ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Daniel Tompkins obéit à sa propre loi


Daniel Tompkins n’a que dix ans de carrière derrière lui en tant que chanteur professionnel, pourtant, entre Tesseract, Sky Harbor, White Moth Black Butterfly et autres projets, il n’a déjà pas moins d’une quinzaine d’albums à son actif. Une façon de rattraper le temps, après une carrière dans les forces de police qui l’a fait mûrir en accéléré en lui faisant vivre des expériences humaines souvent choquantes.

Le boulimique de créativité, qui a pu ressentir une forme de frustration face aux compromis qu’impose le fait d’être dans un groupe, entame aujourd’hui une nouvelle phase de sa carrière en se lançant en solo avec un album intitulé Castles. Un album pop-rock et électronique conçu il y a déjà quatre ans – le temps qu’il trouve confiance en lui –, de concert avec le producteur Eddie Head, et avec lequel il explore l’arc des relations.

C’est ainsi que dans l’entretien qui suit, outre la conception du disque, sa direction artistique et son univers visuel fort (citant comme référence des artistes tels que David Bowie et Devin Townsend), le chanteur partage ses analyses éclairées sur les relations amoureuses, offrant matière à réflexion. Enfin, nous ne pouvions pas ne pas profiter de cette entrevue pour revenir sur le parcours atypique de Daniel Tompkins et son passé dans les forces de police qui le hante encore aujourd’hui. Instructif.

Lire l’interview…



News Express   

Grammy Awards : MEGADETH remporte la catégorie « Best Metal Performance »


Hier soir s’est tenue la cinquante-neuvième cérémonie des Grammy Awards au Staples Center de Los Angeles. MEGADETH y a été sacré « Best Metal Performance ». en savoir plus…



Interview   

Purson : deuxième acte


Purson 2016Pourquoi sommes nous à ce point attachés à ce fameux « esprit des seventies », alors que nombre d’entre nous n’étions pas nés ou trop jeunes durant les années 70 ?

Pour Rosalie Cunningham, dont le projet de rock progressif/psychédélique Purson incarne indéniablement cette époque, la décennie des seventies représente plus qu’une esthétique artistique. Si l’on y revient aujourd’hui, c’est pour retrouver une manière de penser l’art, de le célébrer avec sincérité et ouverture. Pas étonnant donc que la musique de Purson soit aussi diversifiée et possède une atmosphère aussi théâtrale. Pas étonnant non plus qu’en tant qu’influence majeure, Rosalie cite les Beatles, dont on connaît les hymnes et les expérimentations, mais aussi David Bowie, dont c’est la carrière voire la vie-même qui sont un projet artistique.

A l’occasion de la sortie du deuxième album, intitulé Desire’s Magic Theatre, Rosalie nous a donc parlé de ce qu’elle exprime avec Purson, mais aussi avec sa manière de s’habiller et de ces artistes qui lui ont inspiré cet état d’esprit.

Lire l’interview…



Interview   

Ihsahn : explorateur de l’extrême


Ihsahn 2016Que de chemin parcouru par Ihsahn depuis ses débuts avec Thou Shall Suffer puis Emperor au début des années 90, parfois au grand dam de ceux qui auraient préféré le voir s’accrocher à ce black metal dont il est devenu une des figures historiques les plus incontournables. Mais Ihsahn est un invétéré curieux, explorateur de l’extrême qui avance sans arrêt à la découverte de nouveaux horizons et nouvelles façons de penser sa musique.

Il n’y a rien d’étonnant lorsqu’il se dit très inspiré par tous ceux qui ont le courage de tracer leur propre route en prenant des chemins de traverse, sans toujours savoir ce qui les attend. Ses expérimentations ont affiné l’artiste qu’il est, dévoilant de nouvelles facettes de sa personnalité, mais en aucun cas elles ne l’ont changé, fidèle qu’il est resté à un état d’esprit sans borne autre que sa propre sincérité. C’est ça, d’ailleurs, pour lui l’esprit black metal, estimant contradictoire que des adeptes de ce style veuille l’enfermer dans une boite, que ce soit sa musique en tant que telle ou les fréquentations qu’on y est censé ou pas avoir. « Heureusement, je viens du black metal, donc je m’en fiche ! » s’amuse-t-il pour balayer les reproches des conservateurs à son égard.

