ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Linkin Park : retour au compromis


En 2010, A Thousand Suns a été un de ces albums expérimentaux, à l’instar du Morbid Angel ou du Korn l’an dernier, où Linkin Park se rebellait contre ce qu’il avait été, au risque de se fâcher avec ses fans de la première heure. Dans une récente interview accordée à Kerrang!, le frontman Chester Bennington déclare : « Notre état d’esprit, c’était ‘Rien à foutre, on va juste devenir dingues' ». Et à propos du prochain album du groupe, il déclare : « Il y a plus de guitares, de gros refrains et de sons électroniques pour créer un mur du son sans pour autant être trop metal. Cela aura un son plus familier pour les gens que A Thousand Suns ». Une démarche de compromis qui pourrait être interprétée comme un pas en arrière face aux revendications des fans face au côté « trop » électro et expérimental : en clair, le groupe se serait-il dégonflé et joue-t-il la sécurité ?

Lire la suite…



Song For The Deaf   

Adele et Chester


Ma petite tête réfléchit à de drôles de choses en ce moment. Par exemple, dernièrement j’avais un débat fort intéressant avec moi-même où je me demandais ce qui, dans mon cas, serait le plus pénible entre être non-voyant ou sourd. Mon premier réflexe a immédiatement été d’envisager les manques les plus importants entre le fait de ne plus voir et le fait de ne plus entendre. Et les deux manquements principaux étaient d’une part les filles dont je ne pourrais plus admirer les magnifiques silhouettes et d’autre part la musique que je ne pourrais plus jamais apprécier.

D’emblée j’ai pensé que la vision des filles me manquerait vraiment beaucoup, du coup j’ai considéré le fait de ne plus voir comme le plus difficile. Mais j’ai très vite changé d’avis. Simplement parce que la musique ne nous déçoit jamais alors que les relations humaines si. Adele a peut-être contribué à ce retournement de situation car sa magnifique voix est rapidement devenue indispensable à mes oreilles.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

La liste de Chester


Chester Bennington, responsables de tous les bruits de bouche chez Linkin Park, est actuellement à l’affiche de Saw 3D (c’est quand même moins drôle que Saw VII…) ainsi que nous vous le disions il n’y a pas si longtemps dans ces colonnes. A cette occasion le site Noisecreep, une filière d’AOL Music consacrée au metal, au risque d’avoir l’air de pomper une réplique au film « Scream » (Wes Craven, 1996), lui a demandé la liste de ses cinq films d’horreur préférés.

L’occasion pour nous de nous pencher aussi sur ces films. Au programme : du psychodingo en noir et blanc, une promenade dans la rue des ormes, des têtes d’épingle, ce bon vieux Captain Spaulding et deux mecs coincés avec des outils de bricolage.

Attention, ça va trancher…



Nouvelles Du Front   

Chester Bennington en « saussette »


On ne va pas vous refaire un cours sur les incursions de métallurgistes dans l’univers du film d’horreur, ça a déjà été fait. Mais voilà que Chester Bennington apporte sa petite ligne dans cette longue histoire qui, un jour, mériterait un livre. Nous n’évoquerons pas non plus le débat : « Linkin Park, c’est plus du metal alors qu’est-ce qu’il vient faire dans cette histoire ? ». L’antichambre des neo-métalleux repentis, ce n’est pas ici.

Chester Bennington interprète une des nouvelles victimes malchanceuses dans le nouveau chapitre de cette série de « torture-movie » qu’est Saw 3D (c’est vrai que ça sonne tellement mieux que Saw VII et son effet « cheveux sur la langue » aussi drolatique que le titre charcutier du précédent opus), dont la sortie est prévue le 10 novembre et dont vous pouvez apprécier le teaser en bas de cet article (l’ami Chester apparaît, braillant, aux alentours de la dix-neuvième seconde). « Apprécier », c’est tout de même un bien grand mot pour une saga qui n’en est jamais qu’au sixième épisode de trop ; qui a engendré une tonne d’avatars réussissant l’exploit d’être plus médiocres que l’original ; et dont le réalisateur du septième et (ouf !) ultime épisode, Kevin Greutert, n’a accouché que parce qu’il y était obligé contractuellement. Heureusement que Chester n’y tient qu’un petit rôle (sans doute là pour attirer encore plus de « djeuns ») pour ne pas être trop mêlé à ça.



Nouvelles Du Front   

Santana nous emmène au Paradis


Moi, Santana, je m’en souviens surtout à Woodstock. Oui, celui de 1969. Quoi ? J’ai pas l’air si vieux ? Je ne fais pas mon âge, c’est tout. Et la musique de Santana non plus ne fait pas son âge. Surtout celle qu’il interprète dans son prochain album : Guitar Heaven : The Greatest Guitar Classics Of All Time. Alors, bon, vous excuserez Carlos Santana de ne pas être très créatif puisque c’est un album de reprises. C’est pas pire que les albums de Noël de Scott Weiland ou de Rob Halford.

Mais bon, voilà, en trois mots : quelles pu***ns de reprises ! D’abord comprenez le concept derrière cet album : via cette galette, Carlos Santana a pour but de rendre hommage aux meilleures notes qu’une guitare ait pu voir glisser sur son manche. Fans de Led Zeppelin, de Cream, des Doors, d’AC/DC, de Jimi Hendrix, bref, fans de l’émission « Are You Experienced ? » et donc fans de ma gueule (mode « chevilles hypertrophiées » enclenché), vous pouvez déjà entendre onze des douze morceaux de cet album en streaming sur amazon.com. Et vous ne pourrez que bénir tonton Carlos…

Lire l’article…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3