ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

DEVIN TOWNSEND AT THE EAST OF INFINITY


Here’s an interview we couldn’t wait to share with you! We love Devin Townsend first of all for his genius music but also because of his unique, sometimes (a little) crazy and unusual personality. His personality is a breath of fresh air in a conformed and coded industry. What we really love is that this interview represents everything that we love in what we do: a man who is able to talk about himself without any restraint and who is open to self mockery. He is a man who tends to question himself and yet would rather he didn’t have to. He is an incredible human being. In fact he is so human that next to him other men come across as monsters. It is often believed that genius intelligence emanates from supermen, however, it could also be said that the genius in a man comes from his total acceptance of his own nature, through his beauty and through his ugliness. After all, that makes sense; you need to be profoundly human in order to reveal human emotions.

Anyway, here is an interview which can be read again and again in which we learn a lot about Devin Townsend, the man as well as the artist, and you might even learn a little about yourselves. Although he is excited and never stops speaking until he loses the thread of his story, he never loses any coherence in his words. We get the sense that these last few years have been quite intensely creative. The tetralogy genesis of Devin Townsend Project – Ki, Addicted, Deconstruction and Ghost – appears to have been almost like a traumatic experience. Yet a positive trauma because it enabled him to level with himself, in order to understand what is important about himself and about his way of dealing with life.

Enjoy.

Click here to read the interview…



Interview   

Devin Townsend à l’ouest de l’infini


Voilà une interview que nous étions impatients de faire partager ! Déjà parce que nous adorons Devin Townsend, pour sa musique qui tient du génie mais aussi sa personnalité à part, parfois (un peu) folle et décalée. Une personnalité qui fait un bien fou dans un monde de plus en plus conforme et codifié. Mais aussi parce que cette interview représente tout ce que l’on adore dans cet exercice : un homme qui se dévoile sans retenue et non sans auto-dérision. Un homme qui se pose des questions mais qui, à la fois, aimerait ne pas trop s’en poser. Un homme incroyablement humain. Tellement humain qu’il fait passer tous les autres hommes pour des monstres. On croit souvent que le génie émane de surhommes. Mais peut-être qu’au contraire le génie vient de celui qui s’accepte totalement dans sa nature d’homme, autant pour sa beauté que pour sa laideur. Après tout, cela tombe sous le sens : il faut être soi-même profondément humain pour pouvoir révéler les émotions humaines.

Bref, voici un entretien à lire et relire dans lequel on en apprend énormément sur Devin Townsend, l’artiste et l’homme, et peut-être qu’indirectement en apprendrez-vous également sur vous-même. Un Devin qui bouillonne et ne s’arrête plus de parler, jusqu’à même perdre le fil, mais sans jamais perdre la cohérence de sa réflexion. On sent que, pour lui, ces dernières années ont été fortes d’un point de vue créatif. L’impression que donne la genèse de la tétralogie du Devin Townsend Project – composé de Ki, Addicted, Deconstruction et Ghost – est presque celle d’un traumatisme. Mais un bon traumatisme, celui qui te permet de passer un palier en tant qu’individu, celui qui te fait comprendre des choses essentielles sur toi-même et sur ta manière d’aborder la vie.

Bonne lecture…



Vide(o)rdure   

Cheeeeeeeeeseburger !!!!!!!!


Nous vous parlions il y a deux semaines de la diffusion par Century Media Records d’un EP live de Devin Townsend en téléchargement libre et gratuit prévue la semaine dernière. Eh bien, il n’est toujours pas apparu ! Le guitariste est bien évidemment harcelé sur sa page Facebook par des fans affamés qui bavent de découvrir ce cadeau de choix et Devin les rassure régulièrement : il va arriver ; il a vu à quoi ressemblera la page web dédiée à cette diffusion mais n’a aucune certitude sur la date.

Néanmoins, comme le Canadien est un bon gars, il nous offre encore quelques compensations. Hier, il a mis en ligne la vidéo que vous pouvez voir ci-dessous. Celle-ci nous montre les séances d’enregistrement des parties orchestrales pour son double projet Ghost et Deconstruction. Pour rappel, ce dernier devrait nous rappeler les magnifiques et loufoques aventures de Ziltoid en quête du café suprême puisqu’il est dédié à un cheeseburger ! Vous pouvez d’ailleurs trouver à partir d’une minute et dix secondes l’enregistrement des choeurs pour le titre « Cheeseburger » dont je ne peux m’empêcher de vous retranscrire ici les paroles : « Whole beef patties, pickles, onions, on a sesame seeds bun ». Ce qui donne en français : « Steak pur bœuf, cornichons, oignons, sur un pain aux graines de sésame ». Pour faire chanter ça à une chorale, Hevy Devy est sans nul doute un créateur de rêve.



Nouvelles Du Front   

Le plus fromager (avec un steack et deux morceaux de pains) !


On nous en apprend des choses sur les prochains albums de tel ou tel groupe : qu’il sera le plus puissant, le plus brutal, le plus abouti, le plus symphonique, l’album de la maturité, un cadeau idéal pour la fête des mères ou pour le Noël de Mémé (essayez l’album de Noël de Scott Weiland pour ça), un parfait exemple de serre-livre ou de ramasse poussière, que vous adorerez ensuite revendre au sixième de son prix sur internet quand vous ne l’aurez écouté qu’une fois et que vous regretterez de n’avoir pas plutôt demandé du fric pour votre anniversaire.

Parmi les derniers en date, on a eu droit à un Twiggy Ramirez barbu (!), limite « sludge », qui nous apprenait que Marilyn Manson prépare un nouvel album et qu’il serait « le meilleur qu’ils aient jamais fait ». Ouah, vivement l’année prochaine !

Heureusement qu’on a Devin Townsend pour nous apporter du jamais-vu parce qu’en matière de « on nous l’avait jamais faite celle-là ! », Devin vient d’aller par-delà toutes les attentes de tout être humain. C’est sans doute vraiment lui Ziltoid après tout car c’est de l’annonce d’extraterrestre qu’il a offert au site Gunshyassassin.com et au monde : Devin prépare un nouvel album – Deconstruction – qui sera une symphonie… pour un cheeseburger !!! Et là, je me passerai de tout commentaire. Simplement : je veux déjà écouter cet album, plus que l’album le plus over-brutal-heavy-death-symphonique-de-la-maturité des Devil Rollmops que je vais plutôt filer à Mémé pour Noël.

A noter que Ghost – que Devin décrit comme étant « pas du tout sombre » – et Deconstruction – qui selon Devin « ne contient aucune lumière » – sortiront le même jour, aux alentours d’avril 2011. Ces deux albums complèteront la quadrilogie initiée par Devin Townsend avec les albums Ki et Addicted sortis tous deux l’année dernière.

Devin pense que « la juxtaposition entre les deux albums à paraître est intéressante et leur sortie simultanée intriguera les gens ou sinon les déconcertera. » Selon lui « l’un est un album new age et l’autre une symphonie a propos d’un cheeseburger » dont nous vous parlions.



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3