ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

BLACKFOOT dévoile le clip vidéo de la chanson « Southern Native »


BLACKFOOT sortira son dixième album, intitulé Southern Native, le 5 août via Loud & Proud Records. Voir les détails…



Interview   

Blackfoot : Rickey Medlock transmet son héritage


Blackfoot - Photo credit Doug HeslipVoilà une décision qui, au choix, fera grincer des dents, notamment parmi les fans de la première heure, ou au contraire attisera la curiosité. En tout cas, le guitariste-chanteur et maintenant producteur Rickey Medlocke innove et propose quelque chose d’assez inédit dans l’histoire du rock : il a choisi de refonder son emblématique groupe Blackfoot, un des fers de lance du rock sudiste, avec une toute nouvelle équipe de jeune loups et surtout… sans lui ! Enfin, « sans lui », ne pas croire qu’il les jettent négligemment en pâture dans l’arène aux fauves. Au contraire, s’il reste occupé avec son groupe principal Lynyrd Skynyrd, Medlocke s’implique désormais dans Blackfoot en tant que producteur et mentor. Le but ? Faire (sur)vivre la musique et l’héritage de son bébé, pourquoi pas éternellement.

En tout cas, le premier album du restant de la vie de Blackfoot arrive. Intitulé Southern Native, il met clairement les racines du groupe en avant et fait écho au répertoire classique de Blackfoot, avec des musiciens très respectueux de l’histoire et de la musique dont ils héritent mais qui, de part leur jeunesse, lui injecte du sang neuf. C’est pour expliquer en détail toute cette démarche que nous nous sommes entretenus avec Rickey Medlocke, qui partage également avec nous son expérience, mais aussi le nouveau leader de la bande, le guitariste-chanteur Tim Rossi qui ne cache pas son admiration envers son aîné, ni un enthousiasme plein de promesse.

Lire l’interview…



Radio Metal   

80’s Fever ne choisit pas entre l’Enfer et le Paradis


80’s Fever est de retour après une courte pause ! Et pour son retour sur les antennes, The Love Machine vous a préparé une « spéciale année 1980 » ! Et oui, rappelez-vous, une fois tous les deux mois, votre « serial lover » de DJ consacre toutes ses émissions à une année en particulier. Le mois d’avril n’échappe pas à la règle : alors attendez-vous à entendre du bon son uniquement sorti au cours de cette année-là, mille sabords !

Pourquoi l’année 1980 ? Tout simplement parce que c’est l’année de sortie de… Heaven and Hell de Black Sabbath ! Et oui, ce chef-d’œuvre du metal sera notre album de la semaine : cinq titres à écouter ! Oui, vous avez bien lu ! Cinq titres ! « L’Album de la Semaine », c’est uniquement sur Radio Metal et nulle part ailleurs !

Comme d’habitude, vous retrouverez vos rubriques préférées (El Clasico, le Bouzitron…), avec une mention spéciale ce soir à la rubrique « I Love The Blues » : en effet, le rock sudiste sera à l’honneur avec un morceau des immenses Blackfoot ! Si vous avez envie de rejoindre les rives du Mississippi le temps d’une soirée, alors ne ratez pas ce moment ! Ce soir, vendredi 6 avril dès 20 h : « It’s party time ! »



Live Report   

Good New Morning Dew


A dire vrai, il m’est difficile de me rappeler la raison exacte de ma venue à ce concert. Hormis la curiosité, et quelques morceaux entendus à droite à gauche, je ne savais pas trop où cette soirée allait m’emmener.

C’est donc un plaisir d’arriver au New Morning et de constater que la salle est pleine. La moyenne d’âge n’est pas si moyenne mais on voit quelques jeunes visages dans l’assistance, ce qui ne les empêche pas d’être de réels supporters. La prestation d’un musicien nommé Norfolk AC semble avoir suffi à la foule pour patienter.

Les premières notes de ‘Good Morning’ rencontrent un public déjà très enthousiaste et curieux de juger la nouvelle monture de Blackfoot, malgré un bassiste, Greg T.Walker toujours présent, et un chanteur, Mike Estes, qui a fait ses preuves dans Lynyrd Skynyrd. Ce ‘Good Morning’ donne le rythme de la soirée, à savoir des morceaux empreints d’une chaleur immédiate, des refrains simples, et des cadences entraînantes, sans compter les cinq reprises qui s’intègrent bien dans la setlist.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3