ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Testament : la confrérie mise à l’épreuve


Chuck Billy - TestamentLorsque l’on écoute un album, on ne se doute pas forcément de l’envers du décor et tout ce qu’humainement cela a impliqué, que ce soit la joie et la camaraderie mais aussi parfois les frustrations et le manque de communication entre les membres, comme ça a pu être le cas avec Brotherhood Of The Snake, le nouveau disque des thrasheux californiens de Testament. Le frontman Chuck Billy est, en effet, suffisamment honnête pour révéler que la conception de ce onzième album n’était pas une partie de plaisir, émaillé de doutes, de colère et de frustrations. Un discours qui peut sembler alarmant quant à la solidité d’un line-up par ailleurs constitué de parmi les plus grosses pointures du genre. Mais au final, Testament est arrivé à bout de l’oeuvre, et tous ces sentiments négatifs semblent avoir servi pour donner son caractère à un album dont le groupe peut être fier.

Un disque dont les thématiques, à quelques exceptions près, ont pour point de départ l’ancienne société secrète de la Confrérie Du Serpent, qui donne son nom à l’album, et de façon générale la fascination de Billy pour les religions mais aussi les liens qu’on peut établir entre ces dernières et une hypothétique présence extraterrestre passée. Billy nous parle de tout ceci.

Lire l’interview…



Interview   

Metal Allegiance : les Avengers du metal


Metal Allegiance 2015

Mark Menghi (tout à droite sur la photo ci-dessus), peu ont entendu ce nom auparavant, et pourtant c’est lui qui est à l’origine d’une prouesse hors normes, celle de rassembler sur scène le gratin de la musique metal, tous styles et toutes générations confondus. La liste des participants des diverses prestations qui ont eu lieu est véritablement époustouflante. Et un an à peine après que ce projet fou ait été initié sur scène, Metal Allegiance – c’est le nom de ce collectif de supers-héros du metal, un peu façon The Avengers – sort aujourd’hui son premier album, avec un groupe centré autour du guitariste Alex Skolnick (Testament), du bassiste Dave Ellefson (Megadeth) et du batteur Mike Portnoy (Winery Dogs, ex-Dream Theater). Et le moins que l’on puisse dire est que Menghi ne manque pas de superlatifs (comptez le nombre de fois où il prononce le mot « incroyable ») pour qualifier les différents aspects de cette aventure.

Mais la vérité est que Menghi est comme un gosse fana de metal qui a eu un fantasme, une idée démentielle, et qui l’a concrétisé grâce, en partie, aux relations qu’il a pu construire au cours de sa vie professionnelle. La tête pensante derrière le projet Metal Allegiance nous raconte tout ceci dans l’entretien qui suit.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Testament rate ses premiers pas en Indonésie


L’Indonésie, population estimée à plus de 240 millions d’habitants… Il doit bien y avoir quelques fans de metal dans le lot, non ? En fait, oui, c’est certain, et l’attrait des pays asiatiques pour la scène metal s’avère être un phénomène croissant dans cette Asie au pouvoir grandissant qui, à l’instar de l’Amérique latine, se trouve être un foyer vif et actif de metalheads pour le moins passionnés. Et en Indonésie, par exemple, le Kukar Rockin’Fest a réuni le 9 mars dernier près de 50 000 fans de metal avec une affiche où nous, Occidentaux, ne connaissons probablement que le nom de Testament, la (seule) tête d’affiche internationale de l’événement parmi une multitude de groupes originaires de Surabaya, Bandung, Jakarta, Samarinda… Tout le fleuron de la scène nationale en somme.

Malheureusement, pour les Américains, leurs premiers pas dans l’archipel se sont moyennement bien passés et l’aventure de Testament en Indonésie est tout ce qu’il y a de plus rocambolesque. Entre des bagages disparus à l’aéroport et des relations particulièrement tendues avec le groupe de première partie, Power Metal (oui, oui c’est son nom), en raison de la barrière linguistique qui a conduit le groupe à faire un véritable passage éclair dans ce pays, Testament se devait de faire le point sur cet épisode mouvementé. Au programme : flotte versée sur un ampli, matos débranché en plein set, public outré. Ça a failli chauffer tout rouge et cette épopée indonésienne fut telle que Testament a dû publier ses excuses suite aux événements.

