ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

L’instinct sauvage de Grand Magus


Il y a vingt ans Grand Magus voyait le jour. JB et sa bande sont donc désormais de vieux loups de mer. Œuvrant d’abord dans un registre plutôt doom, ils font désormais partie des gardiens de la tradition heavy metal, grossissant progressivement sa meute de fans, attirés par les hymnes, le sens de l’authenticité ou encore la voix chaude du frontman. La tendance n’est pas près de changer avec Wolf God, à la fois fidèle à la formule désormais bien rodée de Grand Magus, mais changeant son fusil d’épaule en matière de processus : ici, interaction, spontanéité et honnêteté ont été les maîtres mots de ces sessions de jam et d’enregistrements live, comme nous l’explique JB dans l’entretien qui suit.

La figure du loup étant récurrente dans la carrière de Grand Magus, nous sommes par ailleurs revenus sur sa symbolique, pour mieux comprendre la fascination du frontman pour cette dernière, qui en réalité cache une fascination plus large pour la nature et un imaginaire fort dans son esprit. Mais il est également question, pêle-mêle, de gloire, de Game Of Thrones, des débuts du trio ou encore de corrélation entre succès et visuel.

Lire l’interview…



Interview   

Grand Magus remporte une nouvelle bataille


Grand Magus 2016

Pour Janne Christoffersson dit « JB », leader, chanteur et guitariste de Grand Magus, son combat, c’est le heavy metal. Ce heavy metal dont il parle avec une passion non feinte et qui lui permet de tout endurer grâce à la force et l’énergie que ça lui procure. Et ça s’entend dans ses albums qui transpirent l’amour et la sincérité, et qui pourraient faire de Grand Magus un des grands du heavy metal de demain, lorsque tous nos vieux héros des années 70 et 80 auront trépassé. Car si le heavy metal est éternel – en tout cas, on veut le croire, tant qu’il y en aura pour se battre pour lui -, ceux qui le font ne le sont malheureusement pas.

Et justement, les combats sont au centre de Sword Songs, le nouvel opus de Grand Magus qui s’apprête à sortir et où JB a souhaité rendre sa musique plus intense encore, comme il nous l’explique dans l’entretien qui suit. Mais les combats peuvent être de toutes sortes, nous fait-il remarquer : ceux que mène un célèbre général Français sur les champs de bataille, par exemple, ou ceux que l’on mène avec nous-même intérieurement mais aussi ceux que mène un artiste pour concevoir sa propre musique. Car Sword Songs n’a semble-t-il pas été de tout repos pour JB.

Mais laissons-le nous raconter tout cela lui-même…



Interviews   

Grand Magus: for the triumph of heavy metal


Grand Magus are here to fight and conquer with a new album, Triumph And Power, in the great tradition of The Hunt and Hammer Of The North. J.B., the band’s leader, confesses willingly that, although the band is forever moving forwards to turn their dreams into realities, it’s heavy metal that allows the guitarist and vocalist to overcome all his doubts. That’s why Grand Magus is now firmly set on a heavy path, after starting out in high-quality doom – and a good path it is, too. It is a therapy of sorts for the vocalist. This genre allows him to nurture certain traditions and to make good use of the wisdom of the Scandinavian people, whose legends he was brought up with.

The reasons that have led Grand Magus to heavy metal are plenty. The following interview with J.B. revolves around the meticulous conception of this new album, which also marks a reunion with his former sidekick from Spiritual Beggars, drummer Ludwig Witt.

Read the interview.



Interview   

Grand Magus : pour le triomphe du heavy metal


Grand Magus, conquérant et guerrier. A l’image de son nouvel album, Triumph And Power – qui poursuit la tradition initiée par The Hunt et Hammer Of The North -, J.B., leader de la formation, l’avoue de lui-même : si le groupe se doit d’encore et toujours aller de l’avant afin de concrétiser ses rêves, c’est par le heavy metal que le guitariste et chanteur parvient à surmonter ses moments de doutes. Ainsi, après avoir fait ses armes dans un doom de grande qualité, Grand Magus s’est finalement installé dans la voie du heavy. Et indéniablement, ce dernier s’y sent désormais très bien. Véritable thérapie, en quelque sorte, pour le musicien qui, par ce style, entretient certaines traditions et qui voit dans le passé une certaine sagesse d’esprit. Notamment chez ces populations scandinaves dont les légendes ont bercé l’enfance du chanteur.

Ainsi, les raisons étaient suffisamment nombreuses pour mener Grand Magus au heavy metal. Avec J.B., nous revenons dans l’entretien ci-dessous sur la conception de ce nouvel album qui aura demandé de la minutie dans certains sons mais qui marque, également, les retrouvailles entre lui et son ancien comparse de Spiritual Beggars : le batteur Ludwig Witt.

Lire l’interview.



Interviews   

A Spiritual Interview with Michael Amott


Many thought Spiritual Beggars were over after the departure of the great JB. But that was a gross underestimation of Michael Amott’s capacity to awaken talents. After all, he already played that trick in the early 2000’s, when Spice packed and left and was replaced by JB, the bearded guy from a then-unknown band called Grand Magus. However, the integration of Apollo Papathanasio, who officiates as a vocalist for Greek heavy/speed band Firewind, in Spiritual Beggars was definitely question-inducing, and legitimately so.

