ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Avatarium vole de ses propres ailes


Leif Edling est non seulement un fantastique compositeur au sens du riffing unique, mais c’est aussi un homme qui a le nez creux. Avatarium en est la preuve éclatante. Fondé en 2012 par le célèbre bassiste de Candlemass en compagnie du guitariste Marcus Jidell, dans l’idée de proposer une musique basée sur les contrastes clair-obscur, il n’a pourtant eu de cesse, au fil du temps, de réduire sa participation au projet. A raison, car The Fire I Long For, quatrième et nouvel album du combo, confirme ce que Hurricanes And Halos laissait entrevoir : Avatarium est un véritable vivier de talents qui attendait seulement qu’on lui laisse suffisamment d’espace pour exprimer tout son potentiel.

A cet égard, The Fire I Long For, quatrième et nouvel album du combo, est un tournant, celui d’un Avatarium plus que jamais respectueux de son héritage, mais aussi qui s’affirme en tant que groupe et s’émancipe encore un peu plus de Leif Edling, avec la bénédiction de ce dernier.

Dans l’entretien qui suit, Marcus Jidell nous raconte ce tournant mais aussi le recentrage du groupe sur ses caractéristiques originelles et sa filiation avec le doom. L’occasion d’entrer dans la philosophie du guitariste-producteur en matière de son et de riffing, et de parler de la place de la musique dans sa vie et sa spiritualité.

Lire l’interview…



Interview   

Skyblood : le monde de Mats Levén


Skyblood, derrière ce nom énigmatique se cache en réalité le projet solo d’un des chanteurs de metal les plus doués et en vogue depuis trente ans : Mats Levén. Après avoir participé à quantité de groupes et projets, dont Yngwie Malmsteen, Therion et Candlemass, sans compter les innombrables collaborations ponctuelles, finalement on est surpris de constater que Mats Levén n’avait jusqu’à présent jamais sorti d’album solo.

Mais Skyblood est un peu plus qu’un album solo. C’est surtout un alter ego et son univers qu’on découvre sur la pochette de ce premier opus. Une manière pour Mats Levén, ironiquement, d’échapper à lui-même et aux cases dans lesquelles les gens ont pu l’enfermer. Car Skyblood, c’est aussi un chanteur qui prend sa liberté, qui suit son intuition sans trop réfléchir, faisant pour la première fois les choses véritablement à sa façon, avec toute la diversité de ses influences.

C’est ce que nous explique Mats Levén dans l’entretien qui suit, revenant également sur son départ il y a un an de Candlemass, alors qu’il avait fini ses enregistrements de chant pour l’album qui deviendra The Door To Doom.

Lire l’interview…



Galerie Photos   

Altar @ Hellfest, Clisson, France – 22/06/2019




Interview   

Jonas Åkerlund : aux origines du chaos


La trajectoire de Jonas Åkerlund ne ressemble à aucune autre : batteur de Bathory dans les années 80, il abandonne vite son instrument pour se consacrer à la réalisation de clips musicaux. Travaillant d’abord pour des musiciens suédois, il collabore rapidement avec des musiciens internationaux, et réalise de nombreuses vidéos désormais mythiques, du fameux clip de « Ray Of Light » de Madonna à l’inénarrable « Pussy » de Rammstein en passant par « Telephone » de Beyoncé et Lady Gaga, « Fuel For Hatred » de Satyricon ou « Canned Heat » de Jamiroquai. Depuis Spun en 2002, le réalisateur s’est attaqué aux longs métrages : mentionnons Polar, réalisé pour Netflix il y a peu, et surtout Lords Of Chaos, que l’on peut voir en ce moment en salles à Paris et partout en VOD. Si ce titre vous semble familier, c’est bien normal : il s’agit de celui du célèbre livre de Michael Moynihan et Didrik Søderlind, Vulgate qui retrace l’histoire houleuse de la scène black metal norvégienne du début des années 90, entre meurtres, suicide et églises en flamme. À rebours du livre qui se plaît à retrouver en Varg, Dead et consorts un feu sacré quasi mythologique, Åkerlund les décrit plus prosaïquement comme une bande d’adolescents aux prises avec des événements qui les dépassent très vite.

C’est à l’occasion de la sortie de ce film que nous avons pu échanger avec lui sur ce projet qui, comme il nous l’explique, lui tenait particulièrement à cœur, de ses prémices de longue haleine au travail sur la musique, et de sa vision de la scène norvégienne à un certain clip de Metallica. Impossible de ne pas en profiter pour évoquer sa carrière de réalisateur de clips : de Candlemass à Madonna, il n’y a pas à dire, le Suédois a fait du chemin…

Lire l’interview…



CR De Festival   

Hellfest 2019 : fil rouge de la journée du samedi 22 juin


2019 ne déroge pas à la règle : une fois de plus, le staff de Radio Metal débarque en grande pompe au Hellfest Open Air armé de ses rangers, sa crème solaire et une bonne dose d’endurance pour vous faire vivre en direct ce rendez-vous incontournable pour tous les fans de metal de France et d’ailleurs. Black, death, thrash, hardcore, hard, prog, doom, sludge, folk, fusion… La recette du festival est comme à son habitude des plus variées et ajustée aux goûts de toutes et tous. De Kiss à Carcass en passant par Tool ou encore Gojira, notre équipe va tout faire pour vous retranscrire au mieux les faits marquants de ces dizaines de concerts et l’ambiance qui règne à Clisson Rock City.

