ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Ein Volk, Ein NSK, Ein Captain


Il y a un an, le Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus faisait sa fête à Saint Valentin et soumettait Cupidon aux joies du bukkake radiophonique. En 2011, le Captainspaulding.com repeint ses colonnes en rose pour le mois de l’Amour mais aujourd’hui, nous laisserons de côté le chapitre des lubricités.

Malgré les soucis que nous avons eu, à Radio Metal, en hébergeant cette foire atroce pendant quelques mois, avec les RG, Familles de France et la mafia roumaine, nous restons encore redevables envers la smala des Ziska pour tout leur barouf et leurs acrobaties malsaines. C’est pour cette raison que nous relayons ici les très riches interviews menées par Dana Ziska de Bertrand Thibert et d’Alexei Monroe, deux des représentants de la nation virtuelle NSK (initiales de Neue Slowenische Kunst) venus à Lyon pour la première rencontre des citoyens de cet État conceptuel en la capitale des Gaules.

Pour les néophytes, le NSK représente un mouvement culturel apportant une réflexion politique et artistique et dont l’un des plus « célèbres » représentants est le groupe de musique industrielle Laibach. Usant des codes des grands régimes totalitaires du Vingtième siècle, ce mouvement attire souvent la polémique et la bile des ignorants. Ne demeurez pas dans cette innocence ignare et profitez des lumières apportées par ces deux entretiens.



Radio Metal   

Un seul remède : le Captain Spaulding



Chers amis, ouvrez vos esgourdes, prêtez-moi vos boîtes à miel et laissez-moi vous baragouiner une histoire qui s’est déroulée dans la casbah Radio Metal, une expérience radiophonique comme vous n’en entendrez sans doute jamais plus. C’était il y a un an, une famille étrange autant que bizarre, un salmigondis de forains congénitaux aussi tordus dedans que dehors larguait les amarres, armes, bagages et roulottes sur notre antenne, c’était le Captain Spaulding Bizarre Freaky Circus.

Il y a exactement un an de ça, ils avaient déjà commis leurs deux premiers crimes contre le bon goût, le bon sens, la bien-pensance mais aussi contre les ouïes encrassées et les céleris rémoulades sclérosés qui servent de cervelle à certains (et pas qu’un peu). Bref, une belle chirurgie cérébrale sans anesthésie tout en étronnant avec moult rigolade sur le serment des hypocrites.

Ils étaient le Captain Spaulding, la Bacchante, le Cracheur de Feu, la Femme Tronc, le Fossoyeur, le Nécromancien, la Pin-Up Estropiée, les Siamois Funèbres, le Voyeur, etc. et ils ont envahis vos samedis soir par neuf fois avant de disparaître dans un déluge de tripailles, de sang et d’une touche de sirop de corps d’homme (oui, trois hectolitres, ça fait une touche). Mais leurs voix résonnent encore quelque part et leur esprit y est toujours vif.

Un petit exercice de transsubstantiation selon Saint Wachowski plus tard et voilà la foire aux monstres sur le Captainspaulding.com. Et en remerciement du tohu-bohu et du fatras laissé après l’exécution de la fatwa contre la famille Ziska, Radio Metal met dans la lumière la dernière offense aux « onnis-soient-qui-mal-y-pensent », un rapport que ne fera pas l’OMS sur une maladie partagée qui fait du bien : la pattonite aigüe.



Radio Metal   

Un dernier coup de vogue avec le Captain Spaulding ?


Ce samedi 11 septembre sera mis en marche un nouvel attentat radiophonique : la dernière du Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus.

À 20h, notre cher clown patriarche balancera une bonne dose de terrorisme sonore sur ces twin towers que sont nos écoutilles. Le fanatisme en guise de cutter, un phallus ailé défonçant tout ce qu’il touche, et un gros réservoir de folie combustible pour polluer l’atmosphère. Cette mission dépasse l’entendement (même celui des frères Bogdanov). Elle remet en question tous nos fondements (même celui de Sasha Grey). Et elle n’épargne même pas les Captain fried chicken.

Plus de 70 petites catins virginales l’attendent au pays du rire…

NB : Le Captain vous réserve une surprise pour début octobre.



