ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

CR De Festival   

Motocultor Fest : journée du dimanche 29 août


Dernier jour de festival et logiquement le moins rempli. C’est que vos serviteurs commencent à ne plus se sentir bien ! Marre de la taurine inefficace pour nos pauvres cerveaux et corps de caféinomanes, nous avons donc décidé de venir squatter le site bien plus tard cette fois, préférant privilégier une mission café dans le bourg de Séné. De toute manière, on ne pouvait pas dire que les premiers groupes de l’affiche de ce dimanche étaient les plus alléchants sur le papier et, à ce que l’on en a entendu par la suite venant des grands courageux présents, nous n’avons pas raté de moments forts du Motocultor Fest.

Et nous n’avons pas été absents pour rien puisque nous avons eu l’occasion de rencontrer la population locale. Nous avons donc appris que les riverains avaient accès au site du festival gratuitement et que notre grande sauveuse qui nous a servi nos cafés était très emballée par les concerts qu’elle a eu l’occasion de voir la veille. Et elle n’avait rien d’une metalleuse… en phase de le devenir dans les temps à venir vu son enthousiasme. Comme quoi… Littéralement requinqués par une bonne dose de caféine et un semblant de vrai repas, nous sommes donc prêts à en découdre vers 16h40 avec un groupe hexagonal plutôt intéressant et qui n’est pas forcément inconnu au bataillon.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Savoie rocker sévère


Certains parmi vous le savent, les studios de Radio Metal sont basés à Lyon. Nous ne revendiquons pas spécialement cet état de fait même si nous sommes bien contents de ne pas vivre dans le grand nooord (c’est à dire Paris) car Lyon est indiscutablement la plus belle ville de France et du monde. Et en plus chez nous, côté metal, ça bouge pas mal ! Exemple avec nos amis du Savoie Rock Fest.

Après une première édition (les 3 et 4 Juillet 2009) forte en émotion qui s’est déroulée sans accrocs majeurs, l’association Savoie Rock Inc. remet le paquet cette année avec le deuxième volet du Savoie Rock Fest. Un an après sa première, cette manifestation est déjà devenue un événement majeur en région Rhône-Alpes. En effet, malgré la demande croissante du public rock, rien n’était mis en place. Les seuls festivals metal et hardcore dans le genre se trouvaient à des centaines de kilomètres (Hellfest en France, Wacken Open Air et With Full Force en Allemagne)… Mais c’était méconnaître la puissance de feu de la fondue savoyarde si chère à Spaceman et Metalo.

En 2009, l’élite rock de la scène française s’était déjà déplacée pour la première édition : Tagada Jones, Parabellum, Lofofora, Mass Hysteria, Eths, Ultra Vomit sans oublier deux groupes internationaux de légende : Napalm Death et The Exploited. Bref, on avait démarré avec du lourd.

Cette année, l’association vise encore plus gros et ce sont donc huit groupes internationaux qui fouleront la scène du Savoie Rock Fest les 9 et 10 juillet prochain à côté d’Alberville. Anti Nowhere League, Sick Of It All, Obituary, Gwar, Discharge, Banane Metallik, Born From Pain, Suicidal Angels, Paul Di Anno (ex-chanteur d’Iron Maiden) seront présents ainsi que cinq groupes français réputés : Nightmare, Zuul FX, The Arrs, Burning Heads et Benighted. Cette nouvelle édition s’annonce en conséquence historique dans la petite vie de notre association partenaire.



Live Report   

Paris Extreme Fest, jour un. Le punk à l’honneur


Commençons par saluer Garance qui est à l’origine de cette belle initiative. Le festival en a proposé pour tous les goûts et tous les âges – imaginez l’écart entre un Discharge et un Dark Funeral – et a permis à nos oreilles de bien se déboucher pour profiter du chant des oiseaux revenus en ce tout jeune printemps.

« C’est pour nous, tous les styles sont les bienvenus » comme le clame le dos du tee-shirt du festival. Ce qui est vrai avec trois jours, trente groupes, trois scènes, une punk, une hardcore et une metal. C’est beaucoup. Trop ? Il est vrai que les premiers groupes ont joué devant plus de photographes que de public et que Arch Enemy a assuré sa prestation devant une salle qui s’était déjà vidée. Ils ont quand même commencé leur prestation dimanche soir à 23h45 !

Dernier point avant de renter dans le vif des prestations de chaque groupe, remarquons en toute objectivité que le public a été très calme le premier jour à part pour les têtes d’affiche, très violent sur la journée hardcore mais sans réelle émulsion globale et qu’il a fallu attendre la journée metal pour voir un public réveillé, réceptif et qui bougeait !

Des doutes ? Lisez donc ce qui suit.



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3