La conception de Das Seelenbrechen n’était pas encore terminée qu’il songeait déjà aux prochaines contrées musicales qu’il voudrait explorer. Chez Ihsahn, tout est lié et a une raison d’être. C’est ainsi qu’à la musique expérimentale, parfois improvisée, de l’album de 2013 succède cette année un Arktis aux chansons, au contraire, très structurées. Au-delà de son mode de pensée toujours emprunt de beaucoup d’intelligence, c’est donc ce nouvel opus que nous avons décortiqué avec lui, évoquant ses spécificités, ses paradoxes, ses inspirations, ses collaborations, etc.

Lire l’interview…



News Express   

David Bowie est décédé


Le chanteur et musicien David Bowie est mort ce dimanche 10 janvier après un combat d’un an et demi contre un cancer. Il est mort « paisiblement » et « entouré de sa famille » précise le message sur son compte Facebook daté de dimanche mais publié ce lundi. Son fils Duncan Jones a confirmé la nouvelle via son compte Twitter.

David Bowie, de son vrai nom David Robert Jones, venait de fêter ses 69 ans. Il restera comme l’un des artistes les plus originaux et novateurs de sa génération.

Son nouvel et vingt-cinquième album, intitulé Blackstar, est sorti vendredi dernier.



News Express   

David Bowie à propos de Lulu (le projet entre METALLICA et LOU REED) : « C’est un chef d’oeuvre »


David Bowie a affirmé que Lulu, le projet musical entre les membres de METALLICA et LOU REED sorti en novembre 2011, était « un chef d’oeuvre » et faisait partie des travaux les plus réussis du chanteur. L’opinion de David Bowie a été révélée par la veuve du musicien décédé en octobre 2013, Laurie Anderson, la nuit dernière lors de l’introduction du musicien au Rock And Roll Hall Of Fame à titre posthume. En savoir plus…



Nouvelles Du Front   

Trent Reznor (Nine Inch Nails) enfin dans le haut de la spirale


Plus qu’un questionnement, une hésitation. C’est ce que semble stipuler le titre du nouvel opus de Nine Inch Nails, qui signe le retour du groupe sur le devant de la scène quatre ans après la fin d’un Wave Goodbye Tour, censé comme à chaque grande tournée du groupe clore un chapitre de la vie mouvementée de Reznor et des différents line-up qu’il a donné à sa créature Nine Inch Nails. Et malgré des choix tranchés tout au long de sa carrière, Reznor est, comme de nombreux artistes talentueux, sujet à l’hésitation, au manque de confiance en soi lorsqu’il s’agit d’affronter un public avec ses compositions intimistes.

Ce fut un temps à travers l’alcool et les drogues qu’il combattit cette peur, et accompagné de grands de ce monde musical comme David Bowie qu’il parvint à affronter cette crise perpétuelle de la création… Il évoque notamment ces différents aspects dans une interview accordée à The Guardian, où il dévoile un peu de son état d’esprit actuel, parle de son combat gagné contre les addictions, et de certains ingrédients de ses différentes vies qui font que Trent Reznor est aujourd’hui un homme mieux dans sa peau et dans son art.

Lire la suite…



Potin   

Les potins : l’essence de la vie


La vie, c’est de la crotte (et je mesure mes mots) : tu nais, tu vis, tu crèves et personne n’en a quoi que ce soit à carrer.

C’EST FAUX !!! Car ce sac à crotte qu’est la vie, nous, nous le chérissons, nous l’entretenons, le cultivons, on en fait du compost sur lequel on fait pousser des articles qui sentent le purin et la décomposition mais ça, c’est l’odeur de la vie.

