ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video   

Headcharger fait monter la sève, même dans les vieilles souches


Vous sentez que votre cœur bat à seulement huit pulsations minutes ? Pour un être humain, c’est très mauvais signe ; vous êtes sans doute sur le point de mourir, au moins d’ennui, et il vous faudrait sûrement un bon électrochoc. Autre méthode : vous pourriez vous inoculer la Maladie du Ralenti, ou Slow Motion Disease, le nouvel album de Headcharger (sorti chez XIII Bis Records le 30 janvier dernier), à s’injecter directement dans les oreilles. Premiers signes que la chose agit bien : mouvements de la tête et des pieds de haut en bas. Ça va vous faire circuler le sang.

Mais si vous sentez tout de même que votre métabolisme reste à un rythme approchant celui d’un épisode de Derrick, les Normands ont un autre traitement à vous proposer : une base électrique dont les effets se rapprochent de certaines pilules bleues qui font circuler la sève, même dans les branches molles, à s’injecter par voie oculaire.

Voulez-vous en savoir plus ?



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - Jour 3
    Slider
  • 1/3