ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

7 Weeks remonte (encore) la pente


Résilience, persévérance, détermination, acceptation… Voilà autant de qualificatifs pouvant décrire la carrière de 7 Weeks qui, après les galères de label et de line-up, sans cesse remonte la pente, s’inspirant de sa propre condition pour façonner son art et parvenir plus fort au sommet. Pas étonnant qu’avec son nouvel album, le groupe se soit retrouvé dans le mythe grec de Sisyphe, dont le châtiment consistait à rouler une pierre au sommet d’une montage, d’où elle finit toujours par retomber, et l’interprétation d’Albert Camus qui s’en sert pour introduire sa philosophie de l’absurde.

Sisyphus est l’album d’un 7 Weeks nouveau. Nouveau line-up. Nouveau label. Nouvelle approche de la composition. Nouvel enthousiasme. Nouvelle sagesse. Ce qui n’est pas nouveau, en revanche, c’est cette patte et ce savoir-faire rock. Un rock intelligent, mais pas intello ; brut, mais pas grossier. Nous avons longuement échangé avec les deux cerveaux de 7 Weeks, le chanteur-bassiste Julien Bernard et le batteur Jérémy Cantin-Gaucher, afin qu’ils nous parlent de l’album Sisyphus et de la période de doutes qui l’a précédé. Et il aura suffi d’un morceau, « Idols », pour partir sur une longue discussion sur la mort des icônes et les difficultés pour faire émerger une relève.

Lire l’interview…



Interview   

7 Weeks : hybride à deux têtes


7 Weeks 2016

7 Weeks ne s’est jamais astreint à faire avancer sa carrière en ligne droite et s’est autorisé des détours. Les parenthèses musicales peuvent très bien rester ce qu’elles sont à l’origine, soit des expériences éphémères. Mais il arrive que certaines influent sur la trame majeure d’une discographie, telle une quête secondaire de jeu vidéo vous ramenant sans que vous vous y attendiez à l’histoire principale. Pour 7 Weeks, ces dernières années il y a eu le récent EP acoustique Bends et il y avait surtout eu en 2012 leur plus inattendu travail sur un ciné concert pour le film Dead Of Night, dont nous vous avions beaucoup parlé dans ces colonnes, qui les avait amenés vers des terrains musicaux inclassables qu’ils n’auraient probablement pas foulés naturellement, du moins pas aussi vite dans leur carrière ni aussi abruptement.

Pour la sortie de leur nouvel album, nous avons voulu entendre de quelle manière ces parenthèses ont pu altérer leur récit et comment le fait de travailler, parfois sous la contrainte, sur des influences inattendues a pu stimuler la créativité d’un groupe si spontané. Et au-delà du contexte purement musical de l’album, nous avons voulu analyser avec le chanteur Julien Bernard son contexte humain. En effet, les difficultés de stabilité de line-up ont fait de 7 Weeks un duo, entouré (pour l’instant) de musiciens de tournée, avec ce que cela implique notamment en termes d’écriture.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Dream Theater @ Lyon
    Slider
  • 1/3