Lire la suite…



Interviews   

Chuck Billy (Testament) : both natural and native


Dark Roots Of Earth, Testament’s last album, is not the result of an intellectual approach, but of a spontaneous one. Testament is a down to earth band, which doesn’t conceptualize its music (“they are just good songs”) and whose organization is very simple, as Chuck Billy states it in an interview done last week. Speaking of Gene Hoglan, Chuck Billy doesn’t care whether he’ll join Testament “officially” or not : the famous drummer can do whatever he desires, as long as he can be there for the recordingsessions and for touring.

Even if Dark Roots Of Earth is a dark album, dealing with such themes as the Native Americans (Chuck Billy has native blood), the greenhouse effect or young Americans burning the American flag, it doesn’t mean that Testament is a committed band in its lyrics.

Click here for more…



Interview   

Chuck Billy (Testament) : Nature et natif


Dark Roots Of Earth, le dernier album de Testament, n’a pas pour origine l’intellect mais est le résultat d’une écriture spontanée. Testament est un groupe simple, qui ne conceptualise pas sa musique outre mesure (« Ce sont juste de bonnes chansons ») et dont le fonctionnement est élémentaire, comme en témoigne l’opinion de Chuck Billy, dans une interview qu’il nous a accordée la semaine dernière. Quant au cas Gene Hoglan, Chuck se fiche complètement de l’idée d’intégration « officielle » du batteur au sein du groupe. Qu’il fasse ce qu’il veut, tant qu’il peut être présent aux enregistrements et aux tournées.

A ce titre, même si Dark Roots Of Earth est un album sombre, abordant des thématiques telles que celle des Indiens d’Amérique (Chuck a du sang indien), de l’effet de serre ou de jeunes Américains de 10 ans brûlant impunément des drapeaux américains, Testament n’est pas pour autant engagé dans ses paroles.

Lire l’interview…



Metalanalyse   

Testament redonne sa jeunesse au thrash des années 80


« Nous n’avons rien décidé au préalable, nous écrivons des chansons, c’est tout » nous disait hier le chanteur Chuck Billy en interview pour décrire un processus d’écriture spontané pour ce nouvel album de Testament Dark Roots Of Earth. Ses réponses à toute tentative d’analyse sont très brèves et presque désintéressées, faisant très clairement comprendre que la démarche artistique de Testament n’est pas réfléchie et qu’elle repose sur une inspiration presque primaire du moment. A l’aune de l’écriture de ce disque, Testament n’a pas fait de bilan de sa carrière, de la scène metal, ni n’a défini au préalable une quelconque orientation ou un esprit. Testament a écrit des chansons et a ensuite écouté, comme nous autres auditeurs, ce que cela inspirait.

Quand on écrit à l’instinct, il est donc logique que l’on fasse appel à des automatismes et que le résultat s’inscrive donc dans la logique continuité de ce que l’on a pu faire par le passé. Et le groupe en a conscience, s’accordant sur le fait que ce disque est dans la continuité du précédent et qu’il représente aussi un condensé de toutes les couleurs que Testament ait pu donner à sa musique au cours de sa carrière : « Je dirai que cet album inclut des éléments de chaque partie de notre carrière. Mais vocalement, je suis revenu à l’approche que j’avais sur Practice What You Preach (1989). J’ai mis beaucoup de mélodies dans ce disque. Bien sûr, il y a des vocaux thrash et power, comme d’habitude chez Testament, mais je trouve que cet album a un petit feeling old-school. Bien sûr, les morceaux ne sont pas des morceaux de thrash old-school, mais il y a quelques éléments de ce genre. «  déclare Billy à The Raffo Review.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Altar - Jour 3
    Slider
  • 1/3