ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Témoignage   

Blaak Heat Shujaa : dans le désert avec Scott Reeder


Vieil eldorado mythique, ultime frontière de l’Ouest, la Californie est une terre à laquelle s’accroche bien des rêves. Et pour les musiciens épris de liberté et dont les cheveux longs volent dans le vent avec la fumée de leur cigarettes parfumées, c’est la Mecque, la Terre Sainte arrosée d’acide lysergique des musiques psychédéliques où on évolué les Doors, Quicksilver Messenger Service et autre Jefferson Airplane. Et ça n’a pas vraiment changer avec le temps. Loin des plages et du Sunset Strip, c’est dans la terre sèche du désert californien, là où pousse le peyotl tant vanté par Aldous Huxley et où les mirages de chaleur fusionnent avec les hallucinations causés par toutes les substances ingérées qu’est né le stoner, dans des « desert sessions » où Kyuss a forgé son son. Là où réside encore l’ancien bassiste de cette formation légendaire Scott Reeder. Là où les Parisiens de Blaak Heat Shujaa (désormais domiciliés à Los Angeles) sont partis enregistrer leur deuxième album.

C’est la deuxième fois que ce trio fait ce pèlerinage, cette retraite au désert, dans le Sanctuary de Reeder qui avait déjà produit leur premier opus en 2010 et par où sont déjà passé des pointures telles que The Obsessed, Sunn O))), Orange goblin, etc. Le groupe a depuis signé chez Tee Pee Records en août dernier, un spécialiste des musiques psychédéliques et des bons vieux riffs aux effluves Seventies, chez qui il sortira un EP, The Storm Generation, le 11 décembre, puis ce second album, The Edge Of An Era, le 26 mars 2013. Et pour enregistrer tout ça, ils sont partis pour trois sessions chez Scott Reeder en août et septembre, avec, au milieu, une rapide tournée californienne de six dates avec le poète gonzo Ron Whitehead (nominé par le passé pour le prix Pulitzer et le Nobel de littérature). Tout cela, nous leur avons demandé de nous le raconter. Cette histoire est parcourue par une sensation étrange mêlant lourdeur et légèreté. Lourdeur de l’atmosphère brûlante de cette région et des riffs stoner. Légèreté des vapeurs d’alcool, des mélodies psychédéliques, des anecdotes contées autour de quelques verres de vin au sujet de personnages que vous connaissez tous, et du bonheur de faire de la musique ensemble. Et au loin, on imaginerait presque voir passer à toute allure dans sa Cadillac Hunter S. Thompson poursuivi par un essaim de chauve-souris.

Lire la suite…



Interview   

L’Animal en cage, High Hopes se la joue Are You Experienced !


Couché l’Animal ! C’est qu’il est intenable aujourd’hui le maître incontesté d’Are You Experienced. Et pour cause, Doc’ et moi-même sommes sur le point de fouler les plates-bandes de son émission à laquelle il se dévoue corps et âme. En même temps, aussitôt qu’il a eu vent de la nouvelle, la bestiole a montré les crocs, la bave commençait à couler au coin des babines, son souffle s’est transformé en râle rauque. Et un Animal qui grogne, c’est jamais bon signe, croyez-moi ! Et voilà comment Doc’ et moi nous retrouvons maintenant avec les vêtements déchirés après une lutte sans merci. Mais maintenant, tout va bien. L’Animal est en cage, une gamelle de bouffe et de bière d’un côté, une litière de l’autre (car il est très propre, il ne faut pas croire). Les grognements se sont transformés en ronflements. Et nous sommes indemnes, prêts à en découdre pour l’émission de ce soir.

La raison de cet énième capharnaüm aux studios de Radio Metal ? Très simple, il ne s’agit ni plus ni moins que Blaak Heat Shujaa. Un jeune groupe, certes, mais respirant incroyablement les 70’s. Et c’est dans la crasse et avec les yeux rouges que nous aurons l’honneur d’accueillir ce groupe hors-norme qui navigue entre psyché, stoner et rock 70’s, en décalage total par rapport à son époque. Rendez-vous est pris ce soir dès 20h pour High Hopes sur l’antenne de Radio Metal et sur le chat. L’entretien avec les BHS se déroulera vers 20h30.



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3