But in the end, we have to admit that Apollo, with his warm voice and Coverdale-ish intonations, all very different from what we heard in Firewind, was a pleasant surprise. One more proof of that Michael Amott is a shrewd guy. Not to mention that the album itself, Return To Zero, is a catchy gold nugget, halfway between stoner and classic rock. But this success is no wonder, because, as Michael confesses himself, there’s no pressure with Spiritual Beggars – just plain selfish pleasure!

But we’ll let the pack leader take over from now..



Interview   

Entrevue spirituelle avec Michael Amott


Beaucoup pensaient Spiritual Beggars fini après le départ de l’excellent JB. Mais c’était sous-estimer la capacité de Michael Amott à réveiller les talents. Après tout, il avait déjà fait le coup au tout début des années 2000 lorsque Spice a fait ses valises, remplacé par JB, le barbu des (alors inconnus) Grand Magus. Il est vrai, pourtant, en écoutant les œuvres heavy/speed de Firewind qu’il était légitime de se poser des questions quant à l’intégration d’Apollo Papathanasio, chanteur de la formation Grecque, à Spiritual Beggars.

Au final, il faut le dire, Apollo s’est avéré bluffant avec sa voix chaude et ses intonations à la David Coverdale, très différent de ce qu’on lui connait au sein de Firewind. Preuve que Michael Amott a une fois de plus eu le nez creux. Sans compter que l’album en lui-même, Return To Zero, est une vraie bombe inspirée et pleine d’accroche, à la croisée du stoner et du classic rock. Il n’est pas étonnant de constater une telle réussite puisque, Michael l’avoue lui-même, il n’y a aucune pression avec Spiritual Beggars juste du pur plaisir égoïste.

Mais trêve de bla bla, le mieux est de laisser la parole au chef de meute.



Interview   

Grand Magus ne perd pas le nord


Impressionnante l’ascension qu’est en train d’engager Grand Magus ! Il faut dire que, depuis la sortie de leur premier album éponyme en 2001, le power trio n’a eu de cesse de proposer des perles : Monument, Wolf’s Return, Iron Will et le petit denier, Hammer Of The North. Tous contiennent leur lot de riffs bien sentis et de titres tout simplement mémorables. Alors, même si la dimension doom s’est quelque peu atténuée avec le temps pour quasiment disparaître sur le nouvel album, on ne peut qu’applaudir une telle constance dans la qualité. Pas étonnant, donc, de voir JB et sa meute grimper les échelons jusqu’à signer chez la prestigieuse écurie Roadrunner Records. JB est confiant et croit vraiment en Grand Magus, groupe qu’il a lui-même formé avec son bassiste Fox. A tel point qu’il a récemment préféré quitter les rangs des pourtant excellents Spiritual Beggars, refusant toute concession allant à l’encontre de son bébé.

Nous nous sommes donc entretenus avec Janne « JB » Christoffersson – frontman et chanteur exceptionnel – pour qu’il nous parle, entre autres, de cette période particulièrement cruciale pour la suite de la carrière de Grand Magus.

Lire l’entretien…



Interviews   

GRAND MAGUS HAMMERS US


Grand Magnus is starting to soar amazingly! Let’s admit it, since their self-titled 2001 debut album, the power trio kept on releasing real treasures : Monument, Wolf’s Return, Iron Will and last but not least, Hammer Of The North. They all have their share of memorable riffs and songs. So, even if the doom side to their music might have faded a bit through time, almost disappearing on the latest album, the consistency in the quality of their material deserves a round of applause. There’s no surprise in seeing JB and his pack climbing step by step, and signing with the prestigious Roadrunner Records. JB is confident and truly believes in Grand Magnus, the band he founded with bassist Fox. He’s confident to the point of leaving the – though amazing – band Spiritual Beggars, refusing to compromise when it comes to his baby.

We had a little chat with Janne “JB” Christoffersson – frontman and vocalist extraordinaire – hoping to hear, amongst other stuff, about this turning point in Grand Magnus’ career.

Click here to read the interview



Nouvelles Du Front   

Spiritual Beggars en mission Apollo


Ça y est, Grand Magus signe chez Roadrunner, c’est le début de la gloire, la bière qui coule à flots, les tavernières faciles, les courses de chien de traineau sur les fjords, etc.

JB jubile et quitte les Spiritual Beggars, qui d’ailleurs lui ont bien servi pour faire grimper sa notoriété : le tube « Killing Time » en 2002 a, en partie, permis d’orienter les regards vers le chanteur et son groupe Grand Magus. Michael Amott et sa bande, dépités d’avoir perdu leur pépite sont alors allés se faire voir chez les Grecs. C’est donc Apollo Papathanasio, chanteur chez Firewind, qui intègre le poste vacant. Non mais sans blague ! Ils vont arrêter de briser nos rêves les mecs de Firewind en remplaçant toutes nos valeurs sûres ?



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3