Radio Metal   

Dernier coup de vogue pour le captain


Toutes les gones du Captain Spaulding ont craché leur embouchure, c’est le dégel. Plus qu’un Ziska, et le der des der, c’est le pater… le problo, c’est que notre canaille farineuse n’a pas donné signe de vie depuis quatre longues suantes. À croire qu’lui aussi i’ guinche avec la camarde…

Aux dernières nouvelles, le paternel de la smala génocidée a bondi dans un terrier… hum, on le connaissait léger chabraque mais là c’est Guinness ! En fait, ceux qui ont écouté la dernière émission savent qu’il part retrouver le poète opiomane dans le triangle des Bermudes… En gros, beau retour aux sources puisque la première émission était un hommage à celui qu’on surnomme « l’albatros », alias l’ainé des rejet(on)s du Captain Spaulding.

Pour l’instant, je dois avouer n’avoir aucun retour de la part de Tito, ce qui signifie que la diffusion d’un quelconque neuvième et dernier show reste incertain…je n’ai, à vrai dire, que la bonne parole du daron farineux : « neuf coups de vogue dans ta clique, histoire de faire cracher le bizarrophone, et après on se taille ! », voilà ce qu’il m’avait promis…

En tout cas, si je reçois quoi que ce soit, le show sera lancé le samedi 17 juillet à 20h, et je crois (ou crains) que la chose s’annonce franchement barrée… quand on est dans le triangle, on peut s’attendre à tout, donc un show pour baffles endurcies et fans de : The Holy Mountain, Inland Empire, Enter The Void, Solaris, Freaks, Estradasphere, Univers Zero, Fantomas, SPK, Astra, Khanate, Zoviet France, Secret Chiefs 3, John Zorn, Antonin Artaud, Nerval, Pythagore, Lautréamont, Paracelse, Nietzsche, Papus…

EDIT : La dernière du Captain est reportée à la semaine prochaine, samedi 24 juillet. Toutes nos excuses.



Radio Metal   

LE CLOWN A LE FEU OCCULTE!


Les Ziska n’ont jamais été aussi déveinards. Côté tunasse, ça roulotte plutôt vegra. Par contre, niveau santoche, alors là tout débagoule chez Malva. Oh mordieu qu’oui: à en pisser des lames de rasoirs en zigzag. Ils ont de l’oseille, mais pas de bol! Pas guenillarde la famille du Captain Spaulding, mais définitivement maudite: deux nouveaux macab’ dans la smala. Qui qu’c’est les tout pâles ?

Bah d’abord le fossoyeur, i’ tortore les fleurs du mal par la racine. Le patriarche farineux l’a lui même dépoté, et ça doit pas être cannant pour un daron d’déterrer son propre gone… D’où crise de nerf du pater : et les goules ont morflé. Plus de goules non plus. D’toute façon: qui d’autre pouvait être dans le coup ?

L’autre refroidi, c’est le nécromancien. Mort comme un cave en plein désert. Bah ouais i’ croyait avoir chopé la rongeuse, être bon pour une virée à Saint Lago (enfin, lui, il a décanillé à Palmyre, commac, va comprendre), et du coup, il a voulu mater ses entrailles. Découpeur et découpé en même temps. Et que pouic, peau de zob, que couic: pas de tumeur, pas de crabe, rien… et le nécro a du coup claqué comme un duconnosof’…

Quatre refroidis chez les Ziska, et ce en un peu plus d’une paire de marcotin… dur! Et le patriarche farineux n’est plus l’seul à croire en la malédiction du lapin blanc. Du coup, notre chère famille de (con)sanguins psychotiques ont filé chez les Tarahumaras, comme l’avait conseillé le nécro’ avant de saluer Mère-La-Camarde.

Des tarés en cavale qui se retrouvent chez les cracks de la course de fond: ironique, non ? À vrai dire, ce qui intéresse la smala, c’est les rites visionnaires des Indiens. Et pis, c’est surtout là-bas qu’ils pourront retrouver le professeur Amadou Hitler (pourquoi c’est lui qui changerait de nom ?), alias 18, dit Ibaba, a.k.a le marabout evil et mentor spirituel de Banania SS.

Séances vaudous, rites visionnaires et invocation des morts, voilà ce qui les attend ! Show occulte et culte des esprits, c’est ce qui vous attend !

A écouter ce samedi 12 juin 2010 à 20h.
Vous pouvez réécouter les précédentes émissions ici.

Pour l’ordre des performances c’est ici.



Interview   

Pastors Of Muppets : interview « cadors de la soufflerie »


La spéciale Zappa / Zorn / Zeuhl du Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus aura été l’occaz’ d’interviewer les Pastors Of Muppets. Quel rapport entre ces cuivrassiers, qui ont marqué le Hellfest par deux fois (bientôt trois), et Frank Zappa, John Zorn ou encore le style magmatique de Christian Vander ? Peu, si ce n’est qu’un des Pastors Of Muppets officie également chez les Polissons Jouent Zappa, un sextet bordelais fan de l’homme-Wazoo, et jazzant dans un répertoire 100% zappophones.

