ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video   

Semargl : le retour des boobs !


On y revient toujours ! L’attirance pour ces attributs féminins bombés dont le centre est occupé par des petites pointes rosées en devient, non pas inquiétante, mais un peu maladive quand même (allô, docteur Freud ?). Certes, la démarche est connue : « attirer le lecteur en lui parlant de sexe ». Mais comment voulez-vous que l’on s’en passe ? Après tout, ces formes font partie intégrante des charmes féminins. Les mettre en avant permet de rappeler à la gent féminine que, derrière nos élans machistes, animaux, crasseux et grossiers, nous aimons leurs silhouettes, odes à l’invention de la courbe. Ainsi en parler n’est pas forcément vulgaire. Comment ça on essaye de se dédouaner ?!

Que nenni ! Cet article veut parler de beauté féminine. Vous ne nous croyez toujours pas ? Vous avez raison, car en effet avec ce nouveau clip de Semargl, ce groupe norvégio-ukrainien, grand habitué de l’exhibition mammaire, est de retour accompagné par de jolis nénés (pour ceux qui auraient du mal avec le terme ‘boobs’ et qui croyaient encore jusque-là, à cause de l’image ci-dessus, qu’on parlait de fesses) dans un clip au paroxysme de l’explicite. Car bien que certains groupes comme Steel Panther aient ramené le téton à sa place centrale dans l’univers du rock’n’roll, Semargl fait dans le brut de décoffrage. C’est comme se faire dépuceler par un stéthoscope branché sur une clôture électrique : ça pique un peu.

Lire la suite.



Blow Up Your Video   

Boobs Metal


Boobs Metal, un genre en construction. Pour ceux qui ne seraient pas familier avec l’argot britiche, je vous parle de nichons… De nichons et de metal. D’abord vous allez me dire : « Faut qu’ils arrêtent à RM de vouloir nous attirer avec de telles méthodes, ça va devenir lassant. » Ensuite vous sortirez peut-être un « Et puis des nichons dans le metal, c’est bon, ça date pas d’hier. »

Et vous avez raison ! L’appât mammaire dans l’univers metal ne date pas de la dernière pose d’implants dans une clinique de Beverly Hills. Rien que dans le hard rock ou le glam, c’est une marque de fabrique. Mais le genre dans lequel on ne s’attendait vraiment pas à ce que les artistes usent d’une telle forme de racolage poitrinaire, c’est très probablement le black metal.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3