne fait pas tout et ça se suffit rarement à lui-même ! Pour viser le haut du panier des blockbusters à la sauce ricaine il faut de l’action, un vilain méchant vraiment très vilain, une musique qui claque et une fin heureuse saupoudré (noyée ?) d’héroïsme Made in Le Pays de l’Oncle Sam !

Ainsi, quand Oussama – qui n’est pas mort, parce que, vous ne le saviez pas, c’est un cyborg venu du futur – déambule en toute liberté dans les rues de Whashington D.C, une basse à la main, distillant quelques plans vertigineux et groovy à souhait à faire danser les morts, autant dire que sur le papier, le scénario fait déjà salement saliver d’envie ! De plus, soutenu par des zombies voraces, la fusion T-Ben-Laden-1000, malgré son air un peu béat, semble bien partie pour voler le haut de l’affiche aux plus grands méchants de l’histoire du cinéma, de l’encasqué sous respirateur artificiel des Star Wars au chasseur dans Bambi dont le coup de fusil résonne encore à travers nos souvenirs d’enfant. Oui, ça fait froid dans le dos. Et que viennent faire là-dedans Fred Durst, James Brown, Michael Jackson, Prince et David Lee Roth ?

C’est à voir dans la suite.



Nouvelles Du Front   

Du death metal chez Al-Qaida


Tu penses que c’est une blague ? Eh bien non ! L’un des éventuels successeurs de feu-Oussama Ben Laden s’appelle Adam Gadahn (agrandir la photo), de son vrai nom Adam Pearlman. Il est né aux Etats-Unis et a déménagé au Pakistan où il s’est marié avec une réfugiée Afghane. Avant de se convertir à l’Islam à 17 ans pour ensuite devenir un fondamentaliste, Adam était un grand fan de death metal selon les archives du New Yorker. Il a même créé son groupe Aphasia et décrivait sa musique comme un collage entre « expérimental, symphonique, ambiante, électronique, industriel et noise » (sic) ! Adam Gadahn a également écrit dans Xenocide, un magazine de metal situé à Los Angeles.

Vous n’auriez jamais imaginé qu’un jour le metal serait présent dans l’Histoire de certaines personnes pro-Al-Qaida, n’est-ce pas ? Vous voilà donc rassurés : la toile du metal est partout !



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3