ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front    Vide(o)rdure   

Ils étaient Thë Buffalos


Il y a des splits plus douloureux que d’autres pour un auditeur. On digère plus facilement l’arrêt de la carrière d’un groupe qui a bien vécu et qui aurait commencé à décliner. Quand c’est une de nos indétrônables idoles, qui nous accompagne ou nous a accompagnés durant une tranche de vie, c’est autrement plus difficile à digérer. Mais le split de Thë Buffalos provoque un autre type de frustration. Celle de savoir qu’il ne fera ni chaud ni froid à un grande partie du public metal. Tout simplement parce que le public ne les connait pas. Celle, également, de voir un potentiel être tué dans l’œuf avant même d’avoir eu le temps d’être reconnu. Surtout quand on connaît la conviction et la foi que ses membres avaient pour ce projet.

On s’imagine avec dégoût ce que le groupe préparait pour la suite et ce qu’il ne fera donc pas. En l’occurrence, Thë Buffalos, avaient pour projet de réaliser une série de documentaires immersifs montrant les péripéties les plus concrètes (les trajets, le froid, l’hébergement) du groupe en tournée. « On voudrait faire une sorte de Man Versus Tour » (NDLR : allusion à la série documentaire américaine Man Versus Wild où un homme tente de survivre seul dans une nature hostile) nous confiait le chanteur-guitariste The Duke quelques mois plus tôt. Une œuvre originale et immersive qui aurait constitué un bon outil de promotion.

Au final, cet unique documentaire de 18 minutes sert d’épilogue célébrant la dernière année de vie du groupe, incluant par conséquent des extraits du groupe enregistrant son dernier album Full Of Silence And Fury. Une bien élégante et unique manière de dire adieu. On regrettera peut-être de ne pas avoir affaire à cette série de longue haleine qui était annoncée au départ, mais cette manière de clôturer l’aventure semble plus appropriée.

Lire la suite…



Metalanalyse   

Full Of Silence And Fury : tout ce que Thë Buffalos devait dire


Pour un groupe émergent, un EP est un percutant outil de démarchage. D’une durée réduite, il permet d’aller droit au but, d’exprimer l’efficacité de la formation et, s’il est réussi, sans le moindre superflu, de créer une envie, voire une frustration chez l’auditeur qui aurait souhaité en entendre plus ou qui aurait perçu des possibilités d’évolution. Un bon premier EP, c’est comme un bon concert de première partie : il frappe fort et crée l’envie.

The Mahogany Secrecy, le premier EP de Thë Buffalos, quatuor lyonnais de hard/stoner à l’imagerie pirate, représentait cela. Le concentré de titres avait convaincu et laissait déjà entrevoir ce que pourrait être le développement de cette patte sur album. En majorité composé de titres alliant la lourdeur du stoner, l’énergie positive du hard rock et une fureur s’exprimant dans des tempi rapides et des cris enragés, l’EP permettait d’entr’apercevoir d’autres aspects, telle qu’une forme de mélancolie du marin parti trop longtemps en mer et pensant aux siens, s’exprimant sur le titre « Antartica ». On avait d’ailleurs pu voir le potentiel mélodique du groupe lors du live unplugged qui s’était déroulé dans les studios il y a un an.

L’erreur aurait été, pour le passage au format LP, de se contenter d’étirer cet EP, de faire un « The Mahogany Secrecy en plus long ». Mais force est de constater que ce n’est pas le cas pour ce premier album, Full Of Silence And Fury, déjà disponible dans les bacs et sur le site du groupe.

Lire la suite…



Live Report   

Gotthard : un oiseau de feu nommé Phénix


Il y en aura eu des sourires en ce mardi 16 octobre au Ninkasi Kao de Lyon pour accueillir les Suisses de Gotthard. Accompagnés par Revenge, la soirée se déroulera dans une atmosphère détendue et conviviale. Un son optimal, du heavy, du rock’n’roll, soit un condensé d’ingrédients qui ont satisfait une audience venue en masse afin de soutenir les Helvètes alors en pleine tournée promotionnelle de leur dernier opus, Firebirth, marquant la nouvelle ère de Gotthard : celle de Nic Maeder au chant.