Le lien est-il trop mince ? Autre prétexte, comme les trois Z précédemment cités, nos chers Pastors Of Muppets ont une formation musicale des plus éclectique (pour ceux qui ont dans le blair ce mot quelque peu intello, on peut taper dans le verbiage partouzard et volontiers parler d’artistes « polyvalents »).

Mais la raison principale est qu’on a là une fanfare métal bloggée ici et là, youtubée à tout va, hyperbolée dans tous nos blah-blah et, malgré tout, boudée côté interview. Peu de webcanards les ont en effet passés à la cuisinette. Ni l’autoproclamé webzine N°1 en France, ni le pavillon qui chronique tout sans tabou, et pas même French-Metal (RIP Julie)… alors le Captain Spaulding et sa cohorte de camphriers consanguins ont décidé d’arranger ça, et votre vibrant serviteur a taillé le bout de gras avec Yannick, alias Axl.

Kazahar, Mulk et maintenant les Pastors Of Muppets : que de groupes particuliers sont passés dans Violenza Dometica, la roulotte du Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus où l’on déculotte la gamberge de nos artistes les plus dézingués. Voici donc, comme glavioterait le Captain Spaulding, une interview des « cadors de la soufflerie »! Et les Pastors Of Muppets vont se faire un plaisir de vous montrer que le cuivre est un metal qui a ô combien son charme.

Interview :



Radio Metal   

Au cirque avec : Zappa, Zorn, Zeuhl et Pastors Of Muppets


En ce moment, tout va chez malva pour la famille Ziska ! Baby a claqué le mois der’, et pour le marcotin de Mai, c’est Paul, le Contorsionniste Autosexuel, qui salue les protégés de mère la Camarde. Décidément, ça tombe comme à Gravelote chez nos marteaux consanguins !

On raconte que Paul se serait fait dévisser en plein live de Kamera Obscura. Le Captain Spaulding débagoule même que Méténier est dans le coup, si c’est pas un lapin blanc ou une malédiction esotérico-chelou ! Faut dire, le Patriarche Farineux commence à onduler sévère de la toiture. On comprend : voir sa smala se faire éparpiller façon puzzle, ça doit pas être fastoche à encaisser…

Bref! La misère ! Et d’ailleurs côté tunasse, la famille est à sec: Papa Ziska a tout flambé en emmenant ses bouts de Zan sur les vieilles terres de Yasgur. Du coup, faut plus déconner : faut tapiner ! faut putasser ! Vous avez compris : nos boumians congénitaux n’y vont pas de main morte ce mois-ci! Voici l’effet Z : H(allucin)ommage à Zappa, à Zorn et à la Zeuhl, et le tout par la smala Ziska! Sans oublier l’interview des Pastors Of Muppets !

Zappa dans Torture Garden, et la Bacchante a l’abricot tellement en folie que le Vietnam a pensé à elle pour irriguer ses rizières. De la zeulh dans Director’s Cut, et le volcanique Voyeur a craché la fumée à en bloquer tous les aérotaxis durant trois suantes. Zorn dans Into The Void, et le Nécromancien est enfin prêt pour la grande vérité : sacrifice aux mille coupures pour une plongée dans ses propres entrailles.

Ci-après l’ordre des performances…



Interview   

Mulk : passe le mur du son !


Pour Pâques, le Captain Spaulding et sa famille de boumians consanguins ont installé leur vogue à Lourdes pour un Freak Show, comme d’hab’, un brin brindezingue. Arthur le fossoyeur a tiré sa révérence à Herman Melville, son Moby Dick ayant influencé l’abyssal doom d’Ahab, le Leviathan des sous-estimés Mastodon, et bien sûr le bon vieux solo de batterie de Led Zeppelin. Donna la bacchante s’est penchée, (trop pour la décence commune) sur le white metal, un white paradoxalement ô combien obscur… et Raphie, la femme-tronc que le Captain Spaulding surnomme « Ass To Mouth », a interviewé le one-man-band-over-the-top Mulk.

Mulk, c’est d’abord des samples piochés dans une solide culture de cinochier, avec des références à Enfermés Dehors de Dupontel voire à la Cité De La Peur, un film de Les Nuls.

