ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Bad Wolves : d’un monstre à l’autre


« Pas le droit d’en parler. » La réponse a le mérite d’être claire : on n’en saura pas plus sur les différends qui opposent Bad Wolves et leur ancien chanteur Tommy Vext, suite à une éviction houleuse en début d’année, sur fond d’accusations contradictoires des deux parties – le chanteur accusant le groupe de ne pas tolérer ses opinions politiques conservatrices, le groupe accusant le chanteur de comportement physiquement et moralement violent – et d’actions en justice. Le fait est que Bad Wolves est très vite passé à autre chose, poursuivant la réalisation de son nouvel album et s’attelant à la recherche de sa nouvelle voix.

Le résultat, c’est Dear Monsters, un troisième album qui accueille Daniel « DL » Laskiewicz derrière le micro. Le nom vous est peut-être familier, et pour cause, DL a longtemps officié au sein d’un autre groupe, The Acacia Strain, en tant que… guitariste. On le savait aussi déjà compositeur et producteur, c’est donc une nouvelle facette de ses multiples talents qu’il met à la disposition de Bad Wolves, leur offrant de belles perspectives pour le futur. Nous en discutons ci-après avec John Boecklin, batteur du groupe mais aussi leader, principal compositeur et producteur. Nous en profitons justement aussi pour en savoir plus sur ses diverses casquettes et sur sa pratique de la batterie qui a grandement évolué depuis son passage au sein de Devildriver.

Lire l’interview…



Interview   

Devildriver : l’émancipation de Dez Fafara


Devildriver by Dan Santoni

Après trois années où il a pu passer du temps avec sa famille et faire une petite escapade studio avec Coal Chamber pour réaliser l’album Rivals, Dez Fafara revient ressourcé et revigoré avec Devildriver. Devildriver qui a d’ailleurs lui-même fait peau neuve puisque le batteur John Boecklin et le guitariste Jeff Kendrick ont tous les deux quitté le navire pour des problèmes relationnels qui ne pouvaient plus durer. Et on apprenait encore il y a peu le départ du bassiste Chris Towning, pour en arriver à un renouvellement presque total du groupe. Un renouvellement qui d’après Dez a fait du bien, à lui et à l’entité Devildriver pour en arriver à proposer aujourd’hui Trust No One, son septième album.

Un opus sur lequel Dez réfléchit au monde actuel mais aussi sur lui-même. Car Dez n’est aujourd’hui plus le même que dans ses jeunes années. Si de son propre aveu il a pu être un jeune homme stupide et casse-cou, sa vie est désormais bien rangée, extrêmement organisée et pudique. Il faut dire qu’il a trouvé sa muse, sa raison d’être dans sa femme et ses enfants qui sont devenus sa priorité aujourd’hui.

Dez nous parle donc de tout ceci, et plus encore puisqu’il évoque le manque d’audace des groupes de heavy metal actuels, sa passion pour la musique sans limite de genre ainsi que ses projets d’album rock ou de reprise de punk.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3