Et qu’est-ce qu’on met dans ce sac pour fertiliser ensuite notre site ? Des potins ! Toutes ces infos dont on n’a rien à faire à part perdre notre temps dessus, que nous aimerions tous regarder avec mépris mais qui attireront fatalement notre regard et notre intérêt. Tout ça, on le met dans un coin, dans un sac, et, à la fin du mois, on dégorge. Et quand tu dégorges, tu vois la vie s’épanouir, tu vois tout le cycle de l’existence défiler sous tes yeux comme une procession d’asticots sur un poireau moisi.

Lire la suite…



Potin   

Monsieur et madame Wylde ont un fils, comment l’appellent-ils ?


Il y avait déjà Jesse (filleul d’Ozzy Osbourne qui plus est), Hayley Rae et Hendrix. Et voici que Zakk Wylde et sa femme Barbaranne viennent de leur apporter un petit frère. Il est né hier soir, 4 juillet, il pèse 3,6 kg et mesure 53,3 cm… et il s’appelle Sabbath Page Wielandt (ce dernier étant le vrai nom de famille de son père).

Ha, c’est sûr que, si on n’avait fait qu’une news pour vous dire que le Berserker était papa pour la quatrième fois, vous auriez trouvé ça neuneu, pas (assez) metal. Mais là, comment être plus metal qu’en s’appelant Sabbath Wylde ? Sans oublier le Page au milieu. Alors là, on espère que le petit Hendrix ne sera pas trop jaloux d’avoir un petit-frère au nom aussi puissant, si ce n’est plus, que le sien…

Évidemment, certains vont relancer le débat sur les prénoms bizarres, idiots ou sortis d’on ne sait où que donnent les célébrités à leurs enfants. Hendrix passait encore bien, ça peut faire un très bon prénom, et même plutôt cool. Mais avec le petit Sabbath Page, on ne peut s’empêcher de se dire que ça pourrait, un jour ou l’autre devenir difficile à porter ; un peu comme le fils de David Bowie, Zowie, qui préfère qu’on l’appelle Duncan. Mais cette particularité, ce qui fait qu’un enfant peut se sentir unique, avec une forte identité, peut aussi être parfaitement assumée ; comme l’ont fait les enfants de Frank Zappa : Moon Unit, Dweezil, Ahmet Emuuka Rodan et Diva Thin Muffin Pigeen.

En tout cas, une chose est sûre, si dans les familles chrétiennes, par exemple, on privilégie les prénoms des saints pour nommer ses enfants, alors on n’a plus aucun doute sur le fait que la religion de Zakk Wylde est le rock.

Voir une photo du petit Sabbath.



Potin   

C’est sans doute plus simple de trouver une bonne reprise


Il y avait bien longtemps que nous ne nous étions amusé au jeu des listes sur Radio Metal (si on excepte nos tops et flops de 2010 ou notre liste au Père Noël). Il y a une paire de mois, nous avions laborieusement arpenté la Toile pour accoucher dans la douleur d’un Worst Of des reprises qui pullulent sur les sites de vidéos en streaming comme l’acné sur la tronche du collégien découvrant les joies de la puberté.

C’est donc usés par le visionnage des pires hommages qu’on puisse rendre à un artiste que nous étions revenus avec seulement sept cas abominables. Le site Gibson.com, moins original, a préféré arpenter le versant plus brillant de la médaille. Trop facile. Il n’est pas si difficile de composer un Top 10 des meilleures reprises. Cela créera, au final, un peu de polémique mais au moins la recherche ne blessera pas aussi profondément votre amour pour les originaux que le travail que nous, nous avons fourni.

Mais comme chez Gibson, on ne travaille pas forcément comme des manches, ils ont doublé l’exercice avec la condition que les dix reprises en questions surpassent l’original. Et sans forcément remettre leurs choix en question, cela mérite quand même souvent discussion.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3