Comme nous avons pu le faire ces dernières années, vous allez pouvoir suivre le festival en direct via ce fil rouge qui sera fréquemment mis à jour depuis l’ouverture des hostilités vers 10h30 jusqu’à la fin des derniers concerts vers 2h du matin. Si les dieux de la 4G s’avèrent cléments et nous laissent faire notre travail, vous trouverez la majorité des informations sur le site donc, mais vous pourrez également suivre les festivités sur notre galerie Instagram, notre compte Twitter et notre page Facebook. N’hésitez d’ailleurs pas à recharger fréquemment nos différentes plateformes afin de ne rien louper ! Enfin, sachez que ce fil rouge sera enrichi dès notre retour afin de corriger les éventuelles imprécisions et rajouter quelques détails plus ou moins croustillants.

Vous trouverez ici le compte-rendu de la journée de vendredi, et celui du Knotfest de jeudi. Bonne lecture !

Lire la suite…



Interview   

Saint Vitus boucle la boucle


Quarante ans de doom : voilà comment résumer en quelques mots la carrière de Dave Chandler. Tête pensante des pionniers de Saint Vitus, l’Américain aux riffs écrasants et aux solos électriques a contribué à forger plus qu’un son : un genre à part entière. Et c’est aux sources de ce genre que le quatuor revient avec le bien nommé Saint Vitus (!), son neuvième album : plus encore que l’allusion plus qu’évidente au titre de son premier opus (intitulé… Saint Vitus), c’est le retour de Scott Reagers au chant qui semble boucler la boucle. Modèle de spleen, de poisse et de persévérance, le groupe qui, entre le départ obligé de son leader Wino et la maladie de Mark Adams, en a toujours gros sur la patate, continue à tracer sa route envers et contre tout.

Et c’est de spleen, de poisse et de persévérance justement qu’on a discuté avec Dave Chandler : il revient pour l’occasion sur les derniers remous auxquels a dû faire face le groupe et, plus généralement, sur ces quarante ans de doom.

Lire l’interview…



Live Report   

Ghost : la tournée qui tue !


Après un Olympia plein comme un œuf en 2017, c’est dans un Zénith tout aussi rempli que nous retrouvons les Suédois de Ghost pour une tournée mondiale amorcée courant 2018, les ayant vus se balader un peu partout pour promouvoir comme il se doit Prequelle sorti au printemps dernier. Du côté de Lyon, la Halle Tony Garnier accueillait près de 5 000 personnes quelques jours plus tôt pour la toute première date de la tournée. A Paris, le concert, annoncé sold-out depuis plusieurs semaines, semble attendu comme le Messie par la horde de fans prenant d’assaut le moindre centimètre carré de fosse et le moindre siège en gradin.

Malgré les prix plus que prohibitifs (70€ pour un sweat zippé !), la queue ne désemplit pas au stand de merchandising, le groupe proposant des tee-shirts spéciaux pour certaines dates dont la date parisienne, comme il l’avait fait pour le concert de Londres en septembre dernier.

Lire la suite…



Interview   

Candlemass : ambassadeur du doom


Comme quoi, tout peut arriver. Cela faisait 32 ans que Johan Längqvist n’avait pas chanté sur un album de Candlemass. A vrai dire, quand il posa sa voix en 1986 sur Epicus Doomicus Metallicus, premier album des Suédois, il ne faisait même pas partie du groupe et n’avait aucune envie de les rejoindre : il n’était là que pour donner un coup de main à des amis dans la panade. On ne peut le blâmer, car si on se replace dans le contexte de l’époque, personne ne croyait en cette musique étrange, ridiculement lourde. Alors qui aurait pu prédire que l’album finirait par devenir un tel classique du metal ?

Depuis, les décennies ont filé, tout comme les talentueux chanteurs dans les rangs du groupe, du moine Messiah Marcolin à Mats Levén en passant par Robert Lowe. Mais voilà Candlemass de retour à son point de départ. Et c’est dans un mélange d’incrédulité et de joie fébrile que les doomsters ont accueilli la nouvelle, il y a à peine six mois, du retour de Johan Längqvist dans le groupe qui a donné son nom à leur style musical favori, avec un tout nouvel album à la clé (alors que Pslams For The Dead avait été promu comme étant le dernier, mais le groupe s’en est depuis expliqué).

The Door To Doom est donc d’ores et déjà l’événement doom de l’année. Ajoutons à cela une tournée en première partie de Ghost pour évangéliser les foules et on obtient certainement ce qui sera l’année de Candlemass. Et c’est justement à l’occasion de la toute première date de cette tournée, et à quelques heures du concert, que nous avons rencontré le guitariste Mappe Björkman et le chanteur Johan Längqvist. C’est confortablement installés à l’arrière du tour bus, dans une ambiance détendue après qu’on nous eut aimablement offert une Chimay à déguster, qu’on a taillé une bavette.

Au programme : le retour de Längqvist, le nouvel album et le doom, évidemment, mais aussi la collaboration inespérée avec Tony Iommi, le riff master en personne, ou les liens unissant Candlemass à Tobias Forge, qui leur a tout de même offert l’opportunité de jouer devant Metallica et toute la famille royale suédoise lors du Polar Music Prize

Lire l’interview…



Galerie Photos   

Candlemass @ Halle Tony Garnier, Lyon, France – 03/02/2019




News Express   

CANDLEMASS : le nouvel album The Door To Doom en écoute intégrale


CANDLEMASS sortira son douzième album, intitulé The Door To Doom, le 22 février via Napalm Records. En savoir plus…



  • Arrow
    Arrow
    Rival Sons + MNNQNS @ Cenon
    Slider
  • 1/3