ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Emptiness fait le vide


La dernière fois qu’on avait entendu Emptiness en 2017, leurs débuts metal extrême étaient déjà loin : ce qui restait de guitares saturées était noyé dans le mélange unique de sonorités glacées et de murmures cauchemardesques qui composait Not For Music. Le combo belge alors fraîchement signé chez Season Of Mist prouvait qu’il suivait son propre chemin, fort d’une identité marquée, d’un fil conducteur inaltérable, et d’une volonté tranchée. Vide, son sixième album, enfonce le clou. Torturé, angoissant et claustrophobe, il n’a plus rien de metal, mais met à nu l’essence du groupe : c’est une plongée dans un monde étrangement familier où l’absurde règne en maître. Qualifiée malicieusement par les musiciens de misery pop, sa musique est plus singulière que jamais et prendra à n’en pas douter à revers même les fans les plus habitués aux embardées du combo.

Alors que le contexte sanitaire semble l’écrin idéal pour l’impression d’enfermement qui émane de ce Vide, nous avons discuté avec Jeremie Bezier, chanteur, bassiste et guitariste du groupe, entre deux répétitions pour le live stream de l’album qui aura lieu lors de l’édition 2021 – inévitablement virtuelle – du Roadburn. Le musicien en a profité pour revenir avec nous sur le processus créatif atypique à l’origine de cet album inclassable, et plus largement sur ses vingt ans de carrière dans Emptiness…

Lire l’interview…



Interview   

Emptiness : l’art du paradoxe


Avec Nothing But The Whole puis Not For Music, sorti chez Season Of Mist l’année dernière, les Belges d’Emptiness semblent avoir trouvé leur voie : gardant des éléments de leurs débuts black/death, ils y ont adjoint des passages atmosphériques et des tonalités gothiques avec une grande liberté et l’intention affichée de dérouter l’auditeur. Si Nothing But The Whole avait tapé dans l’œil de nombreux fans, dont le légendaire Jeordie White, plus connu sous le nom de Twiggy Ramirez (ex-Nine Inch Nails, Marilyn Manson et A Perfect Circle), au point que c’est lui qui aura été aux manettes de Not For Music, ce dernier album leur aura rapporté un public encore plus large et plus varié.

C’est avant un concert d’Emptiness à l’Effenaar à Eindhoven en compagnie de Terzij De Horde et Bathsheba que nous avec discuté de tout cela avec Jeremie, Peter et Jonas, sur fond de vocalises du groupe de reprises de Queen qui se produisait dans la salle d’à côté. Nous sommes revenus avec eux sur la genèse de Not For Music, leur conception de leur musique, du live et de l’obscurité.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3