ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Deftones: comradship as a means to overcome adversity and go forward


Standing the test of time and stepping away from the constraints of nu-metal to become one of the most memorable and innovative rock bands of the past 25 years – Deftones managed all that mainly thanks to a combative spirit and fraternal symbiosis between the members, which they even pieced back together after Chi’s accident. The arrival of bassist Sergio Vega, a close friend of the band’s since the very beginnings, went so well both musically and humanly that he seems to have always been part of the band. At least that’s the impression we got from the interview the aforementioned granted us, along with Abe Cunningham, Deftones’ unmovable drummer. The following conversation underlines the spirit of comradeship, as well as Sergio’s good humor and energy – all crucial elements in the success of the band’s latest two albums, Koi No Yokan included, and of their return on stage and in the fans’ hearts.

Because this interview was conducted before Chi’s death, it also shows that the members of Deftones sided with their former bass player until the last. Although the musicians were marked by his tragic accident, they still had hope that the support from fans all over the world would help him overcome his ordeal. Even if their hope and positivity didn’t pay in the end, the fans will find solace in the thought that Chi spent his last days at home, with his family, in a loving atmosphere.

Read the interview…



Interview   

Deftones : le sens de la camaraderie pour surmonter l’adversité et aller de l’avant


S’inscrire dans la durée, se dégager du carcan néo metal pour devenir l’un des groupes de rock les plus marquants et innovateurs de ce dernier quart de siècle : tout cela, Deftones l’a réussi en grande partie grâce à un état d’esprit qui va de l’avant et une symbiose fraternelle entre ses membres, reconstituée comme un lien indéfectible après l’accident de Chi. L’intégration du bassiste Sergio Vega, un proche du groupe depuis les débuts, s’est tellement bien passée tant au niveau musical qu’humain, que celui-ci donne aujourd’hui l’impression d’avoir été dans le groupe depuis toujours. C’est en tout cas le sentiment qui se dégage dans l’entretien que nous avons pu avoir avec l’intéressé, accompagné d’Abe Cunningham, l’indétrônable frappeur de Deftones, dans un dialogue qui met en exergue cet esprit de camaraderie, la bonne humeur et l’énergie de Sergio, des éléments sûrement essentiels dans la réussite des deux derniers opus du groupe, dont le petit dernier Koi No Yokan, et du retour en force du groupe en live et dans le cœur des fans.

Cette interview ayant été réalisée avant le récent décès de Chi, elle permet également de réaliser à quel point les membres de Deftones ont fait bloc autour de leur ancien bassiste jusque dans ses derniers jours, toujours empreints quotidiennement de ce tragique événement et portant l’espoir que la vague de soutien des fans du monde entier l’aide dans cette épreuve. Même si cet espoir et le positivisme de nos deux interlocuteurs n’ont pas payé, les fans pourront se consoler en se disant que Chi a vécu ses derniers jours chez lui, avec sa famille et dans une atmosphère pleine d’amour.

Lire l’entretien…



Nouvelles Du Front   

Chi Cheng, la fin d’un long combat


Voilà cinq ans que Chi Cheng s’accrochait à la vie. Cinq longues années de lutte quotidienne durant lesquelles l’ancien bassiste de Deftones a tenu la mort en respect et s’est battu pour survivre à son terrible accident. Aujourd’hui, trois jours après sa disparition, nous ne pouvons que rendre hommage à celui qui, à la vie comme à la scène, a fait preuve d’une remarquable ténacité.

A l’instar de ses comparses, Chi Cheng ne s’est jamais éloigné un instant de Deftones. Intégré au groupe dès 1988, il participa à l’impressionnante ascension du combo californien et à son explosion sur la scène internationale. Durant deux décennies il enrichira de son groove toutes les compositions, du premier album Adrenaline, à Eros, le sixième opus qui ne verra jamais le jour, et pour cause…

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Le sang de Chi Cheng sur scène avec Deftones


Cela fera bientôt quatre ans que Chi Cheng, le bassiste de Deftones, a eu ce grave accident de voiture dont il ne s’est toujours pas remis aujourd’hui. Aux dernières nouvelles, il était déclaré comme étant dans un état de conscience minimale, réagissant à des stimuli, ce qui, au moins, donnait de l’espoir, mais il n’est vraiment pas sorti d’affaire. Il souffre encore fréquemment de pneumonies et, aussi, a-t-on appris récemment via le site One Love For Chi (où vous pouvez faire un don pour aider sa famille pour les frais médicaux) d’une infection urinaire. Mais, au moins, il est parmi les siens, soigné à la maison.

Par conséquent, pour se mettre plus en joie, c’est avec plaisir qu’on découvre cette vidéo de Gabriel Cheng, le fils de Chi, sur scène avec Deftones, tenant la basse, comme papa. Ça s’est passé mercredi 10 octobre, à San Francisco. Le groupe va pour jouer « Root » mais Sergio Vega laisse sa place à ce p’tit gars reçu par des acclamations du public. Une vidéo amateur, filmée, depuis les gradins, par la tante de Gabe, le son n’est pas parfait (le mieux, c’est encore de baisser un peu le volume pour mieux apprécier la performance) mais il a quand même l’air de très bien se débrouiller.

Il y a toujours de la place pour un Cheng dans Deftones…

Voir la vidéo.



Nouvelles Du Front   

Chi Cheng (Deftones) ne court pas encore mais avance



Des images qui, même si elles ne sont pas encore parfaitement rassurantes, font plaisir à voir. Chi Cheng, le bassiste de Deftones, hospitalisé depuis un grave accident de voiture (grave à quel point, vous demandez-vous peut-être ? Chi ne portait pas sa ceinture de sécurité quand la voiture a fait trois tonneaux ; imaginez donc la gravité) en novembre 2008, présente des progrès réellement encourageants. Dans la description de la vidéo, sur YouTube, on nous explique qu’il est déclaré comme étant en état de « conscience minimale », ce qui, apparemment, à voir la vidéo, lui permet au moins d’entendre, de comprendre et d’agir en conséquence puisqu’il lève la jambe quand on le lui demande. Cet état de conscience « minimale » est donc déjà énorme.

Lire la suite…



Live Report   

Deftones : un manque de frisson au Trianon


Suite à un grave accident de voiture en 2008 laissant Chi Cheng dans le coma, privant Deftones de son bassiste, le groupe a remis sine die l’album sur lequel ils travaillaient. La bande à Chino Moreno a recruté plus récemment Sergio Vega (Quicksand) pour s’occuper de la basse pendant ce temps et a sorti Diamond Eyes en 2010. S’en est suivie cette tournée s’achevant le 15 décembre à Paris où nous nous sommes rendus. Pour financer les soins médicaux de leur collègue, le groupe a mis en place une collecte de dons, provoquant une queue à la billetterie qui nous fera malheureusement arriver en retard pour le concert.

Nous entrons dans la salle juste à temps pour voir la toute fin du set de la première partie : Doyle. Difficile de se faire une idée de la prestation sur les quelques secondes de concert que nous avons vues et nous en sommes désolés. Cependant, le public n’était pas particulièrement enthousiaste. « Tu n’as pas manqué grand-chose », entendrons-nous. Ou encore : « c’était correct mais pas mon style ». « Correct » est un terme qui paraît plutôt bien décrire ce que nous avons aperçu.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Helloween @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3