Mulk, c’est ensuite une attitude anti-true: chers experts ès BPM, vous voulez de la vitesse? Mulk se fait plaisir en montant à 550 bpm, de quoi ridiculiser, comme l’avait fait jadis Atari Teenage Riot, toute course à la vitesse.
Le mariage chimique entre électro et brutal death qu’opère Mulk, voilà qui sue l’iconoclasme par tous les pores. Finalement, c’est aussi bon d’avoir quelqu’un qui ne fait pas nécessairement dans la repompe stoner, glam ou thrash sous le simple prétexte de faire du « revival »…

De trois, le meilleur pour la fin, Mulk, c’est l’artificiel qui frappe à la porte du metal. « Artificiel », certains le prendraient dans un sens péjoratif… les amateurs d’électro et d’indus savent que c’est loin d’être le cas, bien au contraire. Jadis certains novateurs avait illustré combien l’évolution musicale devait passer par la fusion des styles. De nos jours, d’autres formations révèlent la même chose par l’usage des technologies. Et Mulk en est un beau prototype.



Radio Metal   

En Direct De Lourdes


Exit Fleury Merogis! Le Captain Spaulding et son Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus ont enfin défouraillé. Bien sûr, la smala l’a faite à la cosaque: une échauffourée du tonnerre de Brest à l’intérieur, butant à vue bleus et matons. Par contre, toute l’équipe avait beau faire M. Propre dans toute la centrouse, ça virait pas le plus gros des pépins: dégager de la ratière. Vous l’aviez compris lors de la spéciale.

Là y’avait un os. Que faire ? Kidnapper la star N°1 du journal de 20h ? Suffit pas. Ligoter le directeur texan de Fleury Merogis avec ses propres intestins ? Toujours la mouise. En fait c’est Baby, de retour de Mexico, qui a retroussé ses manches pour l’occaz’: un attentat kamikaze devant la lourde de Fleury-Merogis, brisant du même coup son hymen et la gourrance (enfin pour l’hymen, le captain spaulding signale d’un air gêné que c’était déjà fait…).

Baby est donc gravée dans le marbre du bizarre, et la famille a franchement le cafard. La seul exigence de Baby était de fouler le sol de Lourdes, sa visite de la Basilique Notre-Dame de Guadalupe de Mexico ne l’ayant apparemment pas laissée indemne. Question d’honneur donc, ce mois-ci, c’est une spéciale Bible en direct de Lourdes !

Soyez donc là, ce samedi 3 avril à 20h.

Voici l’ordre des performances dans le Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus : Part 1

Intro du Captain Spaulding
Grand Guignol: Hommage à la Pin-Up Estropiée et quelques bouffonneries.
Torture Garden: La Bacchante aguiche les pieux du white metal.
Funeralopolis: Le Fossoyeur file en solo à New York pour inhumer Herman Melville.
Carnage Céphalique: Le Cracheur De Feu en apôtre du libéralisme.

Part 2

Into The Void: Le Nécromancien en lévitation de Sodom à Jérusalem.
Dead: Les siamois funèbres jacassent sur qui s’est fait sauter le caisson.
Director’s Cut: Le Voyeur inspecte les croyances sur bobine.
Violenza Domestica: Interview du one-man-band-over-the-top MULK.
Outro du Captain Spaulding



Radio Metal   

Mars Attacks!


No more trailers or quick gateways for the gypsies and low lifes from Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus ! Yep, you’ve guessed it, for the special Ass To Mouth, show, our dear family of deformed and mentally ill have been severely captured.

As a result, the show on Saturday 6th of March will be aired from Fleury-Mérogis! Needless to say, the motley crue are furious and so this month’s show will be appropriately dedicated to the planet MARS! The event will be feisty as hell and enough to make your blood, sweat and tears boil for over three hours.

So be there this Saturday 6th of March at 8pm sharp for some good old fury and ball breaking straight from the chambers!

Here is the order of performances during Captain Spaulding’s Bizarre Freaky Circus: Part 1

Intro by Captain Spaulding
Cephalic carnage: The Fire Eater, alone against all
Director’s Cut: The Voyeur amidst the dogs of war and reels
Violenza Domestica: Interview of the beautiful Whourkr and Kamera Obscura
Carnal Forge: The hydrocephal Herr Doktor and his thing in the experimental department

Part 2

Into The Void: The Necromancer brooding his magmatic hatred
Grand Guignol: The Crippled Pin-Up and her burlesque parodies
Funeralopolis: The Gravedigger hysterical in his H.G Wells and Gustave Le Rouge grave
Torture Garden: The Cacchante presents some sound teratology from her sex prison
Outro by Captain Spaulding



  • Arrow
    Arrow
    Tool + Brass Against @ Paris
    Slider
  • 1/3