ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Festival Bring The Noise : le triple cadeau de OÜI FM


Ce n’est pas tous les jours qu’une structure propose un festival rock alternatif entièrement gratuit. Et c’est ce que fait la station de radio OÜI FM depuis maintenant cinq ans avec son festival Bring The Noise. Ça se passera à Paris le 28 novembre et le 14 décembre au Divan Du Monde et le 18 décembre au Point Éphémère, avec Danko Jones, Royal Blood, Tagada Jones, Lofofora, The Treatment, etc. De la découverte, du français et de l’international pour miser sur l’éclectisme revendiqué par la radio.

Alors, comme l’initiative mérite d’être applaudie, nous vous proposons un petit coup de projecteur via un entretien réalisé en début de semaine avec Aurélie, la programmatrice du festival et l’animatrice de l’émission qui lui prête son nom, pour en savoir plus sur l’événement et son émission.

Lire l’interview…



Live Report   

Plonge dans le petit bain avec Lofofora et noie le blues du dimanche soir !


Suite à son récent passage à la Maroquinerie, Lofofora revient fouler les planches parisiennes en ce dimanche soir pluvieux dans le cadre du festival Bring The Noise organisé par Ouï FM qui se tient aux Petits Bains, péniche amarrée aux quais de Seine et qui a su rester à flots malgré tout cette furie.

Leur dernier opus Monstre Ordinaire à défendre, les vétérans de la scène hexagonale étaient accompagnés de la toute jeune garde représentée par Bukowski et par Branson Hollis. Embarqués dans cette aventure fluviale, les Français de Bukowski doivent eux aussi défendre une récente production, leur deuxième album, The Midnight Sons. Dans un registre plus assimilable au rock alternatif qu’au metal, Branson Hollis a bien un EP 5 titres à son catalogue mais, ce soir, le jeune combo doit surtout se faire connaître.

Mais, dites-moi, les Branson Hollis sont eux aussi français. En somme, ce second soir est placée sous la bannière tricolore. Cocorico ! N’y voyez aucun penchant nationaliste mal-venu, seulement une grande satisfaction de voir que la scène française sait toujours proposer des groupes intéressants.

Lire la suite…



Live Report   

Airbourne : importateur d’excès


Commençons par une petite leçon de langues étrangères. Excès, en australien, cela se traduit par Airbourne. Excessif aussi. Et n’oubliez pas que dans nos dictionnaires de français, cela peut signifier une quantité qui se trouve en plus ou quelque chose qui dépasse la mesure normale. Donc, nous pouvons dire qu’il y a du bon dans l’excès… s’il est bien dosé. Après cette mise au point linguistique et avant de prendre en pleine face la déferlante australienne, voyons ce que les Français de HeadCharger et de Die On Monday ont donné en ce soir du 18 décembre 2010, troisième et dernière date du festival Bring The Noise, mis en place par La Radio Rock (c’est elle qui le dit) OuÏ FM.

Premier excès de la soirée, la météo et la neige de saison qui n’arrêtent pas de tomber en ce samedi glacial de décembre. Les spectateurs auront donc la joie de poireauter sous les flocons jusqu’à 19h45 – les portes devant initialement ouvrir à 19h00 – avant que le Trabendo accueille enfin une foule transie.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3