ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Metalanalyse   

Marilyn Manson contemple le monstre dans le miroir du passé


Un jour en bête noire de l’Amérique puritaine, dix ans plus tard, en poète peut-être déchu, plus sombre, plus torturé que provocateur, le nom de Manson reste connu et reconnu dans le monde de la musique. Que ce soit pour son caractère de bête de foire ou pour ses œuvres musicales. La discographie de Brian Hugh Warner, de son vrai nom, est longue et n’a jamais arrêté de se diversifier depuis le Portrait Of An American Family de 1994. Alors, bien sûr, suite à la venue de son petit nouveau, Born Villain, le monde du metal regarde du coin de l’œil – car encore sceptique sur ce nouvel opus – ce que Manson a bien pu créer. Un scepticisme qui s’explique suite à ses deux derniers albums Eat Me, Drink Me (2007) et The High End Of Low (2009) qui ont été accueillis avec froideur, y compris par ses fans ne souhaitant, majoritairement, qu’entendre un nouvel Antichrist Superstar.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Marilyn Manson : de la subversion au divertissement


Marilyn Manson va sortir le 30 avril (le 1er mai pour nos amis américains) Born Villain, sa nouvelle œuvre, et vous pouvez voir ci-contre la pochette de ce disque qui vient d’être révélée (vous trouverez aussi la liste des titres à la fin de l’article) ; et cet album va sans doute tout déchirer… ou pas. Non, sincèrement, avouons-le, le premier single « No Reflection » n’avait vraiment pas un goût de reviens-y ; et même si on ne pourra en juger pleinement que dans 38 jours, tout ce qu’on sait actuellement de cet album ne charrie pas vraiment un parfum d’insoutenable attente. Comme, en fait, tout ce qu’il nous prépare depuis une demi-douzaine d’années.

Effectivement, ce qu’on attend le plus de Manson depuis au moins une paire d’albums (voire plus loin, même si Golden Age… était, au moins, tout à fait sympathique d’un bout à l’autre de son écoute), c’est qu’il ne fasse pas pire que le précédent, surtout en venant épandre ses histoires de cœur (cf. le mièvre « Heart-Shaped Glasses » qui nous en disait plus qu’on n’en voulait entendre au sujet de ses amours lolitophiles avec sa petite amie de l’époque) au lieu d’être la Bête Noire de l’Amérique (ou tout bonnement son sombre reflet) qu’on a été si nombreux à adorer.

Lire la suite…



Blow Up Your Video   

Marilyn Manson : la fin des métamorphoses ?


Vous souvenez-vous de l’album Antichrist Superstar de Marilyn Manson ? Comme il vous avait secoué quand vous étiez adolescent ? Comme sa voix vous tordait les tripes, remplissait votre cervelle d’hymnes impies à la rébellion et comme ses compositions vous plongeaient tout entier dans des atmosphères malsaines et confortables comme un sofa de chair purulente ? Vous souvenez-vous de la progression de ce disque, avec cette métamorphose du Wormboy, larve devenu superstar ? Cet album est devenu quasiment indétrônable à son poste de sommet de la discographie du « Révérend » ; et ce ne sont pas les Eat me, Drink Me et The High End Of Low qui nous feront dire le contraire.

Et pour le prochain ? A quoi faut-il s’attendre ? Dans quel sens cela va-t-il évoluer ? A voir et à entendre le tout nouveau clip pour ce nouveau titre qu’est « Born Villain », réalisé par son « nouveau super pote » Shia Labeaouf (à droite sur la photo – et on ne se moque pas du nom des gens), star de la série de films Transformers (« Manson est comme un frère pour moi maintenant. » dit-il à MTV. « C’est un type adorable, un ami vraiment proche. »), et si c’est ce qu’il a de mieux à mettre en avant à l’heure actuelle, naissent en nous bien des appréhensions concernant ce huitième opus.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Rival Sons + MNNQNS @ Cenon
    Slider
  • 1/3