ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Saint Vitus boucle la boucle


Quarante ans de doom : voilà comment résumer en quelques mots la carrière de Dave Chandler. Tête pensante des pionniers de Saint Vitus, l’Américain aux riffs écrasants et aux solos électriques a contribué à forger plus qu’un son : un genre à part entière. Et c’est aux sources de ce genre que le quatuor revient avec le bien nommé Saint Vitus (!), son neuvième album : plus encore que l’allusion plus qu’évidente au titre de son premier opus (intitulé… Saint Vitus), c’est le retour de Scott Reagers au chant qui semble boucler la boucle. Modèle de spleen, de poisse et de persévérance, le groupe qui, entre le départ obligé de son leader Wino et la maladie de Mark Adams, en a toujours gros sur la patate, continue à tracer sa route envers et contre tout.

Et c’est de spleen, de poisse et de persévérance justement qu’on a discuté avec Dave Chandler : il revient pour l’occasion sur les derniers remous auxquels a dû faire face le groupe et, plus généralement, sur ces quarante ans de doom.

Lire l’interview…



Interviews   

PHIL ANSELMO: DOWN, VIBRATIONS AND “A BREATH OF FRESH AIR”


Phil Anselmo seems to be omnipresent in the metal world these days – a bit like at Hellfest 2013, where he gave two concerts and joined Voivod and Accept on stage. A year after our last chat (at the time, he was still working on his solo album and Down had released their first EP just six months before), he’s back to talk about his band’s second EP, in a planned series of four.

This rather quick interview was limited to the basics, namely the line-up changes within the band, their state of mind at the time of writing, and the future of Down and his solo project with The Illegals.

Read the interview…



Interview   

Phil Anselmo : Down, des vibrations et « une bouffée d’air frais »


A l’image du Hellfest 2013 durant lequel on l’aura vu donner deux concerts et fouler les planches pendant les shows de Voivod et Accept, Phil Anselmo se fait ces derniers temps particulièrement omniprésent dans l’actualité. Un an après avoir taillé le bout de gras avec lui, alors qu’il préparait encore son album solo et que Down venait de sortir six mois auparavant un premier EP, le voilà de retour avec ce dernier pour nous parler du second EP dans la série de quatre prévue.

Une interview « flash » où l’essentiel a été abordé, à savoir les changements dans les rangs du groupe, l’état d’esprit de celui-ci au moment de concevoir la musique, le futur également de Down mais aussi de son projet solo avec The Illegals.

Lire l’interview…



Interviews   

Crowbar: thinking about the future with one eye on the present


There are musicians we’re always delighted to meet. Kirk Windstein, the mastermind behind Crowbar and guitarist for Down, is one of those. When we decided to have a word with Windstein during the Motocultor Festival (France), he was accompanied by his bassist, Pat Bruders, who also happens to be new to the Down family since he now fills in for Rex Brown. We already talked about this replacement in a previous article.

We at Radio Metal often joke about the fact that, every time we meet Kirk Windstein, he looks like he just woke up: he has rings under his eyes, his eyes are glazed and he can’t help yawning. It might actually be more than an impression, since he admits: « We’re a bit tired, but we’re good. We play tomorrow in Paris, and then we’re back to New Orleans. We had a long drive yesterday, almost 14 hours. » « We are pretty ragged up because we didn’t have a day off. » adds Bruders. When you’re on tour, travelling conditions are not always easy. The budgets are obviously very different between Down and Crowbar, and the latter have made it all the way to Brittany in a humble van, instead of a real, comfortable bus. « We try to take advantage to sleep where and when we can. It’s hard to sleep nearly sitting up in these van tours. We have no double-deck or nightliner where you can sleep and relax. » explains Bruders.

And yet, the two devils are very pleasant, and despite their tiredness, they’re eager to go up on stage and show the audience what they’re made of. In Windstein’s words: « We’ve done 15 days in a row, but we’re here and ready to rock. The beer is pretty good. » With their ever positive and determined spirit, Crowbar don’t seem to be very demanding (aside from their drummer, who’d rather have a hot meal, please and thanks) or affected: all Windstein and his guys want is to meet the fans and have fun on stage. « Seeing the fans at the signing session and their reaction to our show really pumped us up. » says Bruders.

Read more…



Interview   

Down décompose sa palette de couleurs en quatre tableaux


Il lui en a fallu du temps à Down pour donner un successeur à III: Over The Under. Pourtant maigre est la récompense de l’attente diront les plus médisants puisque celle-ci se retrouve être Down IV Part I – The Purple EP, un premier EP d’une série de quatre. Un EP composé de six titres que le groupe qualifie en quelques sortes de « retour aux sources », même si les mêmes médisants évoqués plus haut diront que Down n’a jamais vraiment quitté ses sources. Sans doute que le groupe fait référence à l’allure plus brute et « boueuse » de cet EP en comparaison à son prédécesseur plus léché, selon les standards de la scène Stoner / Sludge de la Nouvelle-Orléans. « On n’aime pas les enregistrements trop ‘lisses’, trop ‘produits' » nous disait Kirk Windstein, guitariste du groupe, lorsque nous l’avons rencontré au Motocultor Festival, où son autre groupe, Crowbar, s’est produit. « On préfère la baraque de Phil (Anselmo) où on peut jammer et boire des bières. C’est cette atmosphère particulière que nous recherchons » explique-t-il.

Il y a un an et demi ce même Kirk Windstein nous affirmait que le groupe possédait une liste de treize ou quatorze chansons mais il ne semblait pas très bien savoir ce que le groupe allait en faire. A vrai dire, cela faisait depuis 2009 qu’il était question de sortir un EP pour faire patienter… Mais « le timing n’était pas bon » s’expliquait-il pour ce retard. Quatre mois plus tard, nous rencontrions de nouveau le guitariste : à ce moment-là les plans s’étaient considérablement éclaircis. On se retrouvait face à un groupe ayant pris conscience que l’industrie du disque se métamorphosait et qui essayait, par conséquent, de nouvelles options. L’essai est en train de se concrétiser en cette série de quatre EPs exposant quatre orientations musicales bien distinctes. « Ça sera un peu une sorte d’album géant » nous dit Pepper Keenan, l’autre guitariste de Down interviewé il y a quelques semaines à l’occasion de la sortie du disque. « Il y a plusieurs styles différents dans lesquels on veut se balader, donc on va pousser la musique de Down dans des directions différentes pour les prochains EPs. […] On est là-dessus depuis un bout de temps, donc on commence à avoir un plan en tête. »

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Ghost @ Paris
    Slider
  • 1/3