Conquise, la foule aura même eu droit à un petit supplément de fin de soirée – du moins, pour ceux ayant été boire un verre au bar à la fin du show. En effet, sur la petite scène du Ninkasi Café se déroulait le live des locaux de The Büffalos. Radio Metal y a donc jeté un œil car après tout, quand la soirée est bonne pourquoi vouloir la voir se terminer sans en profiter encore un peu ?

Lire la suite….



Nouvelles Du Front   

Jim Marshall : plus qu’une marque


On aurait presque oublié qu’il existait un homme derrière ce nom. Certes, il n’existe pas un jeune guitariste de rock qui n’ait pas branché ou rêvé de brancher son jack dans un Ampli Marshall. Mais Jim Marshall aura été dépassé par sa propre création, dépassé par la popularité de l’Ampli Marshall. A tel point que Marshall est devenu dans l’imaginaire collectif plus qu’une marque, un produit en soi, presque un synonyme de l’ampli lui-même. On ne joue pas sur un Ampli Marshall. On joue sur un Marshall.

C’est là toute la réussite de Jim Marshall. Au-delà de sa popularité, son idée a dépassé son statut de marque et est devenu un symbole indissociable de notre univers musical rock et metal. C’est pourquoi le décès hier de Jim Marshall à l’âge de 88 ans a ému le monde du rock qu’il a contribué à transformer dans les années 60 permettant, avec des artistes comme les Who, Jimi Hendrix, Led Zeppelin, Cream, au hard et au metal de naître à travers ses créations. Nous avons par conséquent souhaité donner la parole aux artistes (mais pas seulement) afin de lui rendre hommage. Les réponses ont été immédiates et nombreuses. Nous en attendons d’autres et mettrons à jour cet hommage au fur et à mesure que nous les recevrons.

EDIT 17 avril : Article édité avec l’hommage de Michael Schenker

Cliquez ici pour découvrir ces différents hommages…



Radio Metal Unplugged   

Radio Metal Unplugged : The Buffalos (dé)branchent Spaceman et Metal’O Phil


Les Lyonnais de The Buffalos entamaient jeudi 9 février dans Anarchy X leur tournée de promotion de leur EP The Mahogany Secrecy par l’exercice du concert acoustique dans le cadre du troisième Radio Metal Unplugged, en direct des studios de Radio Metal. Un concert à l’ambiance festive, riche autant en excellents riffs stoner qu’en mélodies mélancoliques et fédératrices, agrémenté de prises de paroles hilarantes de la part du groupe et de son chanteur/guitariste The Duke, qui a suscité une pleine adhésion de la part des auditeurs et internautes.

Ce set acoustique de près d’une heure est en écoute ci après :

[audio:radio metal unplugged/2012/The Buffalos – Radio Metal Unplugged 2012.mp3|titles=The Buffalos Live Unplugged 2012]

L’émission entière peut être réécoutée ici :

[audio:podcast/anarchy_x/anarchyx_2012_02_09.mp3|titles=Anarchy X – The Buffalos Live Unplugged]

Cliquez ici pour voir les dates de la tournée du groupe…



Interview   

Bon, c’est bien parce que vous faites de la très bonne musique, hein…


En temps normal, tout groupe faisant appel à une imagerie de pirates est proscrit sur Radio Metal. Parce que faut quand même pas déconner non plus. Mais il faut dire que ce principe est très arrangeant puisque la plupart des groupes utilisant ces codes visuels produisent en général une musique objectivement insupportable. Mais voyez vous, dans le cas présent, The Buffalos posent à notre rédaction un véritable problème de conscience.

En effet, la musique des lyonnais est un rock n’ roll/stoner chargé en riffs de qualité qui donnent envie de faire la tronche et de taper du pied. L’association d’une telle musique avec une telle imagerie n’est pas courante. L’EP The Mahogany Secrecy est par ailleurs surprenant du fait de la présence de morceaux plus mélancoliques et d’un piano.

Nous recevrons le groupe dans nos studios de 20h à 22h durant Anarchy X pour en parler. Comme d’habitude, n’hésitez pas à poser vos questions au groupe sur le chat, notre page facebook ou directement à l’antenne via skype (pseudo : radiometal) ou téléphone (09 77 21 75 22).

EDIT : Réécoutez l’interview :

[audio:interviews/anarchyx_2011_09_29.mp3|titles=Interview The Buffalos dans les studios]


  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3