ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Aaron Lewis (STAIND) fera une apparition sur un album dédié aux poèmes de Johnny Cash


Aaron Lewis, le frontman du groupe STAIND, a révélé qu’il allait faire une apparition sur un nouvel album où figureront des poèmes de Johnny Cash mis en musique. Voir les détails…



News Express   

« The Man in Black – Hommage à Johnny Cash » (avec Shawn Barker) en tournée française


« The Man in Black – Hommage à Johnny Cash » rend hommage au génie musical de Johnny Cash en présentant l’ensemble de son oeuvre. Johnny Cash y est représenté à son apogée par Shawn Barker qui est actuellement en tournée française. Voir les dates concernées.



Song For The Deaf   

Le jazz adoucit la douleur de Nine Inch Nails


« Tandis que se fait attendre les temps des cerises – celui de la chanson (selon vos opinions politiques), ou celui des bons bigarreaux écarlates (si vous n’êtes pas allergiques) – le temps des reprises est bien installé. Deux semaines après l’éclosion de la beauté cachée dans les chansons de Cannibal Corpse, le cerisier asiatique fleurit à son tour. »

Voilà ce que pourrait bien siffloter un Animal désirant se plonger, à nouveau, en hibernation pour les mois à venir. Du doom à fond dans les oreilles, car le doom, c’est bien pour hiberner. Pendant ce temps là, d’autres, en effet, observent l’arbre des reprises fleurir. Le printemps est là, quelque part sur l’une de ses branches. Il faut, pour le trouver, creuser dans sa mémoire. Loin en arrière, époque où, le printemps, on le tenait entre nos mains. Mais, peut-être, l’avons-nous oublié après l’avoir égaré ? Peut-être l’avons-nous retrouvé !

Le « Enter Sandman » d’une certaine Youn Sun Nah, jeune chanteuse coréenne de jazz s’étant expatriée sur Paris, avait à une certaine époque, bercé de nombreux cœurs. Sa reprise des Mets avait dépoussiéré ce titre en y posant un léger voile de soie. Une voix sublime en guise de léger souffle afin de faire disparaître – ou presque – ce que l’on connaît de ce titre. La ré-interprétation était de taille et ne manquait pas de savoir-faire. Une méticulosité propre, finalement, aux jazzeux qui contrastent avec la face abrupte des chevelus (bonjour l’cliché !).

Lire la suite.



Blow Up Your Video   

Udo a-t-il jamais eu l’air aussi vieux ?


« I hurt myself today, to see if I still feel… » Voilà à quoi je pense en voyant le nouveau clip de U.D.O., le groupe d’Udo Dirkshneider, pour le titre « I Give As Good As I Get » issu de son nouvel album Rev-Raptor qui sort aujourd’hui : au clip pour la version de « Hurt » par Johnny Cash. Autant dire que j’ai l’impression d’y voir un homme à la fin de sa vie. Et pourtant, l’ancien frontman d’Accept a « seulement » 59 ans !

Ça ne se voyait pas trop sur la précédente vidéo du groupe pour le morceau « Leatherhead » où l’ambiance générale plutôt énergique masquait un peu ce fait mais, même si le vieux bulldog avait encore l’air d’avoir du jus et les crocs, ce n’était pas ça qui le faisait plus remuer. Et le voir maintenant dans le noir, avec cet éclairage axé seulement sur son visage ridé et ses cheveux blancs, une lumière au début tremblotante, comme s’il n’y avait pas assez d’électricité, nous imposant peu à peu l’image de l’expression de souffrance et de fatigue, voire de désolation d’Udo, et à la fin le voir s’enfoncer dans le noir comme s’il allait définitivement disparaître… Mais arrêtez ça, je vais finir par chialer !



Potin   

C’est sans doute plus simple de trouver une bonne reprise


Il y avait bien longtemps que nous ne nous étions amusé au jeu des listes sur Radio Metal (si on excepte nos tops et flops de 2010 ou notre liste au Père Noël). Il y a une paire de mois, nous avions laborieusement arpenté la Toile pour accoucher dans la douleur d’un Worst Of des reprises qui pullulent sur les sites de vidéos en streaming comme l’acné sur la tronche du collégien découvrant les joies de la puberté.

C’est donc usés par le visionnage des pires hommages qu’on puisse rendre à un artiste que nous étions revenus avec seulement sept cas abominables. Le site Gibson.com, moins original, a préféré arpenter le versant plus brillant de la médaille. Trop facile. Il n’est pas si difficile de composer un Top 10 des meilleures reprises. Cela créera, au final, un peu de polémique mais au moins la recherche ne blessera pas aussi profondément votre amour pour les originaux que le travail que nous, nous avons fourni.

Mais comme chez Gibson, on ne travaille pas forcément comme des manches, ils ont doublé l’exercice avec la condition que les dix reprises en questions surpassent l’original. Et sans forcément remettre leurs choix en question, cela mérite quand même souvent discussion.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Rival Sons + MNNQNS @ Cenon
    Slider
  • 1/3