ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Ta Page Nocturne   

Ray Bradbury, emmène-nous avec toi sur Mars


Cette semaine, mardi 5 juin, s’éteignait l’écrivain américain Ray Bradbury à l’âge vénérable de 91 ans. Mais loin de nous l’idée de le pleurer ; pas parce que nous sommes insensibles à la mort d’autrui mais parce que partir à un âge aussi avancé après avoir eu une vie aussi riche et aussi productive qui fera que votre nom ne sera (normalement) pas oublié, ce n’est pas une fin qui mérite qu’on la pleure mais qu’on l’honore.

Aujourd’hui, tout le monde connait (sinon, c’est une importante, voire grave lacune), au moins de nom, son roman le plus célèbre (ou son adaptation cinématographique par François Truffaud en 1966) : Fahrenheit 451, dénonciation a posteriori des autodafés perpétrés par les dictatures européennes durant les décennies précédentes, mais aussi projection en traits sombres d’un monde, celui de son époque, gagné par la paranoïa née du climat de guerre froide (de nos jours, ce trouble a d’autres causes mais est toujours là), la peur d’une pensée libre, insoumise. Quiconque a lu ce livre (ou vu le film) en sort avec une question en tête et qu’il se posera toujours : si je devais sauver un livre, un seul, pour l’avenir de la culture, lequel serait-ce ?

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3